fbpx

UNE ÉNORME SOCIÉTÉ AMÉRICAINE D’HYDROCARBURES MINE DU BITCOIN AVEC SON SURPLUS DE GAZ !

Et envisage d’étendre son projet pilote à quatre pays…

Le plus grand producteur de pétrole américain Exxon Mobil envisage d’étendre son programme pilote d’extraction de Bitcoins dans le Dakota du Nord afin de réduire davantage le volume de gaz naturel qu’il brûle régulièrement, a rapporté Bloomberg.

Des personnes familières avec la question ont déclaré que le géant pétrolier a un accord avec Crusoe Energy Systems pour rediriger le gaz, qui serait autrement gaspillé, d’un bloc de puits de pétrole vers des mines de Bitcoins mobiles. Selon le rapport, le projet pilote a été lancé en janvier 2021 dans la région de Bakken, dans le Dakota du Nord, et s’est étendu en juillet. Il consomme désormais jusqu’à 510 000 mètres cubes de gaz par mois qu’Exxon ne pourrait pas monétiser autrement.

Exxon envisage maintenant des projets pilotes similaires en Alaska, le terminal de Qua Iboe au Nigeria, le champ de schiste argentin de Vaca Muerta, la Guyane et l’Allemagne.

« Nous évaluons en permanence les technologies émergentes visant à réduire les volumes de brûlage dans l’ensemble de nos opérations », a déclaré la porte-parole Sarah Nordin à Bloomberg. Elle a refusé de commenter « les rumeurs et les spéculations concernant le projet pilote ».

Positionnez-vous sur le nouveau paradigme à venir :

Réduire les émissions de CO2 de plus de 60 %

L’exploitation minière de Bitcoin permet aux producteurs de pétrole de vendre du gaz qu’ils trouvent accidentellement lors du forage pétrolier, non seulement en apportant plus de profits à ces entreprises, mais en contribuant également à l’environnement, car cette source d’énergie est généralement gaspillée en raison du manque de pipelines à proximité.

Crusoe, basée à Denver, aide ces entreprises à capturer le surplus de gaz autrement gaspillé, à le convertir en électricité, et à l’utiliser pour alimenter les centres de données et les opérations minières Bitcoin. La société estime que l’extraction de Bitcoins permet de réduire les émissions de dioxyde de carbone de plus de 60 % par rapport au brûlage ordinaire.

Danielle Fugere, présidente du groupe écologiste As You Sow, a déclaré à Bloomberg que ces projets pilotes étaient une étape positive pour Exxon afin de trouver une utilisation à son excès de gaz. « C’est créer une utilisation de ce qui serait autrement gaspillé », a-t-elle déclaré.

Le géant pétrolier et gazier ConocoPhillips a lancé le mois dernier des opérations similaires également à Bakken, Dakota du Nord, pour vendre l’excédent de gaz naturel à une ferme minière Bitcoin exploitée par un tiers.

Bakken abrite l’un des plus grands gisements de pétrole et de gaz naturel aux États-Unis, un phénomène qui a conduit au « boom pétrolier de Bakken » qui a fait de l’État du Dakota du Nord le deuxième État producteur de pétrole du pays, derrière le Texas, selon le Earth Resources Observation and Science (EROS) Center.

Sortir son argent des banques et de l’Euro

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.