fbpx

L’UKRAINE PERÇOIT LES SIGNES D’UNE « INVASION DIRECTE » DE LA BIÉLORUSSIE

La guerre de l’information fait rage

Le ministère ukrainien de la Défense affirme que la Biélorussie prépare son armée à envahir l’Ukraine et met en garde le président biélorusse Alexandre Loukachenko, un allié de Vladimir Poutine.

Un char se déplace le long d’un champ lors d’exercices conjoints des forces armées russes et biélorusses près de Minsk le 17 février 2022. (Maxim Guchek/BELTA/AFP via Getty Images)

Il existe des « signes de préparation » qui laissent à penser que la Biélorussie procédera à « l’invasion directe du territoire ukrainien », selon la traduction d’un post sur les réseaux sociaux du ministère de la Défense. Celui-ci n’a pas fourni ni preuves ni détails de son affirmation.

Le ministère a ajouté : « L’implication directe des troupes biélorusses dans l’agression armée de la Russie contre l’Ukraine, contre la volonté des soldats ordinaires et de la grande majorité du peuple biélorusse, sera une erreur fatale pour Alexandre Loukachenko ».

Les responsables biélorusses n’ont pas publié de commentaire public en réponse aux allégations de l’Ukraine.

La Biélorussie partage une longue frontière avec l’Ukraine. Les forces russes ont été vues en train de s’accumuler en Biélorussie dans les semaines précédant le début du conflit le 24 février, bien que jusqu’à présent, il semble qu’aucune force biélorusse n’ait été déployée en Ukraine.

Loukachenko a déclaré la semaine dernière que son pays avait intercepté un missile tiré depuis l’Ukraine, affirmant qu’il s’agissait d’une tentative d’attirer son pays dans le conflit.

« Je vous ai averti qu’ils nous pousseraient dans cette opération, dans cette guerre », a déclaré Loukachenko aux soldats biélorusses via l’agence de presse officielle BelTA.

« Nous n’avons rien à faire là-bas, et nous n’avons pas été invités », a déclaré Loukachenko, cité par le média, rapporte Reuters. « Je tiens à souligner à nouveau … Nous n’allons pas nous impliquer dans cette opération que la Russie mène en Ukraine. »

propagande de guerre Ukraine Biélorussie

Loukachenko et son ami Poutine

Au cours du week-end, Loukachenko, qui dirige la Biélorussie depuis le début des années 1990, a fait l’éloge de Poutine dans une interview accordée à la chaîne de télévision japonaise TBS. Loukachenko, qui a autrefois gardé ses distances avec le Kremlin, est maintenant l’un des plus proches alliés de Poutine.

« Lui et moi ne nous sommes pas seulement rencontrés en tant que chefs d’état, nous sommes en termes amicaux », a déclaré Loukachenko. « Je suis au courant de tous ses détails, qu’ils soient d’ordre étatique ou personnel. »

Il a poursuivi en disant que « Poutine est dans une forme absolue, il est en meilleure forme que jamais… c’est une personne complètement saine d’esprit, en bonne santé physique – c’est un athlète. »

Poutine a organisé un rassemblement massif à Moscou marquant le huitième anniversaire de l’annexion de la péninsule de Crimée par Moscou. Les rapports ont affirmé que plus de 100 000 personnes ont assisté à l’événement.

Plus de trois semaines après le début de l’invasion, les gouvernements et les analystes occidentaux voient le conflit se transformer en une guerre d’usure, avec des forces russes enlisées lançant des missiles à longue portée sur des villes et des bases militaires alors que les forces ukrainiennes mènent des attaques éclair et cherchent à couper les lignes d’approvisionnement russes.

Le ministère de la Défense britannique a affirmé dimanche que l’échec de la Russie à prendre le contrôle de l’espace aérien ukrainien « a considérablement émoussé ses progrès opérationnels », les obligeant à compter sur des armes lancées depuis la Russie.

Au cours du week-end, le ministère russe de la Défense a déclaré qu’un missile hypersonique Kinzhal avait frappé un dépôt de carburant ukrainien à Kostiantynivka, une ville près de Mykolaïv. L’armée russe a déclaré samedi qu’elle avait utilisé un Kinzhal pour la première fois au combat pour détruire un dépôt de munitions dans les Carpates, dans l’ouest de l’Ukraine.

La Russie a déclaré que le Kinzhal, transporté par des avions de combat MiG-31, a une portée allant jusqu’à environ 2000 km et vole à 10 fois la vitesse du son. Le Pentagone n’a pas encore confirmé son utilisation en Ukraine.

Une alternative au chaos :

Source : ZeroHedge (Associated Press a contribué à ce rapport)

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *