fbpx

AVOIR DÉJÀ EU LE COVID-19 PROTÈGE MIEUX QUE LE VACCIN PFIZER

Les résultats d’une nouvelle étude israélienne concernant l’efficacité du vaccin Pfizer

Les personnes qui se sont remises d’un épisode de Covid-19, au cours de l’une des premières vagues de la pandémie, semblent avoir un risque plus faible de contracter le variant delta que celles qui ont reçu deux doses du vaccin de Pfizer et BioNTech.

La plus grande analyse faite comparant l’immunité naturelle – acquise lors d’une infection antérieure – à la protection offerte par l’un des vaccins les plus puissants actuellement utilisés a montré que les réinfections étaient beaucoup moins fréquentes dans le premier cas. L’article des chercheurs israéliens contraste avec des études antérieures, qui montraient que les vaccins offraient une meilleure protection qu’une infection antérieure, bien que ces études ne portaient pas sur le variant delta.

Record de cas en Israël à cause du variant Delta

Ces résultats sont une bonne nouvelle pour les patients qui ont déjà réussi à combattre le Covid-19. Ils relèvent néanmoins le défi de compter exclusivement sur les vaccinations pour surmonter la pandémie. 

Les infections de Covid-19 en Israël atteignent un niveau record au milieu de la vague delta :

Les personnes ayant reçu les deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech étaient presque six fois plus susceptibles de contracter une infection du variant Delta et sept fois plus susceptibles d’avoir une maladie symptomatique que celles qui se sont rétablies. 

« Cette analyse a démontré que l’immunité naturelle offre une protection plus durable et plus forte contre les infections, les maladies symptomatiques et les hospitalisations dues à la variante delta« , ont déclaré les chercheurs. 

L’analyse a également montré que la protection conférée par une infection antérieure s’atténue avec le temps. Le risque d’un cas delta déclenché par le vaccin était 13 fois plus élevé que le risque de développer une seconde infection lorsque la maladie initiale est survenue en janvier ou février 2021. C’est nettement plus que le risque encouru par les personnes qui ont été malades plus tôt dans l’épidémie.

L’administration d’une seule dose du vaccin aux personnes qui avaient déjà été infectées semble également renforcer leur protection. Mais nous ne connaissons pas encore les avantages à long terme d’une dose de rappel de vaccination, qui vient de commencer en Israël.

Les données ont été publiées sous forme d’article préliminaire sur medRxiv et n’ont pas encore été examinées par d’autres chercheurs.

D’autres données sur les vaccins et le Covid-1984 :

Source : Bloomberg

Je partage maintenant !

4 thoughts on “AVOIR DÉJÀ EU LE COVID-19 PROTÈGE MIEUX QUE LE VACCIN PFIZER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *