fbpx

LA VODKA EST BANNIE DU MONDE ! ÇA Y EST POUTINE CAPITULE !

L’art de la « sanction » populaire absurde

Selon Aube Digital :

« Les magasins d’alcool et les bars nord-américains retirent la vodka russe de leurs rayons en signe de solidarité avec l’Ukraine.

Vendredi, Peter Bethlenfalvy, ministre des Finances de l’Ontario, a ordonné à la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO) de retirer toute vodka russe des magasins.

« L’Ontario se joint aux alliés du Canada pour condamner l’acte d’agression du gouvernement russe contre le peuple ukrainien et demandera à la LCBO de retirer des rayons tous les produits fabriqués en Russie », a déclaré M. Bethlenfalvy.

Selon Fox News, la LCBO va retirer les alcools et autres produits russes de 700 magasins de la province.

Cependant, certaines personnes remettent en question la décision de la LCBO, car « les stocks ont déjà été payés. La LCBO est la seule à souffrir pendant qu’elle stocke ces stocks payés. La réponse la plus simple est d’arrêter tout achat futur ».

Certains se demandent si le Canada est prêt à interdire les importations de vodka russe, pourquoi pas les produits énergétiques ?

D’autres provinces, dont le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, la Colombie-Britannique et Terre-Neuve, prennent des mesures similaires. »

Ils arrivent…

L’ingénierie sociale fait son travail. Si les grandes institutions boycottent la Russie (sans vraiment comprendre les intérêts géopolitiques sous-jacents), le peuple suit ces mêmes directives comme une trainée de poudre.

Remplacer sa vodka russe par une vodka polonaise peut effectivement être facile, par contre, changer de fournisseur d’énergie ne sera pas la même limonade.

Où est-ce que la solidarité atteindra ses limites ?

Derrière la bêtise, les conséquences lourdes du réel arrivent…

« La Nova Scotia Liquor Corporation, qui contrôle les ventes de boissons alcoolisées en Nouvelle-Écosse, a déclaré que la vodka russe a été retirée des rayons des magasins et du site Web en raison des « terribles événements qui se déroulent ».

Juste au sud, aux États-Unis, certains bars et magasins d’alcool auraient déversé de la vodka russe dans les rues et auraient retiré les produits des rayons. Fox News a appelé cela une « rébellion de la vodka ».

Il faut un grand nom pour cacher un grand vide

« Je pense que le monde entier sait maintenant que la Russie est en guerre contre l’Ukraine sans raison apparente », a déclaré Jamie Stratton, propriétaire du Jacob Liquor Exchange à Wichita, dans le Kansas, au journal télévisé local KSNW-TV. Il a retiré plus de 100 bouteilles de son magasin et en a versé quelques-unes sur le sol.

« Je suppose que c’est notre sanction… et c’est peut-être petit, mais chaque petite chose fait une différence », a déclaré M. Stratton.

Il n’y a pas encore eu d’effort concerté de la part des commissions des alcools des États ou des comtés américains pour interdire la vodka russe, mais seulement des magasins et des bars/restaurants qui ont laissé libre cours à leurs émotions en jetant dans la rue de la vodka déjà payés en guise de protestation. En quoi cela nuit-il exactement à la Russie ?

Voici une idée originale : liquidez les stocks actuels de vodka russe au lieu de les gaspiller et annulez les achats futurs. Ensuite, passez aux marques nationales.

Quoi qu’il en soit, il semble qu’une rébellion de la vodka russe soit en cours et qu’elle pourrait s’étendre au monde entier si le mouvement devient viral sur les médias sociaux. »

Le message est puissant :  » Tremble Poutine, je verse ce que j’ai payé ! Vive l’Ukraine ! « 

Pourtant « l’idée originale » est plutôt pertinente en théorie, si on considère que le conflit mondial a commencé et qu’il faut sévir tout en restant intelligent.

Mais de l’intelligence ou de la bêtise, qui donc va régner en occident ?

Victoire de la bêtise : « Poutine méchant, Poutine tuer »

Celui qui contrôle l’information contrôle le peuple.

Et si le peuple correspond à une nouvelle génération du progrès, bien conditionnée et abrutie, on a droit à des situations tristement cocasses.

Comme par exemple en France où, suite au conflit Russo-Ukrainien, un restaurant servant de la poutine, doit se justifier de ne pas être pro russe.

Face à l’hystérie à venir, attendez-vous à souffrir devant la connerie ambiante

Voilà les effets d’une information perverse face à un peuple aliéné.

Et comprenez bien, si avec ça, vous avez la main mise sur l’alcool, le tabac, le café, le sucre, et le divertissement, vous pouvez claquer des doigts et n’importe qui (à peu près) sera capable des pires absurdités par souci de conformité.

Cela vous rappel la période Covid et confinement ? C’est normal.

Et comme lors de cette période, ne vous laissez pas avoir par l’information du spectacle ou bien par la production de la peur.

Sur Géopolitique Profonde, nous traitons quotidiennement de ces sujets et nous vous proposons même des solutions.

La masse, qui forme à nouveau un troupeau aliéné et prêt à la chasse aux sorcières, viendra vous chercher tôt ou tard.

Le monde devient hystérique, l’inflation va ruiner votre vie et vous ne voulez pas gaspiller votre vodka ? Préparez-vous pour devenir libre :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.