fbpx

JOE BIDEN EST OFFICIELLEMENT SÉNILE ! LET’S GO BRANDON !

La santé mentale du POTUS inquiète son peuple et son entourage

FoxNews :

« L’ancien médecin de la Maison Blanche, Ronny Jackson, a réagi à l’attaque de la Russie en Ukraine en prévenant que Joe Biden n’est pas « cognitivement… apte à être notre président et l’actuel représentant républicain du Texas a fait ces commentaires sur Fox News après que Vladimir Poutine a ordonné le bombardement des infrastructures militaires ukrainiennes à travers le pays. Le pays entier voit ses problèmes cognitifs mentaux exposés depuis plus d’un an maintenant, et il n’y a vraiment aucun doute dans l’esprit de la plupart des gens qu’il y a quelque chose qui se passe avec lui « , a déclaré Jackson.

« Il n’est plus le même qu’avant sur le plan cognitif et, à mon avis, il n’est pas apte à être notre président à l’heure actuelle », a-t-il ajouté. »

Est-ce une technique de la part de l’État profond de laisser papy travailler alors qu’une retraite s’impose d’elle-même ?

Ronny Jackson a cependant raison, avant, l’actuel POTUS était bien plus lucide et clair sur l’avenir :

Prophétique le Biden.

On est très loin du constat que nous allons faire sur sa situation actuelle.

« Le membre du Congrès a déclaré que le fait que cet homme de 79 ans représente l’Amérique à un moment où un message de force doit être envoyé ne va pas bien se terminer .

« Chaque fois qu’il se lève et s’adresse au peuple américain, ce ne sont pas seulement les Américains qui le regardent parler, c’est le monde entier, et c’est là une partie du problème. [Biden] a l’air fatigué, il a l’air faible, il a l’air confus, il est incohérent, et cela envoie un message de faiblesse dans le monde entier, et ils s’en emparent », a déclaré Jackson.

Un sondage réalisé la semaine dernière a révélé que deux tiers des Américains souhaitent voir Biden passer le même test de compétences cognitives que Trump a passé lorsqu’il était en fonction. »

 » Un test cognitif ? Fuyons ! « 

Des signes de faiblesses évidents de Biden et des conséquences catastrophiques

Pour ceux qui ne croient pas à la santé déclinante de Biden, voici quelques exemples assez intéressants :

Après, il est vrai, avec la géographie on se perd facilement, non ?

Un aveu subliminal ? Ou un simple AVC éclair ?

Vérifions la récurrence.

Vous êtes émerveillés ? Il existe même un best-of !!

Mais rassurez-vous, ce qui compte, c’est la qualité de l’administration de Biden, oh attendez :

Le problème ne vient pas des préférences en matière de fétichisme d’un individu dans sa vie privée.

Par contre, être un militant actif à sa cause sexuelle érigée en lutte politique, tout en montrant publiquement ce que l’on aime insérer ou s’insérer dans l’entrée des artistes, ce n’est pas un gage de stabilité mentale nécessaire pour assumer un poste avec une telle responsabilité.

Voilà un autre exemple, à vous de juger :

Imaginez simplement l’avenir d’une nation si ces anomalies deviennent majoritaires.

Croyez-vous vraiment qu’ils pourront arrêter une armée slave ou tchétchène un poil énervée ?

En niant l’hérésie qui compose notre civilisation occidentale, vous vous condamnez à devoir aller bientôt à la guerre à leurs places et donner votre vie pour ces êtres torturés qui vous méprisent.

Il vous branche ce programme ?

Résistance « subtile » face à la sénilité du POTUS

Terminons avec le sourire en revenant sur l’origine du magnifique surnom de Biden et qui sert d’exutoire légal face à la personne ciblée : « Let’s go Brandon ! »

Pour aller vite, à l’issue d’une course remportée par le désormais célèbre Brandon, on entend très clairement la foule hurler : « Fuck Joe Biden ! »

La réaction de la journaliste qui n’est pas au chômage ? « On entend vos fans crier : « Let’s go Brandon », c’est génial ! »

Et depuis c’est devenu un cri de ralliement, un « hashtag » qui permet d’avoir un point de vue un poil différent des médias autour des conséquences de la politique de Biden.

Mais c’est aussi une phrase qui permet de saluer chaleureusement ce cher Joe.

Comme ici, en direct, avec deux réactions très jouissives :

  • La femme du Président qui comprend immédiatement la référence
  • Et le Président, dans la lune, qui est content et acquiesce.

L’heure est donc grave.

Si Biden continue – malgré lui – à vouloir continuer de gouverner le pays alors qu’il est impotent, il serait bon pour tout le monde, qu’un individu bienveillant « providentiel » reprenne le contrôle de la situation.

Qui ? Nous ne le savons pas encore, mais nous pouvons rester nostalgiques d’une personnalité qui, elle, ne touchait pas d’enfants.

Voilà ce que va coûter aux USA une élection volée, la guerre.

En attendant, Biden étant au pouvoir, et là guerre à nos portes, agissez maintenant pour vous protéger face à la crise :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.