fbpx

SUPERBOWL, UFC, PSG, F1 : LA CRYPTO S’IMPOSE PARTOUT !

La cryptomonnaie, opportunité d’investissement trop jeune ?

Selon Cointelegraph :

« Wells Fargo Investment Institute, la division de recherche de Wells Fargo Wealth and Investment Management, a publié un rapport soulignant le potentiel des cryptomonnaies comme une opportunité d’investissement comparable aux premiers jours d’Internet. »

Si cette prédiction s’avère être vraie, est-ce le moment de sauter dans le wagon ?

« Attendez ! On m’avait dit qu’on était en bear market définitif ! Partez pas sans moi ! »

Aujourd’hui nous avons l’information et le recul nécessaire pour se positionner.

« Dans un rapport publié lundi et intitulé « Cryptocurrencies – Too early or too late ? », le géant bancaire qualifie les cryptomonnaies d' »investissements viables », mais laisse entendre que les investisseurs ne sont pas pressés d’entrer sur ce marché en pleine maturation. L’équipe de stratégie d’investissement mondiale de Wells Fargo a déclaré qu’elle ne souscrivait pas à l’idée qu’il était « trop tard pour investir » dans les cryptomonnaies, étant donné que l’espace est « relativement jeune » par rapport aux autres classes d’actifs. »

Effectivement, c’est un actif jeune et ceux qui l’adoptent sont issus de la nouvelle génération.

Les quinquagénaires et plus, surtout occidentaux, sont encore frileux à s’exposer sur ce terrain.

Pourquoi ? Parce qu’à chaque génération ses codes, ses mœurs, et la confiance qu’on attribue à ces derniers.

Il est difficile d’expliquer à son grand-père que le Bitcoin « c’est le futur », alors qu’il a pour projet de vous léguer un lingotin et quelques actions de chez Total, achetées dans les années 80.

Abonnez votre famille à la revue Cryptomonnaie & Blockchain :

Sponsoring de masse, omniprésence médiatique de la cryptomonnaie

Aux États-Unis par exemple, des campagnes publicitaires dantesques sont allouées à l’exposition des cryptomonnaies, en France ce n’est pas encore le cas.

Le Superbowl (la finale du championnat national de football américain) est l’évènement sportif le plus regardé sur la planète.

Le coût d’exposition d’une publicité à ce match est l’un des plus chers du monde. Ce n’est pas n’importe quelle star qui y chante à la mi-temps ou n’importe quel produit de consommation qui est promu à cet évènement.

C’est un gage de qualité d’être « vu » au Superbowl.

Dans le domaine d’un sport ayant une très forte présence médiatique, on retrouve aussi l’UFC qui a signé un partenariat très symbolique avec Crypto.com.

Donc forcément pour l’Américain moyen, placer un peu de ses économies dans cet actif lui semble donc « normal ».

De plus, il est à savoir que les Américains ont un profil « d’investisseurs » et que les Français sont plus « épargnants ».

Alors, expliquer à Jean-Michel Épargnant que les cryptomonnaies peuvent être un peu de l’épargne et de l’investissement selon les milliers de cryptomonnaies disponibles…

Il y a encore de la route et de l’éducation technique.

Après vous pouvez contredire et dire :

«  Mais si, regarde le PSG est sponsorisé par crypto.com et pareil pour la Formule 1… »

C’est toujours plus intéressant de voir ça que le sponsor Pizzahut…

D’accord, mais le PSG appartient en grande partie au Qatar et le Français moyen a une confiance somme toute relative envers ce pays qu’il ne connait pas très bien (ou alors de réputation douteuse).

La Formule 1 quant à elle est très élitiste donc ne concerne pas Jean Michel Épargnant, d’où son nouveau contrat avec toujours la même société Crypto.com.

Il faudra encore un peu de temps, en théorie, pour que la masse française adopte la crypto.

Cryptomonnaie et Internet, démarrage exponentiel similaire

« Selon le géant bancaire, la technologie derrière la crypto suit un chemin d’adoption similaire à celui d’Internet au début et au milieu des années 1990, lorsque « les consommateurs avaient encore besoin de temps pour comprendre ce qu’est la technologie, ce qu’elle peut faire et comment elle peut leur être bénéfique.« 

Cependant, comme pour l’Internet, le nombre croissant d’utilisateurs de cryptomonnaies suggère que « le monde commence à adopter la technologie – et rapidement. » Selon une étude de Crypto.com datant de juillet, le nombre d’utilisateurs mondiaux de crypto a plus que doublé, passant de 100 millions en janvier 2021 à 221 millions en juin. »

On peut observer un démarrage exponentiel similaire entre l’adoption d’Internet et de la cryptomonnaie

Effectivement, si la courbe d’adoption des cryptomonnaies suit celle de l’adoption d’Internet (ce qui semble pour le moment être le cas), alors nous ne sommes qu’aux prémices d’un « Big Bang » financier.

Je ne pense pas qu’il soit néanmoins délirant de s’approcher de ce marché.

Pourquoi ? Car à en croire le média L’Agefi :

«  BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, se préparerait à lancer un service de trading de cryptomonnaies pour ses clients. »

Observer les investissements des plus grandes puissances financières permet de voir l’avenir tel un prophète

Cela ne semble pas être une simple pièce lancée dans une fontaine…

Que l’on débatte sur le fait qu’il « soit trop tôt ou trop tard » pour investir, l’économie est en pleine mutation et ce n’est que le début du processus.

Le plus gros fonds d’investissement mondial comment à se positionner sur le BTC pour ses clients, et les banques sur l’ETH pour ses « smart contracts »…

Cela signifie bien que nous sommes encore à l’aube du mouvement des cryptomonnaies , comme Internet il y a 25 ans.

C’est un écosystème encore « sauvage ».

Comme toute nature sauvage, elle comporte ses dangers et ses trésors encore vierges, donc soyez armés pour ne pas être une proie et avancer avec stratégie.

Comment ?

En adoptant la Stratégie 3D, elle vous permettra d’éviter de vous prendre la bulle en pleine poire quand elle explosera avec une vision antifragile :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.