fbpx

MANIPULATION ? +10% SUR LE BITCOIN EN QUELQUES HEURES

Bull trap ?

Le Bitcoin fait son plus gros gain journalier depuis juillet dernier :

Apparemment, Jerome Powell, le numéro 1 de la banque centrale américaine, aurait déclaré qu’il n’avait pas l’intention de bannir les cryptomonnaies.

Vous avez toutes les prédictions crypto du 4e trimestre 2021 ici.

Pas de taxe sur le Bitcoin au Salvador

Afin d’encourager les investissements étrangers, le Salvador exonérera les investisseurs extérieurs de l’impôt sur les bénéfices provenant des investissements en Bitcoin, a déclaré un conseiller du gouvernement.

« Si une personne a des actifs en bitcoin et obtient des gains élevés, il n’y aura aucun impôt. Cela (est fait) évidemment pour encourager les investissements étrangers », a indiqué à l’AFP Javier Argueta, conseiller juridique de la présidence.

« Il n’y aura à payer ni sur l’augmentation de capital, ni sur le revenu, aucun impôt. C’est un avantage qui a beaucoup intéressé », a-t-il ajouté.

Une décision qui risque de faire du bruit et d’attirer des traders des quatre coins du monde.

Un nouveau crypto-paradis fiscal ?

Investir dans la crypto : une riche idée

Le PDG de Visa, Alfred Kelly, a déclaré qu’il était assez intelligent pour investir dans le Bitcoin maintenant. Selon lui, les cryptomonnaies pourraient devenir « extrêmement populaires » au cours des 5 prochaines années.

Plus c’est mignon, plus c’est vendeur

Elon Musk fait décoller le cours du Floki Inu (FLOKI) de plus de 100% après avoir déclaré sur Twitter que « Floki est arrivé ».

Les États-Unis enquêtent sur les cryptos

Le département du Trésor américain et d’autres agences fédérales envisagent de lancer un examen formel auprès du FSOC (organisation du gouvernement fédéral des États-Unis) pour déterminer si l’USDT de Tether et d’autres stablecoins menacent la stabilité financière.

« Après des semaines de délibérations, le département du Trésor et d’autres agences fédérales s’apprêtent à prendre une décision sur l’opportunité de lancer un examen par le Conseil de surveillance de la stabilité financière, ont déclaré trois personnes familières de la question qui ont demandé à ne pas être nommées pour commenter les discussions à huis clos. Le FSOC a le pouvoir de considérer les entreprises ou les activités comme une menace systémique pour le système financier – une étiquette qui déclenche généralement des règles strictes et une surveillance agressive par les régulateurs. »

 « L’une des caractéristiques des monnaies stables (stablecoins) est qu’elles sont liées à des monnaies fiduciaires, ce qui signifie qu’elles sont censées être à l’abri des fluctuations de prix sauvages qui ont affecté le bitcoin. Tether et d’autres entreprises y parviennent en adossant leurs jetons à des actifs tels que le dollar américain et la dette des entreprises. »

À présent les « arbitres » du système financier veillent à ce que ce que les cryptomonnaies aient un écosystème de plus en plus stable, car beaucoup de grosses entreprises adossent leurs dettes en stablecoins.

Toujours plus de Bitcoin pour MicroStrategy

Le PDG de MicroStrategy annonce avoir acheté 5 050 bitcoins supplémentaires pour 242,9 millions de dollars. L’entreprise détient désormais 114 042 bitcoins.

Peut-être que la stratégie de Michael Saylor, ainsi que d’autres de ses confrères dans la haute technologie, est de capitaliser son entreprise en Bitcoin pour (potentiellement) avoir un coup d’avance sur sa concurrence.

Le Bitcoin serait-il l’outil de capitalisation boursière 2.0 du monde de demain ?

Analyses fondamentales et prédiction de marché dans la revue Cryptomonnaie & Blockchain :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *