fbpx

ELON MUSK DEVIENT LE PLUS GROS ACTIONNAIRE DE TWITTER !

Les gauchistes n’ont qu’à bien se tenir

La participation de 9,2 % d’Elon Musk au financement de Twitter et son siège au conseil d’administration récemment annoncé ont fait hurler la gauche aux Etats-Unis.

Elon Musk
Elon Musk

Musk a été un fervent partisan de la liberté d’expression à laquelle, selon lui, ne pas adhérer « sape fondamentalement la démocratie ».

Elon Musk : La liberté d’expression est essentielle au fonctionnement d’une démocratie.
Sondage : Pensez-vous que Twitter respecte rigoureusement ce principe ?
Les résultats de ce sondage seront importants. S’il vous plaît votez en conscience.

Lundi, l’animateur de CNN, Brian Stelter, a déclaré qu’il y avait une « peur » autour des actions de Musk.

« Il y a de l’intérêt pour les milliardaires, il y a la célébration de Musk. Il y a aussi de la peur, je pense, parfois ou de la méfiance à l’égard de l’homme le plus riche de la planète qui vient d’acheter une grosse partie de l’un de nos outils de communication les plus importants », dit Stelter. « Il est également l’un des plus grands propriétaires de satellites au monde. Donc il est incroyablement puissant… Incroyablement, je ne sais pas, ai-je le droit d’utiliser plutôt le mot étrange quand je parle d’Elon Musk ? »

Sauf que les milliardaires contrôlent l’information depuis des décennies et que cela ne posait pas de problème.

Glenn Greewald : Laissez de nouveau l’oligarque bon et bienveillant contrôler internet ainsi que nos débats politiques. Google nous adore
et sait ce qui est le meilleur pour nous, pas comme cet irrévérencieux voyou.

Sawyer Hackett : Le nouveau membre de la direction de Twitter [Elon Munsk] a une fois traité un sénateur des Etats-Unis de « Senator Karen » (expression insultante aux Etats-Unis) parce qu’il avait suggéré que – lui, l’homme le plus riche du monde – devrait payer l’impôt sur le revenu.

Cela sonne-t-il le glas de la censure abusive sur la plateforme ?

 Faire face ne sied pas bien à la foule anti-liberté d’expression.

Andy Ngo : Quelques jours après avoir sollicité ses followers à propos de la liberté d’expression sur Twitter (et son absence de la plateforme), Elon Musk est devenu le plus gros actionnaire du réseau. De nombreux gauchistes devraient se sentir concernés par ce que cela pourrait signifier pour leurs politiques de censure et d’étranglement, favorisant leurs opinions.
Andy Ngo : Cassie Nick Rumbaugh, un analyste de données de Twitter, fait partie des employés agacés par le fait qu’Elon Musk soit désormais le plus gros actionnaire de la plateforme.
« Un éminent transphobe achetant une large part de Twitter n’est pas amusant du tout », a-t-elle déclaré.

Et il n’est pas étonnant que la gauche soit ébranlée. Selon Statista, leur plus gros problème avec Twitter est la diffusion « d’informations inexactes ou trompeuses », et non le fait que « Twitter bannisse les utilisateurs ».

Qu'est-ce qui ne va pas avec Twitter N
Glenn Greenwald : Pas simplement Twitter mais le monde entier. Un monde où les milliardaires et/ou l’Etat ne censure pas leurs adversaires les terrifie.
The Columbia Bugle : Cela prouve que la gauche est terrifiée par un Twitter où leurs adversaires politiques ne sont pas censurés.

Glenn Greewald : Il n’y a pas besoin de se demander ce que pense les libéraux de gauche aux Etats-Unis à propos de la liberté d’expression. Les résultats des sondages le prouvent : ils n’y croient pas. La majeure partie ne souhaite pas seulement que les oligarques censurent internet pour eux, mais aussi l’Etat.
[A gauche, Le sondage montre que les démocrates souhaitent à 65% que l’Etat devrait censurer ce qu’il considère comme une fausse information, en dépit de la liberté d’expression.
A droite, 76% des démocrates souhaitent que les entreprises elles-mêmes censurent.]

Suite :

Michael Tracey : Elon Musk est incapable de diriger Twitter ! Puisqu’il ne va pas passer son temps à réfléchir à des nouveaux moyens de contrôle, surveillance, et de bannissement.
Mario : Les mots écrits sont-ils considérés comme des discours ? L’anonymat et la suppression des normes sociales publiques semblent indiquer que ce n’est pas le cas.
Andy Ngo : Ashna Guliani, une ingénieur de Twitter, a posté une vidéo dans laquelle une femme pleure pour montrer à quel point elle est en colère contre le fait qu’Elon Musk soit désormais l’actionnaire principal de la plateforme.
Andy Ngo : « Et je ne l’aime toujours pas [Elon Musk] ». Haraldur Thorleifsson, qui dirige les services de création pour Twitter, a déclaré qu’il n’aimait pas Elon Musk après que le milliardaire soit devenu le plus gros actionnaire de la société.

Il semble que les wokerati (personne suivant la tendance woke) soient plus qu’heureux d’autoriser la « liberté d’expression » quand c’est leur discours, mais lorsque la « liberté d’expression » est envisagée pour tous les discours, la tolérance passe par la fenêtre et les crises de colère surviennent (jusqu’à ce qu’ils finissent par penser de la même façon). Peut-être que le véritable moteur de cette « peur » suscitée par Elon renvoie à ses commentaires (paraphrasés) selon lesquels « l’éveil… donne essentiellement aux méchants un bouclier pour être méchants et cruels, blindés de fausse vertu ».

Imaginez la dissonance cognitive qui traverse la nation alors que la réalité rattrape les citoyens (comme si l’Etat déclarait qu’il n’était pas nécessaire de porter un masque dans une voiture lorsque vous étiez seul).

Ne soyons tout de même pas dupes. Bien qu’Elon Musk puisse représenter un caillou dans la chaussure du nouvel ordre mondial, il ne sera en aucun cas en mesure d’arrêter à lui seul la machine. C’est pourquoi, à notre petit niveau, nous devons nous émanciper des tutelles qui nous sont imposées, et cela commence d’abord financièrement :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *