fbpx

AUGMENTATION « MYSTÉRIEUSE » DU NOMBRE DE DÉCÈS DE NOUVEAU-NÉS

Pas dû au hasard

Les autorités sanitaires écossaises ont lancé une enquête après une mystérieuse augmentation des décès de nouveau-nés. C’est la deuxième fois en six mois que le phénomène a été enregistré.

Un rapport du journal Herald souligne un pic « très inhabituel » de décès de bébés, l’alarme ayant été déclenchée en mars suite la mort de 18 nourrissons dans les quatre semaines après la naissance.

Cette limite de contrôle a également été dépassée en septembre de l’année dernière, lorsque 21 décès néonatals ont été signalés, la première fois que cela s’était produit depuis le début des enregistrements.

« Le taux de mortalité néonatale était de 5,1 pour 1 000 naissances en septembre et de 4,6 pour 1 000 en mars, contre une moyenne de 1,49 pour 1000 en 2019 », rapporte le journal.

Le Public Health Scotland (PHS) a déclaré que les décès ne pouvaient pas être dus au hasard, tandis que la cause du précédent pic en septembre « restait également un mystère ».

Le rapport note que l’adoption de la vaccination a augmenté chez les femmes enceintes et que les infections COVID pendant la grossesse sont associées à un risque plus élevé de naissance prématurée. Aucun « lien direct » entre les poussées de COVID et les décès.

PHS Scotland affirme que les infections à la COVID « ne semblent pas avoir joué un rôle » dans la vague de décès de septembre.

Le Dr Sarah Stock de l’Université d’Édimbourg a déclaré: « Les chiffres sont vraiment troublants », mais a admis qu’elle ne connaissait pas la cause des décès.

Protégez-vous de la plandémie !

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.