fbpx

LA CRISE ALIMENTAIRE EST LÀ… ET PERSONNE N’Y ÉCHAPPERA !

La guerre amène la crise financière mais aussi la crise alimentaire

Selon Aubedigitale :

« Le monde se dirige vers une crise alimentaire mondiale « catastrophique » en raison de la guerre en Ukraine, qui provoquera « l’enfer sur terre » pour les prix alimentaires, selon les experts.

« La moitié de la population mondiale se nourrit grâce aux engrais… et si on les retire des champs pour certaines cultures, le rendement chutera de 50 % », a déclaré à la BBC Svein Tore Holsether, directeur de la société agroalimentaire Yara International. »

Cependant en France, nous avons de la chance nous sommes « relativement indépendant » d’un point de vue alimentaire notamment, grâce à toutes nos surfaces agricoles.

En France, en 2019, la superficie agricole utilisée (SAU) représente 45 % de la superficie du pays. Et dans la mesure où nous sommes électriquement indépendants grâce aux usines nucléaires, la logistique peut être prise en charge.

Cependant, il reste des problèmes de taille, comme le prix du carburant.

Nos maraîchers n’utilisent pas encore de tracteurs Tesla qui roulent à l’électrique, et ce coût risque de se faire sentir sur le ticket de caisse du supermarché.

« Notant que des pays comme le Liban, le Yémen, la Syrie, la Tunisie dépendent de l’Ukraine pour environ 50 % de leurs céréales, M. Beasley a noté le revirement stupéfiant.

« Vous passez donc du statut de grenier à pain à celui, littéralement, de devoir leur distribuer du pain. C’est un incroyable retournement de la réalité », a-t-il déclaré.

Le nombre de personnes menacées de famine dans le monde étant déjà passé de 80 millions à 276 millions avant l’invasion de la Russie, en grande partie grâce aux confinements du COVID, ce chiffre devrait encore augmenter. »

Et cela va impacter la France, à cause d’un autre problème, l’importation d’engrais.

En France nous semblons certes en perdition sur de nombreux points (économique, politique, social, etc.), néanmoins nous avons de nombreux avantages :

  • L’énergie (avec le nucléaire nous ne dépendons pas uniquement du gaz russe).
  • Une eau de source abondante (nous ne sommes pas à Dubaï ou Los Angeles, où il n’y a pas d’arrivée d’eau provenant de la nature).
  • 45% du pays est une surface agricole.

Certes, le prix du ticket de caisse du supermarché risque d’enfler et avec la hausse générale des matières premières : carburant, fioul, gaz ça ne va pas aider nos finances, alors que faire ?

Ne pas se fier au semblant de répit offert par Macron et s’adapter

Depuis le 14 mars, l’Empereur Macron nous offre une petite trêve : nul besoin de passe-vaccinal pour se rendre dans les lieux publics, ni de masques (bien entendu juste avant les élections pour nous donner l’envie d’effectuer notre acte citoyen).

De plus, il nous fait ce cadeau alors qu’il est débordé et au bord du burn-out, le pauvre

C’est la récréation en somme.

Durant cette période, ne misons pas sur l’espoir, mais agissons dès maintenant, car nous sommes déjà seuls.

Peu importe le sort de ces élections, rien ne sera radicalement et rapidement opposé à ce qu’il se passe, et malheureusement l’hyperinflation va venir, alors soyons stratégiques durant cette période où chaque Français écoute scrupuleusement le discours de son candidat préféré.

« Oui, mais alors que faire pour le carburant ? Je dois continuer à travailler et je n’ai jamais assez pour investir !« 

Installez un kit éthanol sur votre voiture (à moins d’un euro le litre), c’est rentable.

Vous consommerez 15% de carburant en plus, mais c’est deux fois moins cher donc cela représente quand même une économie de taille.

Pour les plus débrouillards, vous avez aussi l’huile de friture, mais nous ne pouvons pas vous le conseiller évidemment, car il semblerait que les lobbys n’apprécient pas cette démarche.

Pour en savoir plus sur l’éthanol :

Après ces économies, ne subissez pas l’inflation en investissant sur les matières premières, qui vont tout simplement exploser.

Exploser sur le prix de production/d’importation, mais aussi le prix de vente.

Alors investissez dès maintenant sur le monde agricole et misez sur la sécurité alimentaire :

Je partage maintenant !

2 thoughts on “LA CRISE ALIMENTAIRE EST LÀ… ET PERSONNE N’Y ÉCHAPPERA !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.