fbpx

ZEMMOUR EST-IL PRO BITCOIN ?

Démarche souverainiste et patriote

On peut penser ce que l’on veut du Z, néanmoins dans son discours souverainiste, accepter de discuter des cryptomonnaies (sans hystérie) est cohérent.

Pourquoi ?

Tout d’abord car Ledger est une entreprise française, qui conçoit des produits de haute technologie (les fameuses clés Ledger) donc pardonnez-moi du peu mais, cocorico !

Ensuite si l’Euro est un cancer qui gangrène l’économie française par l’entremise de la BCE, alors s’offrir une alternative via les cryptomonnaies est un pas de plus vers cette fameuse souveraineté en voie de perdition totale.

Quitte à choisir entre un ancien banquier de Rothschild, qui a eu pour dernière mission avant sa campagne présidentielle la fusion acquisition de Nestlé et Pfizer, le tout payé avec un chèque à 7 chiffres :

Ne parlons même pas du « pacte de corruption » autour d’Alstom.

Et une main tendue vers une entreprise française de haute technologie, utile à tout à chacun dans une démarche de souveraineté nationale et de protection de son capital, je crois que « la question elle est vite répondue ».

De plus, il semble qu’une cryptomonnaie lui soit dédiée, le zCoin.

Rien d’étonnant quand on connait une partie du soutien du Z, amatrice des mèmes et des nouvelles technologies.

En route to Zemmoun !

Démocratisation progressive du sujet en politique

Quoi qu’il en soit, qu’un candidat montre son intérêt pour les cryptomonnaies, c’est une information qui suit la logique du développement et de la démocratisation de celles-ci.

Si on se tient au courant de l’actualité globale autour de cette technologie – ce que l’on fait sur Géopolitique Profonde – on se trouve même dans l’incompréhension sur le silence général à ce sujet.

Silence ou bien sujet abordé comme le cliché du papy qui vous parle de sa découverte de « Face de bouc sur le ternet ».

Mais dans une république corrompue, de « fils de », remplie d’arrivistes à l’abri des représailles, il n’y a nul besoin d’être compétent ou sincèrement intéressé à ces sujets.

Si vous n’êtes pas dans cette situation là, c’est-à-dire vivre en recevant tranquillement pots de vin et Rolex par l’Arabie saoudite, suivez notre revue crypto pour ne pas être perdu comme nos politiciens.

Évidemment, la France, toujours en retard sur le développement du monde, mais toujours en avance dans la restriction des libertés, ne va pas être à la pointe ni permettre à ses citoyens de profiter de cette technologie.

Trop efficace, surtout quand on œuvre depuis 2 ans à mettre genoux sa population pour le monde post Great Reset.

C’est pourquoi nous invitons le Z ainsi que nos lecteurs, pour être serein et ne pas louper le coche, à commencer dès maintenant par décentraliser votre épargne :

Démarrez dans la DeFi (de 15 à 35% de profits par an en stablecoins) grâce à notre Stratégie 3D :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.