fbpx

TYRANNIE : LE QUÉBEC VA TAXER TOUS LES NON-VACCINÉS !

Lorsque nous évoquions que le Covid-19 était une pièce maîtresse dans l’avènement du Great Reset étendre son contrôle total de l’économie, nous y sommes complètement dans ce qui va suivre.

Le Québec à l’avant-garde de la persécution économique

Selon Capital :

« Vacciné ou taxé. C’est ce qu’a annoncé la province du Québec qui s’apprête à durcir les mesures contre ceux qui refusent le vaccin en mettant en place une nouvelle taxe uniquement pour les non-vaccinés. Pour les autorités, les non-vaccinés sont un « fardeau » pour le système de santé. Cette « contribution santé », le gouvernement de la province francophone du Canada durement frappée par la vague Omicron souhaite qu’elle représente un « montant significatif » qui est encore en discussion. Selon le Premier ministre québécois François Legault, les 10% de Québécois qui n’ont reçu à ce jour aucune dose de vaccin ne doivent pas « nuire » aux 90% qui se sont fait vacciner. »

« Ce n’est pas à l’ensemble des Québécois de payer », a-t-il martelé lors d’une conférence de presse parlant d’un « fardeau financier pour tous les Québécois ».

Bienvenue dans 1984 avec votre nouvelle notification journalière

Le Premier ministre québécois a expliqué que si les adultes non vaccinés ne représentent que 10% de la population, ils comptent pour 50% des personnes en soins intensifs, évoquant une situation « choquante ».

Cette taxe ne concernerait pas les personnes ne pouvant pas être vaccinées pour des raisons médicales. « Je comprends et je sens cette grogne à l’égard de la minorité non vaccinée qui vient, toutes proportions gardées, engorger nos hôpitaux », a-t-il ajouté.

Toutes proportions gardées, cet argument est faux. Par exemple, Israël qui est un des pays les plus vaccinés au monde, a le plus grand nombre de contaminations.

Dans la logique des choses, si une personne est vaccinée, le cadet de ses soucis devrait d’être en contact avec un non-vacciné vu qu’il est à présent immunisé, donc à l’écart de tout danger.

Mais apparemment, si une poignée d’irréductibles refuse la piqûre, il semblerait qu’ils soient dans le collimateur de « Dame taxation » dans l’intérêt du « Bien commun ».

Au total, 3 425 personnes atteintes du Covid-19 sont hospitalisées au Québec, qui compte environ 8 millions d’habitants et quelques 285 personnes se trouvent en soins intensifs.

Mais la stratégie du gouvernement du Québec est décriée par de nombreux partis d’opposition :

Eric Duhaime, le chef du parti conservateur du Québec, a estimé sur Twitter mardi que le Premier ministre continuait « de trouver des outils et même une nouvelle taxe pour diviser les Québécois ».

3425 personnes malades sur une population de 8 millions représentent 0,0004 % de malades dans cette même population.

Factuellement, c’est peu, mais depuis le temps on a compris qu’il n’est pas question ici de logique et de raison.

Big Pharma ordonne, les nations suivent.

Rassurez-vous, la population québécoise – si l’on en croit la télévision – ne semble pas affectée par cette nouvelle, bien au contraire !

Admirez ce lavage de cerveau effrayant digne de MK Ultra :

Les pays sous contrôle oligarchique s’apprêtent à suivre

Cette fructueuse idée semble avoir déjà traversé l’Atlantique et nos amis belges semblent être les prochains sur la liste :

Cet homme est Emmanuel André.

Il est médecin microbiologiste et chercheur belge, et apparemment selon ses dires, en « toute logique » tout le monde doit se faire vacciner.

En toute logique de justice, on doit taxer les non-vaccinés. Bientôt en toute logique de bien commun, il faudra démocratiser les camps pour les enfermer également.

Que l’on m’arrête si je me trompe, mais je crois que l’un des premiers ordres qu’un médecin doit respecter est « ne pas nuire ».

La taxation n’est-elle pas nuisible, tout comme l’imposition d’un vaccin pour une frange de la population non exposée aux formes graves (les enfants par exemple) ?

C’est clairement la différence entre une idéologie de la science médicale et de la médecine désintéressée.

Bref, les mâchoires de la Bête semblent se refermer sur ceux qui décident de ne pas subir ce chantage biologique. Alors, comment lutter contre ce Great Reset ?

En sortant son argent des banques et en décentralisant une partie en stablecoins.

C’est probablement une des alternatives les plus « non-violentes » et efficaces en termes de lutte passive, pour une future révolution active.

Esquivez les marchands du temple en supprimant les intermédiaires :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.