fbpx

LE PDG DE PFIZER EXPOSE LES BIENFAITS DES MÉDICAMENTS À MICROPUCES WIFI À DAVOS

Dystopie quand tu nous tiens…

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a ébloui le public du Forum économique mondial de Davos, avec des fantasmes de puces informatiques ingérables qui signalent aux autorités quand un médicament a été digéré.

« C’est une puce essentiellement biologique qui se trouve dans le comprimé. Une fois que nous prenons le comprimé elle se dissout dans l’estomac et transmet le signal du respect de la posologie. Imaginez les applications, le niveau de conformité… Les compagnies d’assurance, par exemple, pourraient connaitre les traitements que leurs clients doivent suivre, et les contraindre en ce sens.

Les réactions au discours dystopique de Bourla étaient à peu près ce à quoi on pouvait s’attendre – bien que les défenseurs de Pfizer aient affirmé que cela pourrait être utilisé dans des conditions « spécifiques » telles que « schizophrénie et cancers ».

Où avons-nous déjà entendu ce genre de choses ?

Comme Kim Iverson de The Hill l’a tweeté en réponse à Bourla : 

Répétez après moi : « Je ne me moquerai plus jamais des soi-disant théoriciens du complot. Je vais écouter et rester ouvert d’esprit que peut-être ce qu’ils disent se passe réellement. »

POUR ÉCHAPPER AU CONTRÔLE TOTAL :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.