fbpx

QUELS SONT LES MEILLEURS PLACEMENTS TANGIBLES ACTUELLEMENT ?

L’or et l’immobilier

Depuis toujours, l’or est considéré comme une valeur refuge. En posséder, c’est un peu se rassurer que l’on ne perdra pas tout en cas de crise.

D’un autre côté, la pierre, ou l’immobilier, rassure également, car être propriétaire de son toit est une grande sécurité en temps troubles, et investir dans un bien qui rapporte un revenu supplémentaire,  n’est que mieux.

Alors que faut-il choisir entre l’or ou la pierre, et surtout comment ?

Pourquoi investir dans l’or ?

Valeur refuge par excellence, l’or incarne la sécurité en temps de crise. Malgré ses fluctuations sur le court terme, il garde une valeur stable dans le temps et son prix ne cesse d’augmenter à long terme.

Les avantages de l’or

La valeur de l’or est reconnue partout dans le monde. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas réservé qu’aux personnes fortunées. Si le lingot (1 kilo d’or) est évalué autour de 50 000 €, vous pouvez aussi investir sous forme de pièces à partir de quelques centaines d’euros. Dans tous les cas, la revente est assez facile (si on n’a pas de grosse quantité), car c’est un actif liquide.

Il permet de se prémunir de l’inflation. Depuis la mise en place de l’euro, il y a 20 ans, c’est la première fois que la zone euro voit un taux de 4,9 % d’inflation en un an (de novembre 2020 à novembre 2021) conséquence de la pandémie. En vingt ans, la valeur de l’or a été multipliée par 5. Il est bien connu que le cours de l’or a tendance à monter en période d’inflation forte. Avec le taux d’inflation actuel en Europe et les taux d’intérêt très bas qui sont loin de couvrir ce taux, investir dans de l’or semble être une façon de se protéger contre une perte de valeur de son argent. Selon un adage bien connu :

« L’or ne rend pas riche, mais il empêche de s’appauvrir ».

Afficher l’image source

Quelques inconvénients malgré tout

Vous aurez beau chercher, posséder de l’or ne vous apporte aucun revenu supplémentaire. Son rendement est nul. Seule la revente, et donc la réalisation de plus-value, générera un rendement. Il est intrinsèquement une épargne de précaution et nullement un investissement.

Ainsi, au lieu de laisser une somme d’argent sur un compte, au mieux sur un Livret A à 0,5 % par an, acheter de l’or permet de se garantir contre l’inflation (même à un taux acceptable). De par sa liquidité, il sera vite vendu en cas de nécessité. Toutefois, il ne bénéficie pas de défiscalisation comme les intérêts du Livret A et la plus-value réalisée est donc taxable (voir plus loin).

Évolution de la valeur de l’or et l’immobilier depuis 1999 par rapport à l’inflation et au CAC 40 (base 100)

Comment investir dans l’or ?

Vous pouvez acheter de l’or physique : pièces diverses cotées, de lingotins (50 grammes) ou de lingots (250, 500 grammes ou 1 kg). Vous pouvez vous adresser à votre banque qui se chargera des transactions et du stockage. Pour cela, il vous faudra louer un coffre.

Ou vous pouvez vous adresser à un intermédiaire spécialisé dans les transactions en métaux précieux qui pourra stocker votre or de façon sécurisée pour environ 2 % de sa valeur par an. Dans ce cas, assurez-vous du sérieux de l’intermédiaire et demandez à voir le certificat LBMA (London Bullion Market Association) qui va avec votre or et est indispensable à sa revente.

Si cela vous semble un peu compliqué, vous pouvez investir dans l’or papier. Vous pouvez acheter des actions de sociétés qui exploitent l’or (mines), ou bien choisir des fonds spécialisés dans ce métal précieux, ou encore investir dans des produits dérivés qui reproduisent les cours de l’or.

Décider d’investir dans l’or papier revient au même que décider d’acheter des actions ou des parts de fonds quelconque. Ainsi, vous vous concentrez seulement sur cet actif particulier qu’est l’or, qui reste malgré tout un actif financier comme un autre. Tout est détaillé dans le Portefeuille Alternatif.

La fiscalité de l’or

L’or ne donne aucun droit à une réduction d’impôt. Mais lors de sa revente, la plus-value réalisée sera taxée. La loi française vous permet de choisir entre deux régimes de taxation et de bénéficier du plus avantageux pour vous : 

La TPV ou Taxe sur la Plus-Value : appliquée sur les métaux précieux d’investissement, elle est de 36,2 %. Dégressive de 5 % par an de détention à compter de la troisième année, elle disparaît après 22 ans de détention du métal précieux. Pour pouvoir en bénéficier, il faut détenir certains documents, dont le certificat LBMA.


La TFMP ou Taxe Forfaitaire sur les Métaux Précieux : appliquée lors de la vente de bijoux, de tout objet constitué de métal précieux, ou actif tangible en or ou argent. Elle varie en fonction de l’objet vendu. Elle doit être payée pour toute revente d’or physique (pièces, lingots) quel que soit le montant et s’élève à 11,5 % de la transaction. Elle s’appliquera automatiquement si vous ne pouvez pas fournir tous les documents nécessaires à la vente de votre or physique pour bénéficier de la TPV.

Passez à l’action !

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *