fbpx

72% DES JEUNES DE LA GÉNÉRATION Z PENSENT QU’ILS SERONT RICHES UN JOUR

Un nouveau sondage a révélé que les jeunes nés entre 1997 et 2012 sont trop optimistes à l’idée de devenir riches un jour après avoir vu les marchés financiers s’effondrer pendant la majeure partie de leur vie. 

L’aîné de la génération Z, né en 1997, est maintenant dans la force de l’âge à 25 ans et a ouvert son premier compte de courtage en 2015 (à moins qu’un adulte n’ait ouvert un compte de garde pour lui). Depuis lors, ces jeunes ont regardé les actions et les cryptos s’envoler vers la lune, et ont observé des gens sur YouTube, Instagram et TikTok promouvoir des choix d’actions et de crypto dans des programmes de « devenir riche rapidement ». 

Selon les conseillers en investissement en ligne MagnifyMoney, une enquête auprès de 2 000 clients a révélé que près des trois quarts (72 %) des membres de la génération Z pensent qu’ils deviendront riches un jour, ce qui en fait la génération la plus optimiste financièrement. 

L’étude a montré que 44% de tous les répondants ont déclaré qu’ils deviendraient riches à un moment donné de leur vie, contre 51% en 2019. 

En décrivant la richesse, les répondants ont déclaré qu’il s’agissait de vivre confortablement sans se soucier des finances. Seuls 23% d’entre eux avaient la vision de devenir millionnaire. Seulement 9 % pensaient que la richesse était associée à la conduite d’un véhicule de luxe.

L’enquête demandait : « Pouvez-vous être riche et être endetté ? » Les deux tiers des répondants ont dit oui, tandis que 30 % disent que la dette ne devrait être liée qu’aux hypothèques. Seuls 38 % déclarent que l’absence de dette est leur définition de la richesse. 

Construire de la richesse en possédant une maison n’était pas sur les radars de la plupart des répondants. Seuls 27 % pensaient que posséder une propriété était la meilleure stratégie de création de richesse. 

« La génération Z est la seule génération à penser qu’investir dans des actions est une meilleure stratégie que l’accession à la propriété« , a déclaré MagnifyMoney. 

Le changement de comportement financier parmi les Z pour tout miser sur les actions pour devenir millionnaire est un sous-produit des politiques d’argent facile de la Réserve fédérale des 13 dernières années. 

Les jeunes qui ont tout misé sur des entreprises technologiques sans but lucratif (actions mèmes) ont vu leurs portefeuilles détruits cette année parce que la seule stratégie d’investissement qu’ils connaissent est l’achat à la baisse – ils espéraient que le président de la Fed, Jerome Powell, les aurait sauvés maintenant. 

Il faudra une autre récession, quelque chose que Powell essaie avec impatience de déclencher ce qui pourrait être un été infernal via le resserrement monétaire le plus agressif depuis des décennies pour lutter contre l’inflation à son plus haut niveau depuis quatre décennies et les risques de stagflation. Peut-être alors que les actions feront les soldes alors que les hausses de taux poussent l’économie vers la récession. 

La génération Z pourrait vouloir reconsidérer sa stratégie à long terme consistant à utiliser le marché boursier uniquement pour la création de richesses. Sinon, ils seront déçus et blâmeront le capitalisme pour leurs dettes insurmontables et vivront dans le sous-sol de leurs parents et deviendront des partisans de Sandrine Rousseau.

Devenir riche ok, mais sans stratégie c’est peine perdue…

Source : Zero Hedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *