fbpx

9 CONSEILS D’INVESTISSEMENT À LONG TERME POUR VOTRE ÉPARGNE

Flash info pour les débutants en investissement : vous n’avez pas besoin d’un doctorat en finance pour placer votre épargne efficacement pour votre retraite ou d’autres objectifs à long terme.

Mais vous ne pouvez pas non plus compter sur la chance du débutant. Vous devez apprendre et mettre en œuvre certains concepts de base en investissement. Faites au plus simple. Les stratégies suivantes vous aideront à atteindre des objectifs comme épargner pour une maison, augmenter votre salaire pour pouvoir prendre votre retraite avec style et pourquoi pas devenir millionnaire.

Voici 10 conseils d’investissement qui, selon les conseillers financiers, peuvent aider les investisseurs débutants à créer de la richesse sur le long terme.

Conseil n°1: Commencez tôt

Quand il s’agit d’investir, le temps est votre ami.

«Quand devriez-vous commencer à investir? La réponse est le plus tôt possible », déclare Blair duQuesnay, conseiller en placement chez Ritholtz Wealth Management à la Nouvelle-Orléans.

Plus votre argent est investi, plus il a de temps pour croître. La beauté de l’investissement est que vous gagnez des intérêts sur les intérêts que vous avez déjà gagnés sur votre investissement initial – un concept appelé « intérêt composé ». Le légendaire scientifique Albert Einstein aurait dit un jour que l’intérêt composé est « la huitième merveille du monde » et « la force la plus puissante de l’univers ».

Un calcul effectué par la Federal Reserve Bank of St. Louis met en évidence la formule gagnante de l’intérêt composé. Un investisseur qui commence à épargner à 25 ans et qui investit 5 000 $ par année pendant 10 années consécutives et qui gagne 8% par an accumulerait 787 180 $ à 65 ans. Alors que s’il n’avait commencé qu’à 30 ans, il n’aurait que 611 730 $ à 65 ans.

« C’est comme un effet boule de neige », dit duQuesnay. « Plus vous êtes investi, plus vous en profitez. »

 10-conseils-investir-long-terme-debutants-debuter-commencer-tot
Plus tôt vous commencerez, plus gros seront vos gains.

Conseil n°2 : Optez pour la croissance

Il y a une grande différence entre épargner et investir. Investir, c’est prendre des risques pour obtenir des rendements potentiels plus élevés.

Les grandes actions américaines, par exemple, ont généré des rendements annuels composés de 10% au cours des 93 années avant 2018, selon Morningstar. En revanche, une obligation d’État à 20 ans a rapporté 5,5% par an et les bons du Trésor à 30 jours ont gagné 3,3 par an. Au cours de cette période, 1 $ investi dans de grandes actions est passé à 7 030 $, contre seulement 142 $ pour l’obligation à long terme et 21 $ pour le bon du Trésor.

« Historiquement, investir en bourse surpasse le fait d’avoir votre argent en espèces », déclare Dominique Broadway, fondateur de Finances De-mys-ti-fied.

Conseil n° 3 : Restez simple

Vous ne savez pas comment choisir les bonnes actions ou fonds communs de placement ? Ou comment construire un portefeuille diversifié ? Ne vous inquiétez pas.

10-conseils-investir-long-terme-plan-simple
Ne vous compliquez pas la vie, cherchez des stratégies simples.

Ils existent une tonne de stratégies passives et simples à mettre en place, avec des ETF par exemple. Dans le Portefeuille Alternatif, il y a des stratégies long terme qui permettent de performer en toute période (inflationniste, déflationniste, de croissance et de décroissance) avec les actions, les obligations et les matières premières. C’est assez simple à mettre en place :

Conseil n°4 : Mettez vos économies sur le pilote automatique

Ce que vous ne voulez pas faire, c’est remettre l’épargne à demain. Pour éviter la procrastination, réglez vos investissements à long terme sur le pilote automatique, conseille Scott Pedvis, conseiller financier chez Wells Fargo Advisors à New York.

« Automatisez vos investissements », déclare Pedvis. Si vous n’économisez pas déjà automatiquement sur votre salaire, mettez en place un système où l’argent est retiré de votre compte courant et transféré dans votre compte d’investissement à une date prédéterminée chaque mois.

« Cela vous oblige à épargner, et enlève l’émotion de l’investissement », dit Pedvis, ajoutant que l’épargne automatique supprime également la tentation d’essayer de chronométrer le marché ou d’entrer et de sortir précisément au bon moment, ce qui est difficile.

Conseil n° 5 : Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier

Vous pensez que Tesla dominera à jamais le marché des voitures électriques ? Eh bien, même si vous le pensez, n’investissez pas tout votre argent dans la société d’Elon Musk.

Pourquoi ? Si vous vous trompez et que les actions de Tesla chutent, vous n’aurez rien d’autre dans votre portefeuille pour amortir la chute financière. Le concept de posséder une grande variété de placements est connu sous le nom de diversification. Il vaut mieux investir dans des fonds qui détiennent de nombreuses actions de différentes entreprises ou une variété d’obligations rémunératrices pour répartir votre risque.

« La diversification ne signifie pas des rendements garantis ou aucune volatilité », dit Pedvis. « L’idée est de faciliter la conduite. »

Conseil n°6 : Déterminez votre seuil de « douleur »

Essayez de déterminer votre seuil de douleur maximal ou l’ampleur de la perte que vous pouvez endurer sans vendre votre placement au mauvais moment.

« La plus grande erreur que font les débutants est d’oublier qu’il s’agit d’un investissement à long terme », dit Broadway. « Les nouveaux investisseurs peuvent immédiatement voir la valeur de leur compte chuter, devenir nerveux et vendre leurs placements. La patience est la clé. »

Pour évaluer votre vraie tolérance au risque, Pedvis suggère l’exercice suivant: « Imaginez que vous ayez 100 000 $ investis en actions et que le marché a chuté et que le solde de votre compte a chuté de 30 000 $. Comment vous sentez vous ? Vous n’en dormez plus la nuit ? Vous ne vous en souciez pas vraiment ? Si une perte potentielle de cette taille vous stresse, cela indique que vous devrez peut-être réduire le risque de votre portefeuille. »

10-conseils-investir-long-terme-seuil-douleur-pas-paniquer
Comme Harold, il vous faudra savoir contenir votre douleur face aux coups durs.

Conseil n°7 : Essayez d’économiser au moins 10% de vos revenus

« Une bonne règle de base est d’essayer d’économiser de 10% à 15% de votre salaire dans votre régime de retraite », dit duQuesnay.

Si vous ne pouvez pas épargner autant au début, augmentez progressivement votre épargne chaque année.

Conseil n°8 : N’écoutez pas les experts

Éteignez les nouvelles financières. Les éternels baissiers qui vous avertissent d’un effondrement du marché pourraient vous faire sortir du marché au mauvais moment. Et les éternels haussiers qui prédisent que le marché doublera pourraient vous rendre trop optimiste et vulnérable à une grosse vente si vous faites tapis.

« Une grosse erreur commise par les investisseurs débutants est de considérer ce que les autres disent comme un évangile », dit Pedvis.

Conseil n°9 : Demandez de l’aide si vous en avez besoin

Et si vous ne vous sentez tout simplement pas à l’aise de commencer par vous-même, demandez de l’aide.

« Beaucoup d’investissements peuvent être faits de façon indépendante, mais tout dans votre vie ne peut pas être fait par vous-même », dit Pedvis.

Un dernier conseil maison : un investissement dans les métaux est également un bon pari à long terme

Source : USA Today

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *