fbpx

LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ADOPTE LE BITCOIN COMME MONNAIE LÉGALE

Le pays africain est devenu la deuxième nation au monde à adopter le bitcoin

La République centrafricaine (RCA) a adopté le bitcoin comme monnaie légale, a annoncé, il y a quelques jours, le bureau du président.

Cette décision fait du pays africain le deuxième pays au monde à adopter officiellement le BTC comme monnaie légale, permettant à ses citoyens de l’utiliser dans le commerce régulier ainsi que pour payer des impôts. Les législateurs centrafricains ont approuvé à l’unanimité le projet de loi légalisant l’utilisation des crypto-monnaies dans le pays et donnant cours légal au bitcoin et au franc CFA.

Le président Faustin Archange Touadera a ensuite inscrit la mesure dans la loi, a déclaré son chef de cabinet Obed Namsio dans un communiqué.

La RCA « est le premier pays d’Afrique à adopter le bitcoin comme monnaie légale », a déclaré Namsio.

« Cette décision place la République centrafricaine sur la carte des pays les plus audacieux et les plus visionnaires du monde ».

Le bitcoin avance
Bitcoin

Le Bitcoin fait son petit bout de chemin

La déclaration a été publiée sur le compte Facebook du président. L’AFP a annoncé la nouvelle pour la première fois quelques jours plus tôt.

Celle-ci contredit une déclaration qui aurait été faite mardi par le ministre des Finances de la RCA, Hervé Ndoba, déclarant que la législation en cours d’adoption ne faisait pas écho à celle adoptée au Salvador.

El Salvador est devenu l’année dernière le premier pays au monde à intégrer le bitcoin sous son parapluie de monnaies légales. La loi Bitcoin, de ce pays d’Amérique centrale, est entrée en vigueur le 7 septembre 2021. Date du feu vert pour les citoyens et les entreprises dans l’utilisation du Bitcoin comme monnaie d’échange.

Alors que la majorité de la population d’El Salvador n’avait pas accès au système bancaire lorsque l’adoption du bitcoin dans le pays a commencé, l’accès à Internet était répandu. Cependant, on ne peut pas en dire autant de la RCA.

L’étendue de la couverture Internet dans le pays africain était estimée à seulement 11,4 % de la population en janvier 2021. Ce qui pourrait entraver une utilisation généralisée du BTC, la monnaie numérique tirant parti de la connectivité Internet pour la communication entre pairs dans le réseau et pour l’envoi de paiements.

Néanmoins, la finance est en passe de connaître de grands bouleversement. Alors ayez un coup d’avance, consultez notre revue stratégique :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.