fbpx

MARK ZUCKERBERG EN PANIQUE ALORS QUE META S’EFFONDRE !

Erreur de stratégie, TikTok prend le dessus !

Mark Zuckerberg a admis que Meta n’a pas su anticiper les changements majeurs dans l’utilisation des médias sociaux qui ont contribué au succès de son rival TikTok, qu’il a qualifié de « concurrent très efficace ».

Dans une interview accordée à Stratechery le 12 octobre, M. Zuckerberg a déclaré qu’il avait « en quelque sorte raté » la façon dont les gens « interagissent avec le contenu découvert » via les médias sociaux.

Mark Zuckerberg Meta TikTok
Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, s’exprime lors d’un événement à New York, le 25 octobre 2019. (Drew Angerer/Getty Images)

Le fondateur de Facebook a déclaré que les utilisateurs de médias sociaux se servent de plus en plus de leurs « flux » pour trouver du contenu utile, plutôt que pour simplement partager du contenu avec leurs amis et leur famille.

Bien que les gens continuent d’interagir avec le contenu affiché par les services de réseaux sociaux, ils sont moins nombreux à y consacrer du temps.

La tendance des médias sociaux « s’est largement déplacée vers l’utilisation de votre flux pour découvrir du contenu, vous trouvez des choses qui sont intéressantes, vous les envoyez à vos amis dans des messages et vous interagissez là », a déclaré Zuckerberg.

« Donc dans ce monde, il est en fait un peu moins important de savoir qui produit le contenu que vous trouvez, vous voulez juste le meilleur contenu ».

Meta avait versé plus de 15 milliards de dollars dans son projet de « metaverse » depuis le début de l’année dernière, mais a depuis déclaré plus de 5 milliards de dollars de pertes, au cours du premier semestre 2022.

Dans le même temps, l’essor de l’application vidéo TikTok, détenue par des Chinois, a pris Meta par surprise, après avoir échoué à anticiper la façon dont elle allait révolutionner l’utilisation des médias sociaux.

M. Zuckerberg a déclaré qu’il était « un peu lent parce que cela ne correspondait pas à mon modèle de chose sociale, cela ressemblait plus à une version plus courte de YouTube pour moi ».

La montée en puissance de TikTok et des contenus en vidéo courte.

les neuro-technologies, les réseaux sociaux, les stratégies entres les USA et la Chine.

La croissance de TikTok constitue désormais une menace importante pour Facebook et l’a dépassé en terme de popularité, notamment auprès des jeunes utilisateurs.

Le succès de TikTok est lié à son algorithme unique, qui excelle à recommander de courtes vidéos aux utilisateurs en fonction de leurs habitudes de visionnage et de leur historique.

M. Zuckerberg souhaite que Meta se concentre sur le développement de l’IA afin d’imiter son rival chinois, en recommandant aux utilisateurs un plus large éventail de contenus pour ses applications actuelles, au lieu de ne proposer que des clips courts.

L’entreprise californienne se concentre sur la construction d’Instagram Reels en réponse à TikTok, avec son propre nouvel algorithme d’IA, selon Bloomberg.

« Parfois, je veux regarder spécifiquement des vidéos, mais la plupart du temps, je veux juste les meilleurs trucs. », a commenté Zuckerberg.

L’interview a eu lieu peu de temps après la sortie, la semaine dernière, du casque de réalité virtuelle Quest Pro de Meta, à 1 500 dollars, destiné à être utilisé dans le « métavers » de la société technologique.

M. Zuckerberg s’est concentré sur sa vision de ce qu’il appelle le « metaverse », un monde virtuel où les gens peuvent travailler, faire des achats et se rencontrer.

Le PDG a déclaré et affirmé dans une lettre que le « metaverse » finira par « atteindre un milliard de personnes » et « héberger des centaines de milliards de dollars de commerce numérique » au cours de la prochaine décennie.

Cependant, le « metaverse » et le casque VR qui l’accompagne ont suscité une réaction mitigée de la part d’investisseurs sceptiques, qui se plaignent que ce projet à long terme n’apporte que peu de bénéfices à court terme.

Meta, la société mère de Facebook, a vu la valeur de ses actions chuter de plus de 56 % cette année, et dans le même temps la plateforme de médias sociaux connaît un déclin chez elle aux États-Unis.

Facebook a également subi un coup dur lorsqu’Apple a modifié son système d’exploitation iOS pour protéger la vie privée des utilisateurs, ce qui lui a coûté 10 milliards de dollars de pertes de revenus publicitaires.

Les annonceurs en ligne réduisent également leurs dépenses, tandis que moins d’entreprises placent le bouton de connexion de Facebook sur leurs sites web, rapporte CNBC.

« Le nombre d’impressions publicitaires sur Facebook a augmenté de 14 %, alors que les utilisateurs et le temps passé sur la plateforme sont stables. Cela ressemble au début d’une spirale de mort et d’une détérioration de l’expérience utilisateur alors qu’ils courent après les revenus publicitaires »

A déclaré l’analyste marketing Chris Curtis sur Twitter.

M. Zuckerberg a déclaré en septembre que le géant de la technologie allait geler les embauches et restructurer certaines équipes dans le cadre de son premier effort de réorganisation majeure après être devenu l’une des sociétés les moins performantes du S&P 500 pour 2022.

La valeur boursière de Meta est actuellement en baisse à environ 350 milliards de dollars, contre plus de 1 000 milliards de dollars à son sommet l’année dernière.

Malgré ces pertes, l’entreprise technologique a tout de même généré 6,7 milliards de dollars de bénéfices, terminant le troisième trimestre avec plus de 40 milliards de dollars de liquidités et de titres négociables, selon CNBC.

Pour devenir indépendant d’un système gangréné et malade, réservez votre entretien!

Source: Theepochtimes

Je partage maintenant !

3 thoughts on “MARK ZUCKERBERG EN PANIQUE ALORS QUE META S’EFFONDRE !

  • 2 novembre 2022 à 13h42
    Permalink

    ALERTE SOLUTION
    Le gouvernement fasciste socialiste Français a fait fermer l’accès à Rumble en France parce que la plateforme Rumble refuse de censurer les créateurs de contenu en fonctions de leurs opinions politiques « pas assez de gauche ».
    Les socialistes Staline, Hitler, Mao, Ho Chi Mihn, Pol Pot, Castro faisaient exactement pareil que le socialiste Macron-Rothschild.
    (Rothschild qui n’est pas juif et dont les enfants sont tous mariés à des non-juifs, Rothschild est encore moins Sémite. Lorsqu’on critique le banquier ce n’est pas en raison de sa religion supposée.
    C’était le disclaimer à l’attention de la LICRA spécialiste des procès d’intention et de crypto ceci-cela, il faudra que ces paranoïaques pathologiques se fassent expertiser par un psy avant d’être autorisés à officier.)

    SOLUTION
    Vous pouvez tout de même accéder à Rumble sans besoin d’un VPN, il suffit d’utiliser le navigateur « Brave » et ouvrir une fenêtre « TOR »

    Arrivé là, vous utilisez le moteur de recherche « Brave-Tor » en y copiant-collant le lien de la chaîne Rumble que vous recherchez, elle apparaitra en première ligne de la page de résultats.
    Si cela ne fonctionne pas pour cause de « délai de réponse trop lent » appuyez sur « actualiser » jusqu’à atteindre la page désirée.

    Répondre
  • 1 novembre 2022 à 15h27
    Permalink

    Tant qu’on parle des prétextes de Zuckerberg pour décharger la responsabilité de ses choix et de ceux du conseil d’aministration sur les employés N-1 :

    -« Des documents divulgués exposent les plans du Département de la Sécurité Intérieure des États-Unis pour contrôler la désinformation »
    (désinformation = réinformation s’opposant aux dogmes du Polit Buro)

    Le département de la sécurité intérieure élargit discrètement ses efforts pour limiter les discours qu’il considère comme dangereux, selon une enquête de The Intercept. Des années de notes de service, d’e-mails et de documents internes du DHS (Département de la Sécurité intérieure des États-Unis) – obtenus via des fuites et un procès en cours, ainsi que des documents publics – illustrent un effort expansif de l’agence pour influencer les plateformes technologiques.

    Ce travail, dont une grande partie reste inconnue du public américain, est apparu plus clairement au début de cette année lorsque le DHS a annoncé la création d’un nouveau « Conseil de gouvernance de la désinformation » : un panel conçu pour contrôler la désinformation (fausses informations diffusées involontairement), la désinformation (fausses informations diffusées intentionnellement) et la malinformation (informations factuelles partagées, généralement hors contexte, dans une intention nuisible) qui menaceraient les intérêts américains. Bien que le conseil ait été largement ridiculisé, immédiatement réduit, puis fermé en quelques mois, d’autres initiatives sont en cours alors que le DHS pivote vers la surveillance des réseaux sociaux maintenant que sa directive originale – la guerre contre le terrorisme – a été liquidée.

    Derrière des portes closes, et en exerçant des pressions sur des plateformes privées, le gouvernement américain a utilisé son pouvoir pour tenter de façonner le discours en ligne.

    « Les plateformes doivent se sentir à l’aise avec le gouvernement. C’est vraiment intéressant de voir à quel point elles restent hésitantes », a déclaré Matt Masterson, cadre de Microsoft et ancien responsable du DHS, dans un texto envoyé en février à Jen Easterly, directrice du DHS.
    (NOTA BENE : Matt Masterson est un personnage qui a fait supprimer les contenus en ligne véridiques mais dérangeants le concernant )

    Principaux points à retenir
    -FACEBOOK : Facebook a créé un portail spécial pour que le DHS et les partenaires gouvernementaux puissent signaler directement la désinformation.

