fbpx

L’ALLIANCE COMMERCIALE ENTRE LA CHINE ET LA RUSSIE BAT SON PLEIN !

Pendant que l’on choisit des sanctions contre-productives, la Chine continue le business

Pour ceux qui se demandent qui prendra le relais de la Russie dans le domaine commercial, maintenant que la plupart des pays occidentaux ont boudé le régime de Poutine, en voici la réponse.

Récemment, la Chine a révélé que le commerce global avec la Russie avait grimpé jusqu’à 243,03 milliards de yuans (38,18 milliards de dollars) en janvier-mars, une hausse de 27,8 % par rapport à l’année précédente.

Importations et exportations Russie - Chine
L’import/export entre la Chine et la Russie

Selon le Porte-parole des douanes, Li Kuiwen, le commerce total de la Chine avec l’Ukraine a également grimpé à 29,6 milliards de yuans au premier trimestre, en hausse de 10,6 % par rapport à l’année dernière.

Le commerce de la Chine avec la Russie et l’Ukraine a continué de grimper, a indiqué M. Li, ajoutant que la coopération économique et commerciale de la Chine avec d’autres pays, dont la Russie et l’Ukraine, resterait normale.

Le commerce global de la Chine avec la Russie a atteint 190,12 milliards de yuans en janvier-mars 2021, tandis que son commerce avec l’Ukraine s’élevait à 26,77 milliards de yuans, selon les données douanières précédentes.

Mais alors que la Chine profite des produits russes à prix réduits et en importe massivement, elle a définitivement ralenti les importations en provenance d’autres endroits. Alors que les exportations chinoises de mars sont restées fortes, augmentant de 14,7 % en glissement annuel – se modérant alors que la demande de produits électroniques grand public et de Covid est restée forte – les importations globales ont en fait diminué de 0,1 % en mars, bien en deçà des attentes du consensus et en partie en raison de la baisse des volumes d’importation de pétrole brut, de charbon et de minerai de fer. On peut également noter que les importations ont diminué de 2,3 % en glissement mensuel en mars (contre +2,7 % en janvier-février).

La balance commerciale chinoise de 2022
Les importations, exportations et balance commerciale de la Chine

Toutes les comparaison de valeur ci-dessous sont en glissement annuel, c’est-à-dire d’une année sur l’autre. En approfondissant un peu plus, parmi les principales catégories d’importation, la valeur des importations de pétrole brut a augmenté de 36,0 % en glissement annuel en mars (contre 49,2 % en janvier-février). En volume, les importations de pétrole brut ont diminué de 14,0 % (contre -4,9 % en janvier-février). La croissance de la valeur des importations de charbon s’est modérée à 6,7 % contre 124 % en janvier-février, en raison d’une baisse du volume des importations qui a chuté de 39,9 % (contre -13,9 % en janvier-février). Le prix implicite des importations de charbon a encore augmenté de 78 % en mars (contre 160 % en janvier-février). La valeur des importations de minerai de fer a également chuté de 34,0 % en mars (contre -27,7 % en janvier-février) avec un volume des importations en baisse de 14,5 % (contre -0,2 % en janvier-février). La valeur des importations de circuits intégrés a augmenté de +6,9 % en mars, après +19,3 % en janvier-février.

Des importations chinoises en ralentissement néanmoins au vu de la situation macroéconomique mondiale

En raison de l’effondrement des importations, l’excédent commercial de la Chine en mars était de 47,4 milliards de dollars, bien au-dessus des attentes du consensus.

Commentant les données commerciales lamentables de la Chine, frappées par les perspectives de croissance mondiale et exacerbées par la congestion du port de Shanghai, Peter Boockvar écrit que « au cours du ralentissement à venir, les importations (chinoises) sont restées stables au lieu d’augmenter de 8,4 % comme prévu… Le monde a de nouveau besoin du consommateur chinois. » À en juger par la faiblesse de la PBOC (Banque Centrale de Chine) avec ses mesures de relance monétaire, le monde devra attendre encore longtemps.

Cher lecteur, la crise économique qui s’annonce ne sera pas de tout repos. En attendant, profitez-en pour investir judicieusement dans des marchés prometteurs :

Source : Zerohedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.