fbpx

POUTINE DÉCLARE QUE QUATRE REGIONS ANNEXÉES SONT « LES NÔTRES POUR TOUJOURS » ET ACCUSE LES ÉTATS-UNIS D’AVOIR ATTAQUÉ NORDSTREAM !

« Mission accomplie » pour la Russie

Alors que l’encre sèche sur les déclarations officielles d’annexion nouvellement signées par les chefs des régions de Luhansk, Donetsk, Kherson et Zaporizhzhia lors de la cérémonie historique de vendredi, la principale conclusion du long discours du président Poutine est qu’il a déclaré une sorte de « mission accomplie ».

Il a déclaré que ces provinces de l’est et du sud faisaient désormais partie de la Russie « pour toujours ».

Il a même vanté le fait que les référendums ont été organisés conformément à la charte des Nations unies sur l’autodétermination de tous les peuples et a déclaré : « Ils ont fait leur choix… c’est la seule voie vers la paix. Nous protégerons notre terre en utilisant toutes nos forces et nous protégerons leur sécurité. Nous allons bien sûr reconstruire toutes les villes détruites et continuer à construire des hôpitaux, des théâtres et des écoles. »

Poutine a carrément informé le vaste public de hauts fonctionnaires réunis dans la salle Saint-Georges du palais du Grand Kremlin à Moscou qu’il existe désormais « quatre nouvelles régions de Russie » – un fait accompli que le gouvernement ukrainien et ses soutiens occidentaux rejettent, notamment à la suite de nouvelles informations selon lesquelles les forces pro-Kremlin ont subi de nouveaux revers, en particulier à Donetsk.

En début de semaine, Moscou a reconnu que son « opération spéciale » se poursuivrait jusqu’à ce qu’au moins la totalité de Donetsk soit capturée. À ce stade, aucune des quatre régions n’est encore sous le contrôle total de l’armée russe, en dépit de l’écrasante majorité de « oui » des citoyens en faveur de l’adhésion à la Fédération de Russie.

Cela signifie que Kiev est bien sûr peu susceptible d’accepter l’affirmation essentielle de Poutine selon laquelle la Russie a pris les quatre territoires, maintenant il faut que les négociations commencent.

« Nous appelons le régime de Kiev à cesser immédiatement les hostilités et à s’asseoir à la table des négociations », a déclaré Poutine.

Washington et Londres chercheront certainement à faire en sorte que Kiev ne soit pas séduit par ces propos, d’autant que les livraisons d’armes continuent de s’intensifier, avec en prime des systèmes de missiles à plus longue portée.

Quant aux territoires nouvellement annexés, M. Poutine a clairement indiqué dans son discours que nous « ne négocierons pas le statut des territoires annexés » et qu’il « ne discutera pas » des résultats désormais définitifs des référendums. La Crimée n’est plus sur la table depuis longtemps, depuis son propre référendum populaire et son annexion en 2014.

Et alors que tous les regards sont tournés vers le sabotage dévastateur contre les pipelines Nord Stream, il a carrément pointé du doigt Washington : « Ils détruisent les infrastructures énergétiques européennes… on voit bien à qui cela profite ».

D’après ses déclarations :

Poutine a imputé aux États-Unis la responsabilité des explosions inexpliquées survenues cette semaine sur les gazoducs Nord Stream, dont les canalisations endommagées laissent échapper d’énormes quantités de gaz naturel dans la mer Baltique. « Il est évident pour tout le monde qui a fait ça », a-t-il déclaré.

