fbpx

AUTANT DE DÉCÈS EN 2021 QU’EN 2019 (SANS COVID-19) EN FRANCE ?

Nombre des décès en France en 2021 par rapport à 2019
Les courbes 2019-2021 sont sensiblement proches, non ?

Le 28 octobre dernier, l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) a publié une analyse de l’activité hospitalière en 2020 pour le moins étonnante.

Les patients admis pour cause de Covid-19 ne représentaient que 2% de l’affluence hospitalière et 5% de celle en réanimation. Des chiffres pour le moins faibles par rapport à l’hystérie gouvernementale et mondiale que l’on connaît depuis plus d’un an et demi.

Les chiffres cités :

« Au cours de l’année 2020, 218 000 patients ont été hospitalisés pour prise en charge de la Covid-19. Les patients Covid représentent 2 % de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, tous champs hospitaliers confondus ».

Plus loin : « Au cours de l’année 2020, les patients Covid représentent 5 % de l’ensemble des patients pris en charge en service de soins critiques. »

Notons que le calcul de la part des patients « covidés » sur la totalité des patients sur toute l’année aboutit à « lisser » ces fortes variations, et ne rend donc pas compte des phases de saturation hospitalière lors les pics épidémiques, selon Libération.

Les pourcentages de 2 % (et de 5 % pour les soins critiques) concernent le nombre de patients Covid hospitalisés, mais ne tiennent pas compte de la durée des hospitalisations, qui a été plus longue pour les patients Covid que pour les patients non Covid, que ce soit pour l’hospitalisation standard ou les soins critiques.

En regardant non plus le nombre d’admissions, mais le nombre de journées d’hospitalisation, les pourcentages doublent quasiment. Ainsi, les patients Covid ont donc représenté 2 % du total des admissions, mais 4 % du total de journées d’hospitalisation en 2020 (sic). En soins critiques, les patients Covid ont représenté 5 % des admissions, mais 8 % des journées d’hospitalisation. Et en se limitant aux seuls services de réanimation, les patients Covid ont représenté 11 % du nombre de patients admis en 2020, mais 19 % des journées d’hospitalisation sur l’année.

Dans tous les cas, certains indicateurs des autorités avaient objectivement exagéré cette pression hospitalière. Libération cite :

« notamment le (très mal nommé) taux d’occupation des lits en réanimation, qui obéissait à une méthodologie peu claire, l’amenant à afficher lors des pics des taux d’occupation des lits par les patients Covid supérieurs à 100 %« .

Rappelons pour marquer la crasse incompétence du gouvernement Macron, voire la volonté de nuire, que malgré la pandémie, plus de 5 700 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2020 dans les établissements de santé français, selon une étude du ministère de la Santé publiée fin septembre 2021.

Soulignons enfin, pour rappeler les fondamentaux, que le taux de survie « Covid » est supérieur à 99% et que l’âge moyen du « décès Covid » est supérieur à l’espérance de vie moyenne quasiment partout.

Il n’y a donc factuellement peu de raison d’obéir à des directives abolissant nos précieuses libertés individuelles… si vous ne le souhaitez pas.

Récupérez vos accès gratuits aux ressources interdites sur les vaccins et le Covid-19 :

Je partage maintenant !

2 thoughts on “AUTANT DE DÉCÈS EN 2021 QU’EN 2019 (SANS COVID-19) EN FRANCE ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *