fbpx

ÇA Y EST : KLAUS SCHWAB AVOUE TOUT SUR LE GREAT RESET !

Domination assumée du mondialisme, à quand une réaction du peuple ?

On ne se lassera jamais de ces moments d’aveux totalement assumés, même si nous savons pourquoi ils s’expriment ainsi.

Ils dominent et même en l’acclamant haut et fort, le peuple ne peut plus – ou ne veut plus – réagir :

Notre ami Klaus se targue donc dernièrement dans une vidéo d’avoir accès aux communautés politiques pour une raison très précise :

« Si vous voulez avoir un impact mondial, vous devez vous allier avec des parties prenantes aux opinions et intérêts similaires ».

Ce qui pourrait être traduit par :

« Vous n’avez pas le choix de vous infiltrer dans tous les gouvernements pour imposer vos idées globalistes. »

Business is business…

Ce n’est bien évidemment, qu’une partie immergée de l’iceberg, derrière des hommes politiques, ou des personnalités publiques, il y a tout un réseau financier solide, puissant, occulte.

Pour la situation française par exemple, imaginez bien qu’amener un espoir électoral au pouvoir ne supprimera jamais Le Siècle, les hauts-fonctionnaires, les multiples loges maçonniques, etc.

Revenons au cas Schwab, car ce n’est pas la première fois qu’il fait part face caméra de ses dons d’ubiquité, tel le prophète Attali.

En 2017, à la John F. Kennedy School of Government de Harvard, il tenait le même type de discours :

« Ce dont nous sommes très fiers, c’est que nous pénétrons dans les cabinets mondiaux des pays avec nos jeunes leaders mondiaux du WEF… comme Trudeau. »

Vous pouvez voir dès les premières secondes de la vidéo ci-dessus, Trudeau présent au discours de son mentor comme un bon premier de la classe.

Il semblerait que ses sous-vêtements n’ont jamais connu tant d’humidité au moment où Klaus le mentionne.

Et ce minion n’est pas seul, il y a toute une armée d’esclaves ravis de le servir aux quatre coins du monde et amener l’avènement du projet : le Great Reset.

La soumission au mal laisse des marques de laideur indélébiles

Vous souhaitez savoir quelle « jeunesse » travaille pour le mondialisme ? Regardez la liste des Young Global Leaders de Davos, vous serez fixés… et effrayés.

Ne pouvant réaliser la traduction intégrale, nous en appelons à vos compétences anglophones !

En conclusion, Trudeau bosse pour des intérêts supérieurs à sa propre nation (l’empire globaliste made in Schwab) et c’est pourquoi son peuple sort les camions et lui, prend la poudre d’escampette.

Un minion est par définition un lâche, prompt à l’arrogance dans sa tour d’ivoire, mais lorsqu’on peut entendre le peuple gronder au loin – ici klaxonner, modernité oblige – on revoit ses priorités et on part rapidement se réfugier dans les bras de Père Schwab.

Et quand on décide de se soumettre au Diable, on s’enlaidit tristement.

Vous connaissez l’adage : « On a le physique de ses idées. »

Ça n’a jamais été aussi vrai pour cet esclave :

La marque de la Bête n’épargne personne…

À présent vous avez la preuve par A + B que des groupuscules infiltrent des Nations pour les subvertir, ce n’est plus du complot, simplement de la paraphrase de l’oligarchie qui ne se cache même plus.

Si la vague canadienne actuelle s’étend, ou arrive à gagner sur son sol, nous savons déjà qui aura l’honneur de la potence en premier…

Alors que l’ennemi avance à découvert, le projet se finalise. Lequel ? Nous répondons à cette question ici :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.