fbpx

QUE DEVIENDRA LA FRANCE AVEC LA MORT DU SERVICE PUBLIC ?

Macron détruit progressivement le service public et bientôt il s’écroulera

Que nous réserve Macron pour ce nouveau quinquennat ?

Et bien c’est très simple, le gouvernement annonce publiquement – sous un format évidemment indigeste – la suite.

Avez-vous entendu parler du programme de stabilité budgétaire ? Il suffit de consulter le site du budget gouvernemental.

Une note importante est donc à retenir pour le service public :

Une baisse des dépenses publiques de 3 points de PIB soit une saignée de 75 milliards d’euros.

85 % de cette baisse s’explique avec une partie tronquée dans l’investissement public, donc des services publics et sociaux, ainsi que les retraites et le chômage, et réduit au minimum le nombre de fonctionnaires au profit des consultants et autres agents du secteur privé.

En somme, Macron nous prépare une guerre sociale.

Aux USA, une ville a déjà succombé à cette stratégie, et le résultat est terrible

Qu’est-ce que cela peut donner concrètement dans une ville ?

Nous en avons un exemple criant, c’est celui de la ville de Central Falls situé dans le Rhode Island sur la côte Est des États-Unis.

Cette ville de 19 000 habitants, ne respire pas vraiment la santé.

En effet, elle semble à l’abandon.

Même la météo a abandonné, l’horreur

Les infrastructures routières sont laissés à l’abandon, les bâtiments ne sont plus entretenus, et de nombreuses personnes sont vouée à la mendicité.

Pourtant, ce n’est pas faute de bonne volonté de la part des habitants de reprendre le contrôle de la situation.

En effet, les citoyens s’organisent et remplacent par eux-mêmes les fonctionnaires. Les habitants deviennent éboueurs, jardinier, infirmiers, faute de services publics.

La ville est en faillite économique totale et la misère sociale y est omniprésente, notamment avec la coupe budgétaire drastique.

Le budget total pour cette ville était d’environ 17 millions de dollars et elle connue un déficit de 5,6 millions principalement à cause de la délocalisation de ses usines et de la corruption.

La moitié des habitants de la population de cette ville vit de subventions sociales et de tickets alimentaire.

Macron nous l’avait annoncé et le parallèle est déjà possible

Ne connaissons-nous pas plus ou moins la même chose en France ? Coupe dans les parts sociales, délocalisation, corruption, « réforme des retraites ? »

Ce documentaire nous montre une chose importante, la bonne volonté ne peut pas stopper le chaos si le robinet financier est coupé.

Macron semble donc ambitieux, peut-être que selon lui et ses patrons, vendre tout ce qu’il y a de social est sans doute la meilleure des choses pour redresser le « défi qui s’offre aux Français » qu’il a lui-même construit de toute pièce.

Et pour finir, comme nous dans un monde d’inversion totale, quand notre Président nous annonce, lors de son investiture, qu’il souhaite « léguer une planète plus vivable et une France plus forte », il faut bien comprendre l’inverse, donc le chaos à venir.

Pour nos lecteurs qui douteraient du malin plaisir du Président à vouloir amener le chaos :

La Bête de l’événement est là, mais votre indépendance financière, où est-elle ? Accessible en un clique :

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.