fbpx

LA QUATRIÈME VAGUE FRAPPE TOUTE LA FRANCE : VITE LE PASS SANITAIRE !

Le talentueux porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé l’entrée en vigueur de la loi sur les restrictions sanitaires le 9 août, quatre jours après la décision du Conseil constitutionnel.

Êtes-vous prêt pour votre nouvelle (non) vie ?

Pass sanitaire : les fréquentations de nombreux secteurs chutent drastiquement

De nombreux secteurs concernés par le pass sanitaire, mis en place le 21 juillet dernier, ont vu leur fréquentation s’effondrer une semaine après son instauration. Cinémas, salles de sport, zoo… tous les activités extérieures sont touchées ou presque avec une diminution allant de -40 à -70% de la clientèle habituelle !

La fréquentation des cinémas est particulièrement touché car en chute libre de -70%. Les exploitants demandent d’ailleurs des mesures d’accompagnement économique, ce qui risque d’être compliqué à gérer pour le gouvernement.

Mais pas d’inquiétude, le chiffre d’affaires trimestriel de Pfizer est sain et sauf vu qu’il a presque doublé en un an. Ouf.

« Osez questionner » : #QUI ?

Apartheid vaccinal pour les enfants

Vous serez également ravi d’apprendre que les cours seront en présentiel pour les élèves qui sont vaccinés. Il n’y aura pas de cours en visioconférence pour les élèves non vaccinés ou positifs a précisé le syndicaliste le président du Syndicat national des lycées et collèges, Jean-Rémi Girard, le 28 juillet.

Les professions exemptés de pass sanitaire… sans raison objective !

Les policiers, les gendarmes et les enseignants étaient prioritaires dès le mois de mai pour de se faire vacciner, mais n’ont aujourd’hui aucune obligation vaccinale.

« Ce n’est pas la même situation » selon Gabriel Attal.

Interrogé à ce sujet ce mardi 13 juillet sur Europe 1, Attal sans le « i » s’est montré confus sur les raisons de cette décision. Selon le porte-parole du gouvernement, seuls les personnels « qui travaillent dans des lieux où le pass sanitaire est exigé pour les usagers » sont concernés par cette obligation vaccinale.

On notera avec effarement que le pass sanitaire n’est pas non plus nécessaire pour les dons de sang ! C’est même le nouveau slogan que l’Établissement français du sang (EFS) a choisi pour appeler au don. Comment expliquer cela ?

L’exécutif a pressé les sénateurs pour qu’ils votent rapidement le passe sanitaire

Les sénateurs ont dénoncé un texte adopté ni plus ni moins, je cite, avec « un pistolet sur la tempe » !

Comme d’habitude, le gouvernement attend l’été pour faire passer des mesures inacceptables. Manque de pot, on n’est pas en vacances et on reste vigilant !

Pourtant il n’y aura peut-être pas de pass sanitaire dans l’Assemblée : est-ce le retour des privilèges ?

« À ces parlementaires inquiets de faillir à un devoir d’exemplarité, l’exécutif répond en effet que la constitution de la Ve République empêche une telle restriction à leur travail.« 

Le nombre de décès va continuer d’augmenter chaque année avec ou sans Covid-19

Selon les chiffres publiés par l’Insee, 606.274 Français sont décédés en 2017, dont 593.606 dans la seule France métropolitaine. 2017 était donc l’année la plus meurtrière depuis l’après-guerre jusqu’à l’année dernière (2020).

Effectivement, en raison de l’épidémie de Covid-19 et des mesures sanitaires, la mortalité a également été exceptionnelle en 2020 avec près de 669 000 décès toutes causes confondues, soit 56 000 décès de plus qu’en 2019 (+ 9 %).

Rappelons que, toujours selon l’Insee, le nombre des décès comptabilisés chaque année a augmenté de 14 % en 10 ans (2007-2017). Tandis qu’en vingt ans, l’âge du décès a augmenté de 4 ans en moyenne.

Ce sont deux tendances à la hausse qui ne sont pas nouvelles : les Français décèdent de plus en plus âgés et les hausses actuelles sont également liées à l’arrivée à partir de 2010, « des générations nombreuses du baby-boom (nées entre 1946 et 1974) à des âges de forte mortalité », toujours selon l’Insee !

Les enjeux de demain sont donc encore articulés autour du vieillissement de la population et de l’affaiblissement de la natalité, comme nous l’avions montré dans un article sur la géopolitique de la démographie mondiale.

« Le passe sanitaire pourrait signer la fin de notre conception de la liberté en Occident »

Pour finir citons l’avocat Thibault Mercier, qui soutient que :

« Avec ce passe sanitaire généralisé aux actes de la vie quotidienne, nous rentrons dans une société où la liberté devient l’exception et cède sa place à la restriction généralisée, laquelle se voit justifiée par la recherche de sécurité et le principe de précaution« .

Retrouvez de nouvelles ressources censurées (mises à jour) sur le Covid-19, les vaccins, la dictature sanitaire… Vous y trouverez des livres, des vidéos, des reportages et des analyses gratuites :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *