fbpx

LES ÉLECTIONS DE MI-MANDAT SOUS HAUTE CYBER-SURVEILLANCE DE L’ARMÉE AMÉRICAINE !

La section cybersécurité de la garde nationale mobilisée dans 14 états

Des unités de cybersécurité de la Garde nationale sont activées dans 14 États américains pour aider à contrer toute menace sur les réseaux des responsables électoraux avant, pendant et après les élections de mi-mandat du 8 novembre prochain, selon les rapports.

Ces 14 États comprennent:

  • L’Arizona,
  • L’Iowa,
  • La Pennsylvanie,
  • Le Colorado,
  • Le Connecticut,
  • Le Delaware,
  • Hawaï,
  • L’Illinois,
  • La Louisiane,
  • La Caroline du Nord,
  • Le Nouveau-Mexique,
  • New York,
  • Washington,
  • et la Virginie occidentale, rapporte Politico.

Le brigadier-général Gent Welsh, commandant de la Garde nationale aérienne de Washington, a déclaré lors d’un point de presse virtuel le 4 novembre que tous les États ne le font pas, mais que ceux qui activent ces unités « investissent depuis des années dans les cyber-talents et les cybermissions », selon le site Statescoop, qui rend compte de l’actualité technologique du gouvernement.

« Si vous n’avez pas d’unité cybernétique dans votre État, vous n’êtes pas en bonne position pour les aider à protéger les élections », a déclaré M. Welsh.

Il a ajouté que la participation de la Garde nationale aux activités de cybersécurité électorale « ajoute un air de crédibilité à ce qui existe », notant que la Garde nationale « reste l’une des institutions les plus fiables des États-Unis ».

Des élections aussi sûres que possible

Ce plan intervient après que huit États aient bénéficié du soutien des unités cybernétiques de la Garde nationale lors des élections primaires qui ont eu lieu au début de l’année.

Selon les médias, la Garde nationale de l’armée de l’air et de l’armée de terre des États-Unis compte 38 unités cybernétiques spécialisées qui aident les représentants des États et des collectivités locales à résoudre les problèmes liés à la cybernétique, tels que l’évaluation des réseaux et l’atténuation des risques.

Les cyber-unités comptent collectivement plus de 2 200 personnes.

« Notre objectif est de faire en sorte que les élections soient aussi sûres que possible. Nous n’en sommes qu’au tout début », a déclaré le général de division Rich Neely, chef de la Garde nationale de l’Illinois, selon Statescoop.

Les responsables de la Garde nationale recevront des mises à jour de sécurité de l’Agence pour la Cybersécurité et la Sécurité des Infrastructures (CISA) dans le cadre de leur travail de soutien aux élections de mi-mandat, a rapporté Politico.

Selon son site Web, la CISA a été créée en 2018 sous l’administration Trump pour travailler avec des partenaires gouvernementaux et industriels afin de se défendre contre les menaces actuelles et prévues pour les infrastructures cybernétiques et physiques, y compris les infrastructures électorales.

Aucune indication d’une perturbation potentielle de l’infrastructure électorale

La directrice du CISA, Jen Easterly, a déclaré à plusieurs reprises qu’elle ne s’attendait pas à des perturbations majeures lors des élections de mi-mandat.

Jen Easterly, directrice de la CISA, ancienne fonctionnaire de la Maison Blanche et de la NSA.

Plus récemment, le 1er novembre, lors d’un événement organisé par le Center for Strategic and International Studies, Mme Easterly a déclaré qu’il n’y avait « aucune information crédible ou spécifique concernant des efforts visant à perturber ou à compromettre » l’infrastructure électorale et qu’elle était « très confiante dans le fait que nous avons fait tout ce que nous pouvions pour rendre l’infrastructure électorale aussi sûre et aussi résiliente que possible ».

Le major-général de l’armée de l’air Rich Neely, chef de la Garde nationale de l’Illinois, a déclaré que lui et son équipe « ne s’attendent pas à observer quoi que ce soit [d’anormal]. »

« Mais un peu comme nous l’avons fait après le 6 janvier, si la Garde est appelée, elle répond en fonction des besoins », a-t-il déclaré, rapporte Statescoop.

« Nous ne nous attendons à rien avec ce que nous observons ».

