fbpx

POUTINE PROFITE D’UNE MANNE DE 321 MILLIARDS DE DOLLARS GRACE AUX SANCTIONS

Le suicide Européen

Les demi sanctions imposées par les États-Unis et l’UE contribuent à faire grimper le coût du pétrole et du gaz naturel. Les producteurs de pétrole, et notamment la Russie, en sont les bénéficiaires.

Arrêter les importations maintenant

Une aubaine

Bloomberg rapporte que Poutine pourrait collecter une manne de 321 milliards de dollars si le pétrole et le gaz continuent à couler à flots.

Malgré toutes les difficultés rencontrées par les consommateurs ainsi que les pressions financières exercées sur le gouvernement, Bloomberg Economics estime que la Russie percevra près de 321 milliards de dollars grâce à ses exportations d’énergie cette année, soit une augmentation de plus d’un tiers par rapport à 2021. Celle-ci est également sur la voie d’un excédent record qui, selon l’Institute of International Finance, pourrait atteindre 240 milliards de dollars.

« Le moteur de l’excédent de balance russe semble se renforcer », ont déclaré les économistes de l’IIF dirigés par Robin Brooks. « Avec les sanctions actuelles, les entrées substantielles de devises fortes en Russie devraient se poursuivre. »

Le calcul pourrait toutefois complètement changer en cas d’embargo sur les ventes d’énergie. Même sans cela, les exportations et la production de pétrole russe sont déjà en baisse, l’Agence internationale de l’énergie prédisant qu’elle pourrait perdre près d’un quart de sa production de brut ce mois-ci.

Les États-Unis et l’UE vont viser les investissements russes avec une nouvelle série de sanctions

Bien que que les sanctions ne fonctionnent pas, les États-Unis et l’UE continuent d’essayer.

Dans une nouvelle série de sanctions, les États-Unis interdiront les investissements russes. l’UE propose une interdiction des navires, des camions et du charbon.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que l’UE propose d’interdire à la plupart des navires et camions russes, ainsi que l’importation de charbon. L’UE poursuivra également un débat sur le ciblage du pétrole russe, une question sensible en Europe, où de nombreux pays dépendent de ces importations.

Le calcul ne changera pas

Le calcul ne changera pas parce que la proposition ne va nulle part. Les 27 pays de l’UE devraient accepter de réduire le flux d’énergie en provenance de Russie. Et cela n’arrivera pas pour des raisons évidentes.

Le coût de l’énergie augmente au sein de l’UE

Des sanctions contre la Russie qui ne valent pas grand chose

Notez qu’il n’y a aucune proposition de sanctionner Gazprom ou Gazprombank, le fournisseur d’énergie russe et sa banque.

Arrêter les importations maintenant !

Oui, allez-y. Plonger l’UE dans une dépression économique instantanée. L’Allemagne et la Hongrie n’accepteront pas d’arrêter les importations d’énergie et je ne suis pas certain qu’un autre pays de l’UE ne le ferait.

Fanfarons de Politiciens

Des politiciens comme Guy Verhofstadt ne sont que des fanfarons. Rien de tout cela ne justifie ce que Poutine a fait. C’est un criminel de guerre. Il y en a beaucoup aux États-Unis aussi si vous regardez les actions illégales et injustifiées des États-Unis en Irak, en Libye, au Vietnam, etc.

Biden est en faveur du pétrole du Canadien, sans option réaliste d’acheminement

Aux États-Unis, Biden soutient plus de pétrole du Canada, mais aucune option réaliste pour l’acheminer. Tout le monde veut une solution facile à l’Ukraine, aux prix de l’énergie et à l’inflation. Il n’y en a pas, et les sanctions n’ont certainement pas aidé. Pendant ce temps, la démondialisation et les nouvelles chaînes d’approvisionnement sont inefficaces et feront grimper l’inflation.

Il va y avoir du sport sur le marché des devises !

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.