fbpx

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LES MARCHÉS PÉTROLIERS

Au cours de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le prix du pétrole dû à la forte inflation a atteint un sommet depuis sept ans. La Russie est l’un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole brut et de nombreux pays ont annoncé l’interdiction de l’importation du pétrole russe au milieu de la guerre.

Cela a généré des incertitudes au niveau des approvisionnements et, par conséquent, à une hausse des prix. Mais, comme le demande (et répond) Jenna Ross de Visual Capitalist ci-dessous, comment l’augmentation des prix peut-elle se comparer aux événements politiques et économiques précédents ? Dans cet article du New York Life Investments, nous examinons les prix du pétrole depuis 1968.

Evénements politiques et prix du pétrole
Comment les prix du pétrole ont varié selon le contexte politique et économique

Ce qui se cache derrière les variations des prix du pétrole

Avant de plonger dans les données, il convient d’expliquer pourquoi les prix du pétrole ont connu une telle volatilité. Cela tient principalement au fait que l’offre et la demande de pétrole tendent à avoir une faible réactivité aux variations de prix à court terme.

Pour cela, afin de rééquilibrer l’offre et la demande, il faut qu’un changement de prix suffisamment important se produise. Par exemple, si les prix de l’essence devaient doubler, ce n’est qu’à ce moment-là qu’un nombre suffisant de consommateurs envisageront de prendre les transports en commun ou de modifier leur comportement pour réduire leur consommation d’essence.

Quels types d’événements peuvent suffisamment choquer le système pour entraîner de grands changements de prix ?

Une grande partie du pétrole mondial se trouve dans des régions sujettes aux conflits politiques. Les événements politiques peuvent perturber l’approvisionnement réel ou perçu en pétrole et faire grimper les prix. D’autre part, un ralentissement économique réduit la demande d’énergie et peut faire baisser les prix.

Ce n’est pas que les zones pétrolières se retrouvent malencontreusement en conflit, c’est justement parce qu’il y a du pétrole qu’il y a conflit !

Retour sur les prix du pétrole au cours de l’histoire

Pour comparer l’influence des événements sur les prix du pétrole, nous avons utilisé les données de l’US Energy Information Administration. Il convient de noter que les données s’étendent jusqu’au 31 mars 2022 et ne reflètent pas les récentes baisses de prix en réponse aux blocages de Shanghai et aux hausses des taux aux États-Unis.

Voici le prix ajusté en fonction de l’inflation d’un baril de pétrole brut lors de certains événements.

  • Du côté de l’offre, la capacité de production de pétrole peut être difficile à manœuvrer rapidement. Le forage d’un nouveau puits de pétrole est un processus long et complexe.

  • Du côté de la demande, il peut être assez difficile de changer d’équipement qui utilise des produits pétroliers. Par exemple, à court terme, les gens continueront à conduire leur voiture pour se rendre au travail malgré la hausse des prix de l’essence.
Evénements politiques et prix du pétrole
Du premier trimestre 1968 jusqu’au second trimestre de 1986, les donnés montrent que le coût d’acquisition du raffinage. Du 3ème trimestre de 1986 jusqu’au premier trimestre de 2022, les données reflètent le coût du pétrole brut désigné sous le nom de West Texas Intermediate

En 1973, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a annoncé un embargo (interdiction) sur les exportations de pétrole vers les États-Unis. Cette décision était en réponse à l’aide militaire des États-Unis à Israël. Au moment où l’embargo a pris fin en mars 1974, le prix du pétrole brut avait augmenté de 164% suite à l’inflation. L’embargo a également entraîné une vente massive au sein du marché boursier, la reprise des marchés ayant pris près de six ans.

Les prix du pétrole ont augmenté rapidement de 2004 à 2008. Pendant cette période, la croissance économique alimentait la demande de pétrole, et la production était déjà proche de son maximum. Au deuxième trimestre de 2008, les prix du pétrole suite à l’inflation ont atteint 125 dollars le baril. Ils se sont effondrés de 66% peu de temps après en raison de la crise financière mondiale.

Plus récemment, la pandémie de COVID-19 et les mesures de confinement associées ont fait chuter les prix du pétrole de près de 40% en trois mois. Ceux-ci ont depuis augmenté de 216% par rapport à leur creux pandémique, au premier trimestre 2022. Cela est dû à la reprise économique et à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le pétrole, un marché prometteur ?

L’intérêt des investisseurs pour le pétrole en tant qu’investissement alternatif a augmenté ces dernières années. Compte tenu de la forte volatilité des prix du pétrole, les investisseurs se demanderont peut-être ce qu’il en est du niveau de risque. Bien sûr, la volatilité des marchés peut également être un facteur important lors du choix d’investir ou non dans le pétrole.

Cependant, le pétrole présente également des opportunités. Il est faiblement, voire presque pas du tout, corrélé aux obligations américaines ces dernières années et cela peut enjoindre les investisseurs à diversifier leurs portefeuilles. De plus, cela peut aider les investisseurs à gérer la hausse des taux d’intérêt. Une reprise économique se traduit généralement par une hausse des taux d’intérêt, mais aussi par une augmentation de la demande d’énergie. Les prix du pétrole ont, historiquement, toujours grimpé pendant ces périodes.

Réaffirmons l’importance de la diversification du portefeuille lié à vos investissements. Le conflit en Ukraine pourrait bien faire grimper les prix. Toutefois, les marchés pétroliers ne sont jamais à l’abri de se casser la figure. Alors, au risque de nous répéter, diversifiez :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *