fbpx

CONVOI DE LA LIBERTÉ : L’ANTI MONDIALISME EN MARCHE !

Apparemment, les citoyens français qui participent au Convoi de la liberté sont abstentionnistes, issus de « classe moyenne » et anti-Macron…

Cette sociologie ne vous rappelle rien ?

On est bien face à de traditionnels gilets jaunes.

Et si on rajoute le côté anti pass sanitaire pour saupoudrer le tout, on se retrouve avec du gaulois révolutionnaire qui n’est là que pour exprimer son ras-le-bol généralisé.

Le Convoi de la liberté à Paris

Ce qui a commencé comme une simple protestation contre les exigences en matière de vaccins pour les camionneurs entrant au Canada s’est transformé en un mouvement de protestation croissant contre toutes les mesures de santé publique sur le Covid-19. Et nous voici avec une « internationale complotiste » selon L’Express ou une internationale révolutionnaire selon Géopolitique Profonde, avec des manifestations similaires aux États-Unis, en France, en Belgique, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Paris est d’ailleurs devenue aujourd’hui la première ville au monde à interdire un « convoi de la liberté » qui menace de provoquer le chaos (routier). Tout un symbole.

Le Convoi français vise également à protester contre les restrictions liées au coronavirus et, disons-le clairement avec le terme approprié, contre la dictature sanitaire.

La police parisienne a intercepté hier, samedi 12 février, au moins 500 véhicules qui tentaient d’entrer dans la capitale française, au mépris de l’interdiction préfectorale ! Bien joué !

La police a déclaré sur Twitter que plusieurs convois avaient été empêchés d’entrer dans des artères clés de la ville et que plus de 200 automobilistes avaient reçu des contraventions.

Quelque 7 000 officiers ont été mobilisés pour les manifestations du week-end. La police a mis en place des postes de contrôle, déployé des véhicules blindés de transport de troupes et mis en place des canons à eau pour préparer la ville aux manifestations. C’est bien le retour avec la « giletjaunisation » des esprits et des samedis.

S’insurgeant contre le pass vaccinal dont les Français ont besoin pour entrer dans les restaurants et de nombreux autres lieux, les manifestants ont tenté de se faufiler vers Paris du nord, du sud, de l’est et de l’ouest, agitant et klaxonnant les spectateurs depuis les fenêtres de leur voiture. Certains convois ont cherché à éviter la police dès vendredi en empruntant les routes locales au lieu des principales autoroutes menant à la capitale.

Il faudrait vraiment un nouveau variant pour disperser ces complotistes !

L’État canadien fait saisir 10 millions de dollars collectés par le Convoi de la liberté

Alors que de nombreux rapports ont qualifié ces manifestants d’« antivax » soutenus par la « droite », les organisateurs initiaux de cette manifestation au Canada ont clairement exprimé leurs revendications dans un communiqué publié sur Facebook : mettre fin aux « passeports vaccinaux, aux systèmes de passeports intercanadiens et à tous les autres programmes obligatoires de fichage et de contrôle lié au coronavirus » et « mettre fin aux mandats de vaccination contre le COVID-19 et respecter les droits de ceux qui souhaitent ne pas être vaccinés ».

Les groupes à l’origine des manifestations ont recueilli plus de 10 millions de dollars par le biais de plateformes de financement participatif. Ils comptaient utiliser cet argent pour payer les frais de carburant et d’embarquement des camionneurs. Mais la plateforme de financement participatif GoFundMe.org a décidé, dans un communiqué, de saisir l’intégralité de la collecte sous la pression des dirigeants politiques canadiens. Ne jamais passer par des plateformes de financement participatif pour financer de la subversion. Il vaut mieux utiliser le système de dons de PayPal, qui n’est pas sans risque non plus, ou de mettre en place un système de paiement sur lequel on a plus la main (cryptomonnaie, etc.) pour éviter les blocages, les saisies et la censure. Ceux qui pensent encore que les cryptomonnaies ne servent à rien ne comprennent toujours pas que nous sommes plus souverains avec : les gouvernements et les intermédiaires bancaires et financiers ont beaucoup moins de prises dessus. Cette caractéristique est amplement suffisante pour s’intéresser au sujet.

Les responsables canadiens ont laissé entendre que les manifestations ont reçu le soutien de l’extérieur du pays, en particulier des États-Unis. Sans surprise, l’une des approbations les plus médiatisées du Convoi de la liberté est venue de l’ancien président américain Donald Trump. Pour en savoir plus :

Quelle suite ?

Direction Bruxelles demain, le 14 février : plusieurs convois d’autres pays européens devraient y converger malgré que les autorités belges aient interdit au convoi de manifester à Bruxelles. C’est un bon signe d’aller directement à la Commission européenne, cœur du pouvoir technocratique et illégitime du continent.

Petite précision apportée par le Saker, les camionneurs français et européens ne sont en général pas propriétaires de leur propre camion, contrairement au Canada. La structure du mouvement en France et en Europe est donc assez différente et pourrait muter en révolte plus globale avec des voitures particulières, des non-camionneurs, etc. Nous avons déjà vu les prémisses d’une telle tendance. Le mouvement s’organise sur Telegram, avec le canal convoyFrance, sur le site Convois.fr et également sur FacebookVkontakt, etc.

Ne pas oublier votre organisation individuelle et familiale contre le Great Reset :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.