Sur la question de la diminution des réserves d’énergie et de la flambée des coûts à l’approche de ce qui sera certainement un hiver rude et glacial pour les populations européennes, il a reproché aux élites occidentales un problème qu’elles ont elles-mêmes créé…

« Ils impriment de l’argent, mais vous ne pouvez pas chauffer vos maisons avec cet argent imprimé… Ils doivent convaincre leurs citoyens de prendre moins de douches, de manger moins, et de mettre des vêtements chauds. »

« Les élites occidentales… c’est une crise due à leur propre faute ». Il a décrit que l’objectif de la « guerre hybride » en Ukraine a un « but de briser la Russie à tout prix. »

Poutine veut lutter contre le « satanisme ouvert »

« La dictature des élites occidentales est dirigée contre toutes les sociétés, y compris contre les peuples de ces pays occidentaux eux-mêmes. C’est un défi pour tous. Cela signifie la négation totale de l’humain, le renversement de la religion et des valeurs traditionnelles alors que l’écrasement de la liberté devient pour ressembler à l’opposé de la religion – le satanisme ouvert », a-t-il déclaré, reprenant un de ses thèmes familiers, et tout en rejetant l’idéologie « LGBT »/genre comme une menace pour la société russe que l’Occident cherche à imposer….

« Voulons-nous vraiment avoir un parent n° 1, n° 2, n° 3 à la place de maman et papa en Russie ? Voulons-nous qu’on dise aux enfants qu’il y a d’autres genres que les hommes et les femmes ? Est-ce là l’avenir que nous voulons pour nos enfants ? Pour nous, c’est inacceptable », a déclaré le président russe.

Tous les yeux étaient également rivés sur les références à la position nucléaire de la Russie, le Moscow Times rapportant ses propos comme suit :

Il a également critiqué l’utilisation passée des armes nucléaires par Washington, des commentaires qui font suite à son avertissement de la semaine dernière selon lequel il « ne bluffait pas » à propos du recours à « tous les moyens nécessaires » en Ukraine.

« Les États-Unis sont le seul pays au monde à avoir utilisé des armes nucléaires », a déclaré Poutine. « Créer un précédent ».

Alors que Poutine s’exprimait au Kremlin, des centaines de Russes se sont rassemblés sur la Place Rouge devant une scène sur laquelle étaient inscrits les mots « Donetsk. Luhansk. Zaporizhzhia. Kherson. Russie ! »

Dans le dernier signe qu’après la déclaration d’annexion, les choses ne vont faire que s’intensifier à partir de là, le président ukrainien Zelensky a répondu vendredi au discours de Poutine en demandant une entrée « accélérée » dans l’alliance de l’OTAN.

Plus d’informations sur la réponse immédiate de l’Ukraine au discours d’annexion de Poutine :

Quant aux États-Unis, ils ont promis de « ne pas rester sans rien faire alors que Poutine tente frauduleusement d’annexer des parties de l’Ukraine ». De nouvelles sanctions élargies contre des individus et des entités russes ont été rapidement annoncées….

« Aujourd’hui, l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor des États-Unis a désigné 14 personnes du complexe militaro-industriel russe, dont deux fournisseurs internationaux, trois dirigeants clés de l’infrastructure financière russe, des membres de la famille immédiate de certains hauts fonctionnaires russes et 278 membres du corps législatif russe pour avoir permis le simulacre de référendum russe et la tentative d’annexion de territoires ukrainiens souverains. En outre, l’OFAC a publié de nouvelles orientations qui mettent en garde contre le risque accru de sanctions auquel s’exposent les acteurs internationaux en dehors de la Russie pour avoir apporté un soutien politique ou économique à la Russie à la suite de ses tentatives illégales de modifier le statut du territoire ukrainien. « 

Une annexion sur des territoires qui ne sont pas sous contrôle militaire

Juste avant une cérémonie vendredi déclarant les annexions officielles des quatre régions ukrainiennes occupées qui ont organisé des référendums controversés, le président russe Vladimir Poutine a signé jeudi deux décrets qui reconnaissent l' »indépendance » des régions de Kherson et de Zaporozhye.

