fbpx

4ÈME DOSE, RETOUR DU PASS : LA NOUVELLE SAISON ARRIVE !

Les nouvelles doses reviennent lentement mais sûrement

Selon Le Figaro :

« L’Australie va proposer une quatrième dose de vaccins Covid-19 aux plus de 65 ans à partir du mois prochain, ont annoncé vendredi 25 mars les autorités sanitaires, au moment où une nouvelle souche du variant Omicron se propage au sein de la population. »

Jusque-là, rien d’anormal, l’Australie a toujours été la première à adopter les mesures les plus « covid friendly » mais alors que nous annonce le Figaro quelques lignes plus loin ?

« Au cours des six dernières semaines, d’autres pays tels que la France, l’Allemagne et la Suède ont recommandé l’injection d’une quatrième dose pour les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées. L’Australie a enregistré ces derniers jours plus de 50.000 cas quotidiens par jour, soit environ le double de cas recensés un mois plus tôt attribués en partie à la montée d’un variant plus contagieux d’Omicron. »

Lorsque vous lisez, « recommandé l’injection » comprenez bien « re-commander » c’est-à-dire qu’ils ont pris une nouvelle commande à leur fournisseur.

Que nous apprends de plus Le Figaro au sujet de ce gros caillou sauvage où règne le régime covidiste ?

« Le ministre de la Santé a également déclaré que les voyageurs ne seraient plus tenus d’effectuer un test de dépistage de Covid-19 à leur arrivée dans le pays à partir du 17 avril mais devront être vaccinés et porter le masque dans l’avion. L’Australie a comptabilisé un total de 3,93 millions de cas de coronavirus depuis le début de la pandémie, et 5824 décès. »

Le vaccin est obligatoire pour quitter le territoire désormais, une prison à ciel ouvert semble être le sort livré aux Australiens qui refusent la piqûre.

Finalement, c’est un retour aux traditions pour ce pays originellement né comme bagne.

En toute relative proportion, instaurer des mesures ultra coercitives pour un taux de léthalité très faible est hors de raison.

5824 décès pour 3,93 millions de cas comptabilisé cela représente donc un mort pour 674 cas soit 0,0014% de chance d’issu fatale.

De plus, lorsque vous savez que la plupart des morts issus du Covid sont atteints de comorbidités et que la moyenne d’âge de ces mêmes victimes est supérieure à l’espérance de vie du pays étudié, il est difficile de croire que tout cela est pour notre bien.

Bien entendu, cerise sur le gâteau, malgré tous les efforts pour avoir été dans les clous, le port du masque reste obligatoire.

Les « vagues » reviennent car la population, infantilisée, le permet

Ce n’est qu’une assignation à domicile déguisée et la fin de toute liberté en vue de l’instauration des plans bien échafaudés de notre ami Klaus, comme le passeport climatique et autres joyeusetés de la grande réinitialisation.

Lorsque je vous dis fin des libertés, c’est aussi la fin de vos prises de responsabilités, qui est la condition nécessaire pour tout accès à la liberté et être un adulte responsable.

Etre libre, donc libéré de la tutelle de vos tuteurs légaux, c’est être apte à choisir ce qui est bon pour vous, assumer les fameuses contraintes du réelle.

Choisir ce que vous consommez, vos fréquentations, vos idées, votre métier, etc…

Si vous êtes sommés de vous injecter une dose de « vaccin » pour avoir votre liberté de circuler ce n’est plus un choix en votre âme et conscience, donc c’est une soumission, résultat de l’infantilisation globale.

Entre les adulescents de notre société post-moderne devant leur console de jeux-vidéo et la déresponsabilisation progressive de chaque citoyen, un nouveau marché émerge, celui du retour en enfance pour 1000 $ le séjour.

Pédophilie de l’esprit ? Viol consentit ? Quête interne d’un paradis perdu ? Quand la réalité devient trop dure il y a toujours un marchand de sommeil qui se cache.

C’est tout à fait ce que recherche, nos maîtres, l’infantilisation du peuple, car en somme il n’y a pas plus « peureux » qu’un enfant car il n’est pas autonome, ni financièrement, ni émotionnellement, ni intellectuellement et par la peur on gouverne quiconque.

Lorsque l’on était petit, à chaque fois que nos parents nous disaient :

« Je ne sais pas tout, travaille plus à l’école » ou « Débrouille toi » un grand vide autour de nous se formait au point d’en avoir le vertige, c’est la conscience du monde extérieur qui nous envahit, la responsabilité, la naissance de l’Homme.

L’Etat « Ultra-bien-veillant » « Ultra-protecteur » est comme une mère ultra possessive qui a peur que son enfant se blesse s’il va jouer dehors.

Mais à vivre sans prendre de risque, aucune expérience nous transcende, s’il n’y a aucune transgression, aucun génie ne voit le jour, aucune innovation ne naît, ou bien encore union ne se créé entre un Homme et une Femme.

Il n’y a rien de plus laid qu’un vieil enfant.

Le fait que nos actes et idées ne soient pas une volonté propre mais un choix par défaut, car dictée par la bien-pensance comme : « Evite à tout prix le conflit » « Evite d’être complotiste » « Evite de prendre des risques » « Evite de trop réfléchir » nous abaisse au standard d’enfant avec une carte bleue, de vils consommateurs de services et dépossédés de toute substance.

Dans les mythes ancestraux comme celui de Scylla par exemple, ces monstres naissent du chaos, qui lui-même n’a pas de limites, de frontières.

Un enfer où la hiérarchie n’existe plus et où les concepts de vertus, de vices, de liberté et d’esclavage sont noyés l’un dans l’autre.

Nous pouvons y voir une belle allégorie de notre situation Post-Covid.

Plus rien n’a de sens dans ce chaos et monsieur tout le monde s’y complait et/ou est guidé par la peur, et naissent des créatures qui sont loin d’être aussi charmantes que des Elfes.

Bref, la quête de cette décennie pour l’homme de 2022 sera de s’émanciper de ses peurs, de trouver ses responsabilités, et de les accomplir peu importe les tests PCR qui lui seront mis dans ses roues.

Comment commencer, avec l’émancipation financière ! Cliquez juste en bas :

Optimiser ses investissements dans les métaux précieux
Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.