Major-général de l’armée de l’air Rich Neely, chef de la Garde nationale de l’Illinois

Le major général de l’armée de terre M. Todd Hunt, adjudant général de la garde nationale de Caroline du Nord, a déclaré lors du point de presse du 4 novembre que son État disposait d’un centre de mission cybernétique conjoint qui facilitera la communication entre l’unité cybernétique de l’État, ses départements des technologies de l’information et de la gestion des urgences, ainsi que les contacts fédéraux du CISA, du département de la sécurité intérieure et du FBI.

Major général M. Todd Hunt- Caroline du Nord.

Selon les médias, M. Hunt a déclaré que 25 membres de la Garde nationale seraient en service dans la cyberunité de Caroline du Nord le jour du scrutin, alors que l’équipe de base habituelle est de 10 personnes. Les membres supplémentaires comprendront des partenaires fédéraux et de gestion des urgences.

« Nous allons nous renforcer pendant l’élection pour nous assurer que nous avons une couverture 24 heures sur 24 tout au long de ce processus », a déclaré Hunt, selon Politico.

« Nous sommes des citoyens soldats, nous vivons dans cet État et nous avons un intérêt direct dans les élections de notre État ainsi que dans les élections fédérales. »

Vous aussi, protégez-vous des hackers de vos économies avec le Portefeuille Alternatif !

Source: Zero Hedge

Je partage maintenant !

4 thoughts on “LES ÉLECTIONS DE MI-MANDAT SOUS HAUTE CYBER-SURVEILLANCE DE L’ARMÉE AMÉRICAINE !

  • 11 novembre 2022 à 14h57
    Permalink

    Les électeurs du comté de Mercer, dans le New Jersey, sont confrontés à une « panne de système à l’échelle du comté » lors de leur élection utilisant des machines à voter Dominion.
    The Gateway Pundit a fait un rapport sur cette question plus tôt dans la journée.

    Les électeurs ne sont pas refoulés, mais on leur demande de remplir les bulletins manuellement et de les placer dans la fente pour un comptage manuel ultérieur.☔

    En 2020, Mercer était un comté de +40 Biden. Dans la course au poste de gouverneur de 2021, les démocrates ont perdu 9 points par rapport à leur performance de 2020 dans ce comté de 387 000 habitants. Le taux de participation en 2021 était bien sûr nettement inférieur.

    Ce n’est pas seulement le New Jersey, non plus. The Gateway Pundit a signalé des anomalies et des pannes de machines le jour des élections dans tout le pays.
    ————-

    « J’ai sérieusement l’impression que nous assistons à la première élection entièrement fabriquée de notre histoire » – Roger Stone sur l’élection de 2022 🏭

    « J’ai sérieusement l’impression que nous assistons à la première élection entièrement fabriquée de notre histoire, dans laquelle toutes les courses compétitives clés ont vu leurs résultats directement programmés par la cabale. Les conditions économiques les plus écrasantes, la criminalité galopante, les flirts imprudents avec la guerre étrangère/nucléaire et les assauts pervers les plus agressifs de l’histoire contre la famille et les droits parentaux, le tout couronné par un désastre impopulaire embarrassant à la Maison Blanche à la tête d’une junte fasciste belliqueuse stridente et aux oreilles de fer qui semble indifférente au calvaire qu’elle inflige aux travailleurs… et pourtant le monolithe démocrate est à peine ébranlé. 🤡

    🎪 Soit le pays compte de grands États remplis de zélateurs ayant subi un lavage de cerveau et qui sont trop stupides et abrutis pour comprendre la réalité des dommages collectifs qu’ils ratifient en votant pour des candidats au mieux ternes, au pire effroyablement déficients, sinon attardés….. soit nous assistons à une manipulation directe du vote par boîte noire au niveau des totaux finaux, à une échelle qui rend inutiles les fraudes typiques des bulletins de vote et des électeurs. » etc…
    ————-

    BRESIL

    Les observateurs électoraux « indépendants » du Brésil qui rejettent les allégations de fraude sont financés par le Parti Communiste Chinois
    Le Centre Carter – censé servir d’observateurs « indépendants » de la récente élection présidentielle brésilienne – est associé à plusieurs groupes d’influence étrangers financés par le Parti Communiste Chinois, peut révéler War Room.