    -Bien que le DHS ait fermé son controversé Conseil de gouvernance de la désinformation, un document stratégique révèle que le travail sous-jacent se poursuit.

    -Le DHS prévoit de cibler les informations inexactes sur « les origines de la pandémie de COVID-19 et l’efficacité des vaccins COVID-19, la justice raciale, le retrait des États-Unis d’Afghanistan et la nature du soutien américain à l’Ukraine ».

    CONCLUSION :
    Donc désormais c’est l’état de l’empire mondial qui décide des contenus et informations qui ont le droit d’être diffusés et discutés, exactement comme en Chine communiste !!!
    Là aussi, les tarés de l’ONU et les gauchistes oseront parler de Droits de l’Homme, liberté d’expression, liberté d’opinion et liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes …

    QUESTION rhétorique :
    La contrôle de l’état sur les entreprises, le mélange public-privé, n’est-ce pas factuellement du fascisme, donc du socialisme, qui ressemble hachement à ce qu’ont également fait les socialistes nazis ???

    NB : Matt Masterson est un ancien chercheur en politique non-résident à l’Observatoire Internet de Stanford. Il a été conseiller principal en cybersécurité au département de la Sécurité intérieure, où il s’est concentré sur les questions de sécurité électorale.
    Auparavant, il a été commissaire à la Commission d’assistance électorale de décembre 2014 à mars 2018, y compris à titre de président de la Commission en 2017-2018. Auparavant, il a occupé des postes au bureau du secrétaire d’État de l’Ohio, où il a supervisé les efforts de certification du système de vote et a contribué à l’élaboration d’un système d’inscription en ligne des électeurs. Matt est titulaire d’un diplôme en droit de la faculté de droit de l’Université de Dayton et d’un baccalauréat et d’un baccalauréat de l’Université de Miami à Oxford, Ohio.

    Dans le cadre de sa bourse de l’Observatoire Internet de Stanford, Matt a compilé et publié une histoire orale de l’élection de 2020, « Les gardiens de la démocratie ». GONFLÉ le titre !!!
    Matt Masterson travaillait en binôme pour la surveillance électorale avec l’attorney (juge) David J. Hickton (né le 14 août 1955)
    David J. Hickton (né le 14 août 195 a démissionné après l’élection du président Donald Trump, c’est dire si le type respecte la démocratie et se sentait droit dans ses bottes ^^

    Répondre
  • 1 novembre 2022 à 10h59
    Permalink

     » Mark Zuckerberg a admis que Meta n’a pas su anticiper les changements majeurs dans l’utilisation des médias sociaux qui ont contribué au succès de son rival TikTok, qu’il a qualifié de « concurrent très efficace ». »

    Ca c’est une façon de ne pas accepter et assumer ses fautes graves vis-à-vis de ses utilisateurs, et inventer d’autres causes pour s’exonérer sur le compte de ses employés responsables de la R&D et stratégie de déploiement…

    On sait tous que Facebook a perdu énormément d’abonnés par de toutes autres choses :
    Flicage, suppression pour des broutilles et des vérités, suppression pour opinion politique non conforme avec les satrapes Fabian, dénonciation et fichage des opinions des utilisateurs par des préfets nationaux dédiés, automatisation des censures de compte par certains mots clés, shadow banning, suppression de comptes sans raison et sur ordre politiques etc..

    N’en déplaise à zuckerberg, ces agissement sont équivalents à ce que La Poste ne délivrerait pas/plus les lettres de certains de ses clients et/ou n’acheminerait plus le courrier vers certains clients qui auraient des opinions non conformes aux désirs du Polit-Buro.

    Pas la peine d’aller chercher des poux dans la tête de ses employés pour s’exonégrer, désormais Facebook Meta et zuckerberg sont passés à la postérité pour ces agissements : Se déclarer utilisateur de Facebook-Meta déclenche l’hilarité + la réprobation de ses interlocuteurs + le marquage de ses interlocuteurs « s’il est encore sur facebook c’est qu’il ne dit rien d’intérressant, c’est un penseur conforme » .

    Désormais sa tirelire est devenue dans l’inconscient collectif synonyme de flicage, de censure, de débilité ‘il mange quoi mon voisin ce midi », de Polit-Buro.

    Zuckerberg par ces techniques de Polit Buro aura fait du Darwinisme dysgénique sur son propre outil, il a écrémé les plus intéressants, il ne lui reste que quelques rares rescapés des purges et la masse des utilisateurs sans aucun intérêt intellectuel. 😐

    Moquerie perso : Zuckerberg peut tenter de se reconvertir dans une activité ne nécessitant pas la confiance de ses clients, donc même vendeur de kébab ça va être difficile …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *