fbpx

AMAZON SUPPRIME 100 000 EMPLOIS EN UN SEUL TRIMESTRE !

Des actionnaires heureux

Amazon, l’un des plus grands employeurs de la tech dans le monde, a révélé qu’il embauche désormais a un rythme plus lent et a supprimé plus de 100 000 emplois dans le monde au cours du dernier trimestre, probablement en raison du ralentissement économique spectaculaire depuis 2021. Il s’agit de la plus grande réduction d’effectifs en un seul trimestre dans l’histoire de l’entreprise. Ces licenciements s’inscrivent dans une tendance croissante à protéger les résultats de l’industrie technologique. Les réductions d’effectifs ont probablement joué un rôle important dans le récent dépassement du chiffre d’affaires d’Amazon et dans ses prévisions optimistes de bénéfices pour le troisième trimestre, bien que la société ait encore perdu 2 milliards de dollars nets au deuxième trimestre.

Plus les employés perdent leur emploi, plus l’entreprise semble en bonne santé lorsque les actionnaires examinent les résultats trimestriels ; il est inévitable que les licenciements se poursuivent. Rien qu’au cours des derniers mois, les entreprises technologiques américaines ont procédé à plus de 30 000 suppressions d’emplois et les demandes d’allocations de chômage ont atteint leur plus haut niveau depuis huit mois.

Les verrouillages de la pandémie et les chèques de relance qui ont suivi ont créé un énorme coup de pouce artificiel pour les entreprises technologiques comme Amazon en 2020 et 2021, mais les 6 000 milliards de dollars de relance ont depuis circulé hors des poches de la plupart des Américains et, globalement, les verrouillages ont fait un tort incroyable à la stabilité économique existante. La demande de biens périphériques est en forte baisse alors que l’inflation des produits de première nécessité continue d’augmenter. En 2022, la crise de stagflation conduit à une destruction imminente de la demande.

Cette nouvelle intervient alors que de multiples entreprises annoncent des licenciements et des gels d’embauche. Alphabet Inc., la société mère de Google, a décidé de geler les embauches. Apple ralentit ses embauches cette année. Coinbase supprime 18 % de son personnel. Microsoft a annoncé un ralentissement des embauches. Netflix a supprimé au moins 500 employés récemment, sans compter les suppressions de postes d’entrepreneurs. Peloton a licencié plus de 2800 employés depuis le début de l’année. Le courtier en ligne Robinhood a licencié 9 % de ses effectifs en avril. Twitter a supprimé 30 % de son équipe d’acquisition de talents le mois dernier, mais a refusé de donner un nombre précis de licenciements. La liste est encore longue.

Ce revirement brutal par rapport à il y a seulement un an met en évidence la nature rapide de la récession économique et montre également à quel point l’industrie technologique est dépendante des consommateurs qui disposent de revenus importants.

Lorsque l’environnement financier se resserre, les grandes entreprises technologiques sont parmi les premières à ressentir les effets de la crise, car la plupart d’entre elles offrent très peu de produits de première nécessité.

Il y a bien d’autres secteurs dans lesquels vous devriez investir !

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.