    Le centre, fondé par son homonyme, l’ancien président Jimmy Carter, a également signé des accords avec le ministère des Affaires civiles du Parti Communiste Chinois (PCC) pour coopérer à l’administration d’élections notoirement corrompues en Chine.

    Le Centre Carter a été envoyé au Brésil pour se livrer à une « observation électorale non partisane », comme il l’a fait pour plus de 100 élections dans des dizaines de pays.
    « La mission s’est concentrée sur les questions liées au fonctionnement et à la transparence des systèmes de technologie de vote, à la désinformation concernant l’utilisation de ces systèmes, et au cadre juridique régissant l’utilisation de la technologie de vote », explique un résumé.

    Le rapport du groupe du 4 novembre sur l’intégrité de la récente élection présidentielle brésilienne ne fait cependant aucune mention des allégations crédibles de fraude ou des protestations massives qui en ont résulté.
    Au lieu de cela, le rapport qualifie ces allégations de « fake news » :
    « L’élection de 2022 s’est déroulée dans un contexte de grande pression sur le système électoral, notamment en raison de la diffusion de fake news. De nombreux acteurs, dont des élus et des forces armées, ont allégué que le système présentait des failles, ce qui a généré de la méfiance. »

    Le Centre Carter discrédite également les inquiétudes concernant la fraude électorale en les qualifiant de « désinformation », ajoutant même que « si les deux candidats ont été attaqués, notre analyse des principales organisations de fact-checking indique que la plupart des attaques ont visé la campagne de Lula. »

    Le Centre Carter conserve toutefois des liens profonds avec le Parti Communiste Chinois, qui a longtemps été accusé de favoriser la victoire de Luiz Inácio Lula da Silva sur Jair Bolsonaro.
    Le rejet par le Centre Carter de la fraude, qui contribue à consolider la victoire douteuse de Lula, devrait donc être remis en question en raison de ses liens de longue date avec la Chine. 🎯
    Comme le rapportait précédemment le War Room :
    Les liens étendus du Centre Carter avec Pékin ont été signalés à plusieurs reprises par les législateurs américains, car il a travaillé avec plusieurs groupes opérant sous le « Front uni » de la Chine.

    Opération de guerre politique de plusieurs milliards de dollars, le Front Uni a été décrit par l’ancien président du Parti Communiste Chinois, Mao Zedong, comme une « arme magique » pour assurer la victoire du communisme sur la démocratie. Des responsables américains ont également identifié cet effort comme visant à « coopter et neutraliser les sources d’opposition potentielle » et à « influencer les gouvernements étrangers pour qu’ils prennent des mesures ou adoptent des positions favorables à Pékin. »

    Foreign Agents Registration Act
    Depuis 2012, le Centre Carter travaille aux côtés de la China United States Exchange Foundation (CUSEF), qui a été fondée par le vice-président du département de surveillance du Front uni. La CUSEF a précédemment parrainé des voyages en Chine pour des journalistes américains et d’anciens membres du Congrès en échange d’une « couverture favorable », comme le révèlent les dépôts de la Foreign Agent Registration Act (FARA).
    etc… sur des dizaines de lignes de détaillant des liens officiels connus
    ———-

    Bien entendu, tous événements et liaisons dangereuses pouvant légitimement poser questions, s’ont rejetées et qualifiées de « fake news », les questions légitimes deviennent des « news » et surtout des « fake news » !
    C’est une vieille habitude socialo-communistes que d’avoir des organismes « ministère de la vérité » rejetant d’un revers de main et rendant illégales toutes les questions légitimes que les citoyens peuvent se poser.
    👮
    Le ministère de la vérité est présent dans le livre « 1984 » du socialiste Fabien George Orwell.

    De la même façon, toute personne ayant lu « Le camp des saints » de Jean Raspail et « Le meilleur des mondes » du socialiste Fabien Aldous Huxley , ne peut s’empêcher de voir des liens directs avec l’actualité :

    GERALD MOUSSA DARMANIN-OUAKID, tel le Mustafa Meunier du roman « Le meilleur des Mondes », vient d’annoncer le débarquement d’un bateau de 230 clandestins en situation illégale dans le port militaire de Toulon.
    Toulon est la région concernée dans le roman visionnaire de Jean Raspail « Le Camp des Saints » !

