fbpx

FACEBOOK CENSURE UN ÉCONOMISTE QUI AFFIRME QUE LES ÉTATS-UNIS SONT EN RÉCESSION !

George Orwell éprouve son concept

Phil Magness, chercheur et éducateur à l’Institut américain de recherche économique, a réagi à l’incident en déclarant : « Nous vivons dans un enfer orwellien ».

Facebook utilise les vérificateurs de faits « indépendants » de Politifact, une opération effrontément partisane, qui a « corrigé » le message de Magness concernant la tentative de l’administration Biden de modifier la définition de récession.

M. Magness a fourni des exemples de déclarations antérieures de Biden lui-même sur la récession, qui n’ont jamais été vérifiées :

L’économiste a également noté que pratiquement tous les autres pays définissent une récession comme étant deux trimestres consécutifs de croissance négative :

Biden et ses subalternes se sont livrés à un éclairage sur la définition de la récession tout au long de la semaine dernière, et cela s’est poursuivi cette semaine :

Pendant ce temps, sur l’émission de clowns de Brian Stelter dimanche, le chroniqueur et « économiste » du New York Times Paul Krugman a répondu « Non, nous ne le sommes pas et non, cela n’a pas d’importance », à la question « Sommes-nous en récession et le terme a-t-il de l’importance ? »

Krugman a répondu « Aucun des critères habituels que les vrais experts utilisent ne dit que nous sommes en récession en ce moment », ce qui est manifestement faux.

« Qu’est-ce qui compte ? » Krugman a encore déclaré, ajoutant « L’état de l’économie est ce qu’il est. Les emplois sont abondants. »

Quant à la répétition par Krugman du point de discussion de Biden sur les emplois…

George Orwell n’avait peut être pas prévu le Cyber-Polygon et vous ?

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.