fbpx

CACHER L’INFLATION EN SUPPRIMANT LES TICKETS DE CAISSE !

La raison officielle et évidente, l’écologie

D’après Le Figaro :

« La plupart des associations de consommateurs membres du Conseil national de la consommation, notamment l’UFC-Que Choisir ou Familles Rurales, se sont opposées mardi à la suppression par défaut du ticket de caisse prévue à compter de 2023, réclamant que l’impression d’un ticket soit « systématiquement proposé ». »

Ce morceau de papier qui semble de prime abord bien dérisoire est en réalité le seul moyen pour l’individu responsable de contrôler ses finances.

Alors pourquoi nos Élites veulent-ils le supprimer ?

« Un décret d’application de la loi anti-gaspillage qui prévoit «l’interdiction de l’impression automatique des tickets en magasin à compter du 1er janvier 2023, avec comme objectif une moindre production de déchets. »

Une production moindre des déchets bien entendu.

L’enfer est pavé de bonnes intentions. Tous ceux qui ont déjà travaillés en logistique dans les grandes enseignes de supermarché le savent très bien. La production de gaspillage et de déchets est considérable.

Des tonnes de nourritures sont jetées dans des bennes chaque semaine, des milliers de litres de gasoil sont utilisés pour remplir des camions où sont entassés des milliers d’articles à obsolescence programmée venues des quatre coins du globe.

Le classique « lieu de recyclage » des grandes surfaces

Quel est le poids de l’emprunt carbone d’un ticket de caisse face à tout ça ?

Plus c’est gros plus ça passe, n’est-ce pas ?

Maintenant que les emplois les plus ouvert à tous – qui vous donnent goût aux délices du salariat – , comme caissier de supermarché, sont en voie de disparition, notre gouvernement nous dit que les tickets de caisse le sont aussi.

Derrière l’argument écologique, brouiller de plus en plus les pistes au consommateur servile

Quel est le plan derrière cette manigance ?

L’asservissement du peuple. Son aveuglement, la perte de contrôle.

Cela commence avec la disparition de l’argent liquide. Aussi étrange que cela puisse paraître, il y a une différence entre acheter un produit 10€ avec sa carte bancaire et avec un billet de 10€.

Laquelle ? Avec le billet, vous vous séparez physiquement de quelque chose qui vous appartient.

Il y a « mini-deuil » lors d’une transaction physique monétaire, tandis qu’avec un paiement sans contact, cela vous concerne moins, il y a une certaine distance.

Qui n’a jamais eu sa surprise de dépenses un lendemain de soirée ? L’arme parfaite pour se sentir comme un roi et se réveiller comme un pauvre.

Rapide, pratique mais surtout vite oublié

Alors si vous rajoutez le combo : caisse automatique + paiement sans contact + pas de ticket de caisse + port du masque, votre jugement est bien altéré et vous êtes en proie à acheter tout ce pour quoi vous n’étiez pas venu à la base.

D’un autre point de vue, ces mêmes enseignes propose à leur client un ticket de caisse dématérialisé par courriel.

C’est une hérésie face leur argument « écologique » car le stockage des données numériques sur des serveurs informatiques consomment une énorme quantité d’énergie.

Le tout pour nourrir toujours plus Big data. En effet, connaître exactement les habitudes alimentaires des individus, celles de leur déplacement géographique et de leur recherche internet avec les smartphones est l’un des objectifs de nos élites mondialistes.

Élites qui seront ravies de ne plus avoir besoin de justifier leurs dépenses aux frais du contribuable au passage.

La centralisation de toutes nos données, la convergence des datas. Voilà une des raisons principales. Ce n’est certainement pas écologique.

Gardez un œil sur le ticket de caisse pour voir les mensonges des prix, observer l’inflation et surtout utilisez du cash.

Le cash étant voué à disparaître, comment contrer la mainmise de Big Data tout en utilisant la technologie ? Avec la décentralisation.

La décentralisation vous parle ? On peut vous aider à vous débancariser, cliquez ici pour en savoir plus :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.