fbpx

« LE PIRE RALENTISSEMENT DE L’HISTOIRE RÉCENTE » : MARK ZUCKERBERG PRÉPARE DES LICENCIEMENTS MASSIFS

L’effondrement financier est proche

Il y a un mois, nous avons montré qu’alors que le BLS [Bureau des statistiques du travail] se délecte toujours de ses absurdités statistiques corrigées des variations saisonnières pour deviner le niveau mensuel de la masse salariale, le monde réel connaît une vague de licenciements massifs comme on n’en a pas vu depuis le krach des covidés.

Il semble que nous soyons sur le point d’atteindre le point culminant des licenciements massifs, après que Mark Zuckerberg ait tiré la sonnette d’alarme. Selon Reuters, Meta Platforms, propriétaire de Facebook (qui devrait changer de nom au moment où le bitcoin atteint son niveau le plus bas), a réduit ses projets d’embauche d’ingénieurs d’au moins 30 % cette année, a déclaré le PDG Mark Zuckerberg à ses employés, tout en les avertissant qu’ils devaient se préparer à un profond ralentissement économique.

« Si je devais parier, je dirais que cela pourrait être l’une des pires récessions que nous ayons connues dans l’histoire récente », a déclaré Mark Zuckerberg à ses employés lors d’une session hebdomadaire de questions-réponses.

Et si M. Zuckerberg a insisté sur le manque d’embauche – notant qu’il a réduit son objectif d’embauche d’ingénieurs en 2022 à environ 6 000-7 000, en baisse par rapport à un plan initial d’embauche d’environ 10 000 nouveaux ingénieurs, ce qui s’inscrit dans le cadre d’une pause d’embauche annoncée le mois dernier – il a confirmé que des licenciements sont également à venir en disant que l’entreprise « augmente la pression » sur la gestion des performances pour éliminer les employés incapables d’atteindre des objectifs plus agressifs.

« En réalité, il y a probablement un certain nombre de personnes dans l’entreprise qui ne devraient pas être là », a déclaré M. Zuckerberg, ajoutant « qu’une partie de mon espoir, en augmentant les attentes et en ayant des objectifs plus agressifs, et en faisant monter un peu la pression, est que je pense que certains d’entre vous pourraient décider que cet endroit n’est pas pour eux, et cette auto-sélection me convient ».

D’autres ont fait passer le message avec encore plus de force, le directeur général des produits Chris Cox déclarant que l’entreprise doit « établir des priorités plus impitoyables » et « faire fonctionner des équipes plus légères, plus méchantes et plus performantes. »

« Je dois souligner que nous traversons une période grave et que les vents contraires sont féroces. Nous devons exécuter sans faille dans un environnement de croissance ralentie, où les équipes ne doivent pas s’attendre à un afflux massif de nouveaux ingénieurs et de nouveaux budgets », écrit Cox.

Traduction : quand même les entreprises technologiques les plus rentables se préparent à des licenciements massifs, c’est que tout est sur le point de s’effondrer.

Êtes-vous prêt à affronter le cataclysme économique ?

Source : ZeroHegde

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.