fbpx

CRISE ALIMENTAIRE : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ PAR DAVOS

La mise en garde de Rajiv Shah et l’avancement du Great Reset

Le président de la Fondation Rockefeller, Rajiv Shah, a déclaré à David Westin de Bloomberg Television qu’une « crise alimentaire massive et immédiate » se profilait à l’horizon. 

La crise alimentaire approche

Shah a partagé une sorte de calendrier pour la prochaine crise alimentaire mondiale qui pourrait commencer « dans les six prochains mois ». 

Il a déclaré que les perturbations de l’approvisionnement mondial en engrais causées par l’invasion russe en Ukraine auraient un impact très important sur la crise, réduisant les rendements des cultures dans le monde entier. 

Shah a déclaré que l’allégement de la dette et l’aide d’urgence aux pays émergents sont nécessaires pour atténuer les effets de la crise alimentaire. 

L’apparition de Shah sur Bloomberg est intéressante. En effet, la fondation ne cesse de se répéter sur la nécessité de réinitialiser l’approvisionnement alimentaire mondial pour aller vers un approvisionnement plus durable. La fondation a étroitement aligné ses positions sur celles du Forum économique mondial (WEF), plaidant pour une « réinitialisation mondiale ». 

Raj Shah et la crise alimentaire

On nous prépare, doucement mais sûrement, au bouleversement des nos modes d’alimentation

Le fondateur du WEF, Klaus Schwab, a déclaré au début de 2020, des mois après le début de la pandémie : « Elle représente une fenêtre d’opportunité rare mais étroite pour réfléchir, réimaginer et réinitialiser notre monde afin de créer un avenir plus sain, plus équitable et plus prospère. » 

Alors que Schwab et d’autres élites, à travers le globe, ont appelé à une réinitialisation mondiale, la directrice générale de l’action Food Initiative (littéralement, Action Nourriture) lancée par la Fondation Rockefeller, Sara Farley, a diffusé le même message.

La note de Farley publiée sur le site Web du WEF intitulée « Comment réimaginer nos systèmes alimentaires pour un monde post-COVID » soulignait la nécessité de « reconcevoir les chaînes d’approvisionnement en tenant compte de la nutrition et de la santé humaine ». 

Le vice-président de la Food Initiative, Roy Steiner, a récemment déclaré : « le monde dépense beaucoup trop d’argent pour des aliments mauvais pour les gens et mauvais pour la planète ». 

Et à quoi Steiner pourrait-il faire référence ? Probablement à l’élevage bovin et comment celui-ci nécessite des quantités massives de ressources naturelles, telles que l’eau et les aliments, pour produire de la viande. Le WEF (Forum Economique Mondial) a plaidé en faveur de la nécessité d’intégrer dans nos alimentations la consommation d’insectes pour pallier aux pénuries futures. 

Le calendrier de Shah pour la prochaine crise alimentaire est un avertissement inquiétant. Et nous pouvons être sûr que les élites utiliseront tous les prétextes et toutes les occasions pour mettre en œuvre leur plan et commencer la transformation du système d’approvisionnement alimentaire. La viande deviendra un mets de choix, un produit de luxe, tandis que les travailleurs pauvres se contenteront de manger des insectes et des baies. La grande réinitialisation est déjà bien entamée.

Ne soyons pas dupes, ce Great Reset n’est pas ici pour le bien de tous mais il permet, au contraire, aux élites d’accroître un peu plus leur domination. La crise alimentaire est d’autant plus sûre qu’elle est fabriquée de toutes pièces, le prix des denrées de première nécessité va bientôt exploser, alors préparez-vous et placez y vos billes dès maintenant :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.