    Espérons que les dictateurs actuels en cours de création d’un ministère de la vérité sous couvert de « complotisme sectaire, nous laisseront encore temporairement, remarquer les similitudes entres la réalité et certains romans sans que cela ne soit considéré comme délit dument sanctionné par la Kommandantur ! 🦉

    NB : Aux gens choqués que je puisse citer le véritable nom complet Gerald Moussa Darmanin Ouakid.
    Je répond d’avance que ce n’est pas plus choquant et ne ramène pas plus aux origines que de prétendre que les Gaulois de 2022, s’ils sont blancs et uniquement dans ce cas, doivent se repentir éternellement pour des décisions prises par un Empereur socialiste Corse il y a 200 ans ! 💊
    Ce n’est également pas plus choquant, et ne ramène pas plus aux origines, que de voir tous les Occidentaux devoir mettre un genoux à terre pour se repentir d’être accusés du meurtre d’un toxico-violeur-braqueur faisant une overdose de Fentanyl lors de son arrestation…. 🎭

    J’ai dit ! (façon conforme de dire « ta goule » à ses frangins dans certains milieux…)

    Répondre
  • 10 novembre 2022 à 13h30
    Permalink

    ‘La fraude électorale fait élire un socialiste décédé le 9 octobre 2022

    Les électeurs de Pennsylvanie ont réélu un représentant démocrate de l’État qui est décédé le mois dernier, c’est la dernière anomalie en date dans un État qui est sous les projecteurs de la politique depuis qu’il a voté pour Donald Trump lors de l’élection pour la Maison Blanche en 2016.

    Il a battu Queonia « Zarah » Livingston du parti Vert avec le score Stalinien 82% des voix. Il n’y avait aucun républicain sur la liste.’

    Les coups d’état et la gauche « démon-cratique » c’est une très vieille habitude dans le monde entier…
    Quand on pense que c’est ces gens qui passent leur vie à vous donner des leçons de démocratie, d’antiscoialisme en référence au socialiste allemand Hitler qu’ils attribuent aux non-socialistes…
    Ca laisse rêveur sur la maladie mentale qu’est la gauche.

    Répondre
  • 9 novembre 2022 à 11h03
    Permalink

    « ILLINOIS: Les électeurs à qui l’on a dit d’utiliser un stylo sharpie fourni ou leur vote pourrait ne pas compter! »

    Le stylo sharpie est un gros marqueur noir bien baveux.
    Ce chantage socialiste discriminatoire envers les sylos à bille a un but très précis :
    -Le stylo sharpie bave et la machine ne peut plus détecter les croix et les ronds exprimés sur les bulletins de vote.

    -L’intention de vote bulletins exprimés avec un stylo sharpie sont donc débattus en commission d’arbitrage et donc, pas nécessairement reflet de l’intention de vote de l’électeur.

    -Pour l’électrion su socialiste Biden en 2020, plus de 90% des bulletins étaient illisibles à cause du stylo sharpie dans certains comtés US (région d’un état) …. CONTRE 1 à 2% % de bulletins illisibles lors des élections précédentes sur plus de 60 ans !!!

    Par conséquent, imposer le stylo sharpie en lieu et place du stylo à bille permet de s’assurer que les tabulateurs ne puissent pas interpréter le vote citoyen, c’est une action délibérée pour favoriser une fraude via la « commission d’arbitrage ».

    La gauche !

    Répondre
    • 10 novembre 2022 à 8h30
      Permalink

      Mieux vaut en rire, la folie et l’hystérie comme norme sociale :

      Personne ne remarque l’hystérie pathologique des « pleureuses de Mao » sur les plateaux TV ?
      Vidéo édifiante à la 52″eme seconde:
      https://twitter.com/EricMorillot/status/1590163351325224962

      Quand le socialiste Macron-Jupiter-Mozart aura mis en place son dispositif NKVD contre les dérives sectaires, nous verrons s’il s’occupera de ces cas avérés d’hystérie sectaire que ne nous voyons QUE dans le public gauchiste … et dans certaines sectes …

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *