fbpx

LA SÉCHERESSE REND LES CENTRALES HYDROÉLECTRIQUES INUTILISABLES !

Une production hydro-électrique divisée par deux en Espagne

Une forte baisse de la production d’énergie renouvelable oblige l’Espagne à augmenter la demande de gaz naturel pour produire de l’électricité, alors que l’Europe traverse la pire crise énergétique depuis une génération.

La production d’hydroélectricité de l’Espagne a été divisée par deux cette année en raison de la sécheresse, et les choses pourraient empirer car l’une des plus grandes centrales hydroélectriques du pays va fermer.

Centrale hydroélectrique de Mequinenza, Espagne.

La centrale de Mequinenza, emblématique du grave problème énergétique sud-européen

Selon Bloomberg, la centrale de Mequinenza, située dans la région d’Aragon, au nord-est du pays, cessera de produire de l’énergie hydroélectrique à la mi-novembre, le niveau de l’eau étant inférieur de 23 % à sa capacité.

Ce sera la première fois que la centrale hydroélectrique fermera ses portes depuis sa construction en 1996.

Au cours de la semaine du 1er novembre, Mequinenza n’a produit que 6 221 gigawattheures, soit environ
27 % de sa capacité totale.

Selon les calculs de Bloomberg basés sur les données du ministère de la transition environnementale, le niveau d’eau dans le réservoir a atteint son niveau le plus bas depuis 1995.

Cela signifie que le débit d’eau n’est pas suffisant pour faire tourner les turbines de la centrale.

Centrale hydroélectrique de Mequinenza à Mequinenza, Espagne,5/11/22.
Photographe : Zowy Voeten/Getty Images

Les énergies éoliennes et solaires insuffisantes, une demande de gaz naturel qui bondit

Selon l’opérateur de réseau Red Electrica Corporacion SA, la production d’hydroélectricité en Espagne a chuté de 53 % cette année jusqu’en octobre.
Ainsi, lorsque les températures augmentent et que la sécheresse persiste, l’industrie hydroélectrique est durement touchée.

En ce qui concerne les autres énergies renouvelables, telles que l’énergie éolienne et l’énergie solaire, leur production n’est pas suffisante pour compenser la perte de l’énergie hydraulique, ce qui signifie que l’Espagne a augmenté sa demande de gaz naturel pour la production d’électricité.

Les données fournies par le gestionnaire de réseau Enagas SA montrent que la demande de gaz naturel pour produire de l’électricité a bondi de 78 % en octobre.

« Une chute brutale de la production d’énergie renouvelable incite le pays méditerranéen à puiser dans le combustible fossile pour produire de l’électricité, à un moment où l’Europe est aux prises avec une crise énergétique sans précédent suite à la décision de la Russie de réduire l’offre, ce qui a fait grimper les prix à un niveau record », indique Bloomberg.

Pour bien comprendre les enjeux géostratégiques et énergétiques actuels, visionnez notre entretien avec Bertrand Scholler !

Source: Zero Hedge

Je partage maintenant !

One thought on “LA SÉCHERESSE REND LES CENTRALES HYDROÉLECTRIQUES INUTILISABLES !

  • 16 novembre 2022 à 10h00
    Permalink

    Pour l’Espagne j’ignore la situation réelle.
    Pour la France, ayant longuement discuté avec des gens de la filière lors d’un vieux repas de travail, je sais que les stocks d’eau des barrages se truquent pour raisons politiques autant qu’on veut.

    Ils ont des sophismes pour cela, « délestage », « gestion », « entretient des berges » etc…
    C’est que dans tous les domaines, ils n’y a pas un seul domaine dans lequel il ne faille pas surveiller de près nos « élites », car il n’y a pas un seul domaine pour lequel ils n’aient pas menti ou organisé des trucages cent fois, mille fois, un million de fois. Pas-un-seul !

    (Parlant de mensonges éhontés parlons d’eurotunnel construit à 50% aux frais des Gaulois, qui ne bénéficie qu’à la Perfide Albion, et qui nous a été vendu comme super avantageux pour les Gaulois …
    C’est à ajouter au canal de Suez et de Panama et une liste de vol de finances des Gaulois pour engraisser des intérêts étrangers, tout comme construire de A à Z le complexe pétrolier Algérien alors que nous étions déjà sur le départ …)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *