fbpx

L’OTAN POUSSE À LA GUERRE ET VEUT DÉTRUIRE LA RUSSIE !

L’OTAN n’est pas cette organisation bienfaitrice que l’on nous vend dans les médias

Dans un article sur le potentiel accord de paix entre l’Ukraine et la Russie, le Washington Post admet que certains pays au sein de l’OTAN veulent prolonger la guerre aussi longtemps que possible.

Maison détruite en Ukraine

Les révélations sont parues au sein d’un article intitulé « L’OTAN proclame que l’Ukraine doit faire la paix avec la Russie – mais sous certaines conditions ».

« Même le vœu ukrainien de ne pas rejoindre l’OTAN – une concession que Zelensky a annoncée publiquement – pourrait inquiéter certains voisins. Cela conduit à une réalité embarrassante : pour certains membres de l’OTAN, il vaut mieux que les Ukrainiens continuent à se battre et à mourir que de parvenir à une paix qui arriverait trop tôt ou à un coût trop élevé pour Kiev et le reste de l’Europe », selon l’article.

« Il y a un dilemme malheureux. Le problème, c’est que si cela se termine maintenant, il y aura un laps de temps pendant lequel la Russie pourra se regrouper, et la guerre redémarrera, sous tel ou tel prétexte. »

Et voilà :

The Washington Post : L’OTAN affirme que l’Ukraine doit faire la paix avec la Russie – mais dans un certain cadre

La Guerre russo-ukrainienne fait partie du plan… et il faut qu’elle se poursuive

Nous savons maintenant pourquoi les médias et les journalistes issus de l’OTAN font constamment pression pour une escalade du conflit qui pourrait aboutir à la Troisième Guerre mondiale.

L’OTAN veut que la guerre se poursuive le plus longtemps possible afin que la Russie soit drainée et isolée, tandis que les médias profitent des clics et de l’audience qu’elle apporte.

L’article révèle également comment Zelensky cherche à obtenir des « garanties de sécurité, juridiquement contraignantes, pour les États-Unis et des clauses pour les défendre s’ils étaient attaqués », ce qui est totalement délirant.

Comme le note Chris Menahan, un accord de paix semblait possible il y a environ un mois lorsque Vladimir Poutine a juré de mettre fin à la guerre « si l’Ukraine acceptait de reconnaître la Crimée, d’accepter Donetsk et Lougansk comme États indépendants, de jurer de rejoindre l’OTAN et de désarmer le pays ».

Cependant, bien qu’Israël lui ait dit d’accepter l’accord, le président Zelensky s’est abstenu de le faire. Et, immédiatement après, les États-Unis ont décidé d’envoyer 14 milliards de dollars d’aide, un acte qui a prolongé la guerre.

« (Zelensky) aurait dû accepter l’accord de Poutine comme Bennet le lui avait dit il y a quatre semaines », écrit Menahan. « Au lieu de cela, il a insisté pour s’en tenir à sa stratégie consistant à forcer tous les hommes âgés de 18 à 60 ans à prendre les armes et à devenir des combattants, afin qu’il puisse utiliser leur mort comme propagande et entraîner l’OTAN dans la guerre. »

La guerre contre la Russie, dernier bastion de la résistance, est prévue depuis des années par nos élites mondialistes. Toutefois, elle ne vient pas seule et est accompagnée d’un reset économique dont nous commençons à percevoir les effets. Pour vous préparer à la suite du plan (un plan « en marche »), préparez-vous :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.