fbpx

L’AVOCATE DE TWITTER FOND EN LARMES PENDANT LA RÉUNION DE PRISE DE CONTRÔLE PAR ELON MUSK

Dépositaire de la liberté d’expression

La principale avocate de Twitter, Vijaya Gadde, aurait fondu en larmes lors d’une réunion virtuelle avec les équipes politiques et juridiques de l’entreprise pour discuter des ramifications de l’achat de la plateforme de par Elon Musk.

Selon Politico, « Gadde a pleuré pendant la réunion alors qu’elle exprimait des inquiétudes sur la façon dont l’entreprise pourrait changer » et « a reconnu qu’il existe des incertitudes importantes sur ce à quoi ressemblera l’entreprise sous la direction de Musk ».

Travaillant pour Twitter depuis 2011, Gadde était le principal dirigeant en charge des « fonctions de confiance et de sécurité, juridiques et de politique publique » – décrit par Politico comme « l’autorité morale » de l’entreprise.

Gadde occupe l’un des postes les plus controversés sur Twitter : ses équipes décident de la manière de modérer le contenu. Cela lui a valu d’être la cible de critiques de la droite, notamment lorsque Twitter a bloqué la diffusion d’un article du New York Post sur le fils du président Joe Biden, Hunter Biden, en 2020. Elle a fait face à une nouvelle vague de critiques après que plusieurs rapports ont confirmé qu’elle était derrière la décision de bannir Trump de Twitter.

En d’autres termes, Gadde est probablement l’exécutif qui a signé l’interdiction de ZeroHedge en février 2020 pour avoir spéculé sur le fait que le virus Covid-19 aurait pu émerger d’un laboratoire de Wuhan, mais également l’interdiction du président Trump en janvier 2021 en rapport avec l’émeute du capitole.

Elle a guidé Twitter dans certaines de ses batailles politiques les plus controversées, y compris les décisions de supprimer toute publicité politique et de chasser l’ancien président Donald Trump de la plate-forme à la suite de l’attaque du 6 janvier au Capitole – une position qui lui a valu des fans dévoués au sein de Twitter, ainsi qu’un important contingent de critiques de droite.

Mais alors que la nouvelle de la prise de contrôle officielle de Musk se répandait, les employés politiques et juridiques se sont inquiétés de ce que son leadership pourrait signifier pour les règles de Twitter envers les discours de haine, la désinformation et la publicité politique.

Elle a joué un « rôle de premier plan » dans les négociations entre Twitter et Musk.

« Je pense que tout le monde chez Twitter, indépendamment de ce qu’il pense de la nouvelle, est ému », a déclaré un employé de Twitter. « Nous avons traversé beaucoup d’épreuves au cours des deux dernières années et je pense que cela a généralement suscité beaucoup de réflexion. Tout le monde ressent de l’incertitude en ce moment. »

Pour rappel, Gadde pleure parce que son nouveau patron est un « absolutiste de la liberté d’expression », alors qu’elle veut faire taire les opinions divergentes des siennes.

« Je suis souvent inspiré par les débats vigoureux sur des questions controversées qui se produisent sur Twitter, mais j’ai aussi été sérieusement troublé par le sort de certains de nos utilisateurs complètement dépassés par ceux qui essaient de faire taire un discours sain au nom de la liberté d’expression », a écrit Gadde en 2015. « Parfois, cela prend la forme de discours haineux dans des tweets dirigés contre des femmes ou des groupes minoritaires ; d’autres de menaces visant à intimider ceux qui prennent position.

Quelle honte !

Une autre forme de censure se profile :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *