fbpx

TV RUSSE : « UNE SEULE ATTAQUE DE SOUS-MARIN NUCLÉAIRE POURRAIT ENGLOUTIR LA GRANDE-BRETAGNE SOUS UN TSUNAMI RADIOACTIF »

Une émission récente de la télévision d’État russe a suscité l’indignation et fait la une des journaux au Royaume-Uni après qu’un présentateur de télévision ait présenté une simulation montrant comment les sous-marins nucléaires russe pourraient facilement éliminer le Royaume-Uni.

Le séquence a été diffusé sur « Channel One » et mettait en scène le président du parti politique nationaliste Rodina, Aleksey Zhuravlyov, qui a déclaré : « un missile Sarmat et les îles britanniques ne seront plus ».

Le soutien militaire du Royaume-Uni à l’Ukraine a fait l’objet d’une discussion spécifique. Londres a été le premier à faire connaître ses envois répétés d’armes, notamment de systèmes antichars et de munitions. C’est alors que le présentateur Dmitry Kiselyov décrit ce qui suit, tandis que l’image d’un sous-marin apparaît derrière lui :

« Il s’approche de sa cible à une profondeur de 1 km à une vitesse de 200 km/h. Il n’y a aucun moyen d’arrêter ce drone sous-marin. L’ogive qu’il contient a une puissance de 100 mégatonnes.

« L’explosion de cette torpille thermonucléaire près des côtes britanniques provoquerait un gigantesque tsunami pouvant atteindre 500 mètres de haut. »

Il a ensuite déclaré que le Royaume-Uni pourrait être transformé en « un désert radioactif » au moment le plus marquant du programme :

« Un tel barrage transporte à lui seul des doses extrêmes de radiations. Après être passé au-dessus des îles britanniques, il transformera ce qui pourrait en rester en un désert radioactif. »

Le plateau avait commencé par réagir aux récents commentaires du ministre britannique des forces armées, qui semblait avoir donné son accord pour que l’Ukraine frappe le sol russe en utilisant, si nécessaire, des armes fournies par le Royaume-Uni.

Le ministre britannique de la défense, Ben Wallace, a émis ces remarques jeudi dernier alors qu’il décrivait le droit de l’Ukraine à se défendre.

« Pour se défendre dans ce type d’invasion, l’Ukraine s’attaquera évidemment aux lignes d’approvisionnement de l’armée russe, car sans carburant, sans nourriture et sans munitions, l’armée russe s’arrête et ne peut plus poursuivre son invasion », a-t-il déclaré à la BBC.

Il a toutefois précisé que cela restait peu probable. «Ils n’ont actuellement pas d’armes britanniques qui pourraient faire cela », a-t-il déclaré, ajoutant: « Il est très peu probable que nous fournissions cela à qui que ce soit, simplement en raison de la technologie et aussi de la rareté de ces capacités. »

Ça sent la poudre ! Possédez-vous un abri Anti Reset ?

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.