« Reconnaître la souveraineté et l’indépendance de l’État » des régions de Kherson et de Zaporozhye « à compter du jour de la signature », indiquent les deux décrets. Cela a ouvert la voie à la cérémonie de vendredi, au cours de laquelle il devrait prononcer un grand discours qui intégrera ces deux territoires ainsi que Donetsk et Louhansk. Regardez en direct le discours de Poutine déclarant l’annexion :

Selon les médias d’État russes, « Dans les documents, Poutine se réfère aux principes et aux normes universellement reconnus du droit international, ainsi qu’au principe d’égalité des droits et d’autodétermination des peuples, inscrit dans la Charte des Nations unies. »

À l’opposé de cette perspective du Kremlin, les responsables et les médias occidentaux s’en prennent à ce grand « accaparement de terres » – qui intervient à un moment où la totalité de ces territoires n’est pas encore sous contrôle militaire russe.

Un communiqué de la Maison Blanche a déclaré en réponse aux référendums « fictifs » :

« Les États-Unis ne reconnaîtront jamais le territoire ukrainien comme autre chose qu’une partie de l’Ukraine. Les référendums de la Russie sont un simulacre – un faux prétexte pour tenter d’annexer des parties de l’Ukraine par la force, en violation flagrante du droit international, y compris de la Charte des Nations unies. »

Poutine a déclaré lors d’une réunion télévisée avec des responsables mardi, alors que le vote se terminait dans les quatre régions : « Sauver les gens dans les territoires où se déroule ce référendum… est au centre de l’attention de toute notre société et de tout le pays. »

Mais selon la dernière mise à jour du champ de bataille de Reuters, qui cite des responsables pro-russes dans les Républiques orientales séparatistes, les choses ne vont pas bien sur Donetsk au milieu de la vaste contre-offensive ukrainienne en cours :

Les forces russes en Ukraine sont au bord de l’une de leurs pires défaites de la guerre, alors même que le président Vladimir Poutine devait proclamer l’annexion du territoire saisi lors de son invasion.

Le chef pro-russe des zones occupées dans la province ukrainienne de Donetsk a reconnu que ses forces avaient perdu le contrôle total des villages de Dobryshev et de Yampil, laissant la principale garnison de Moscou dans le nord de Donetsk à demi encerclée dans la ville de Lyman.

En réponse à l’annexion déclarée par le Kremlin des quatre territoires, le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a convoqué une réunion d’urgence des hauts responsables vendredi au cours de laquelle des « décisions fondamentales » seront prises, selon un responsable ukrainien cité par Reuters.

Le discours de M. Poutine est prononcé devant un large public de hauts fonctionnaires dans la salle Saint-Georges du palais du Grand Kremlin.

Anticipant une probable escalade ukrainienne contre les territoires nouvellement absorbés, le Kremlin a une nouvelle fois réaffirmé que « toute frappe visant les nouvelles zones après leur adhésion à la Russie sera considérée comme une agression contre nous », dans un nouveau communiqué publié vendredi.

L’Occident va continuer à s’enfoncer dans la crise suite à cet événement historique pour la Russie, préparez-vous :

Source : Zero Hedge

Je partage maintenant !

4 thoughts on “POUTINE DÉCLARE QUE QUATRE REGIONS ANNEXÉES SONT « LES NÔTRES POUR TOUJOURS » ET ACCUSE LES ÉTATS-UNIS D’AVOIR ATTAQUÉ NORDSTREAM !

  • 6 octobre 2022 à 10h54
    Permalink

    Pour le cas Poutine et même si je ne partage pas toutes ses opinions, qu’on l’aime ou pas : Philippe Fabry donne du relief à la réflexion dans son émission « OSINT #70 | POUTINE : LA RÉVOLTE DU VASSAL »

    Il a la grande vertu de réexpliquer que le positionnement de Poutine « l’anticolonialiste » élude totalement le fait que la Russie-URSS est une immense entreprise coloniale.
    (22 colonies rattachées à l’union des républiques soviétiques, dont la colonisation-partage de la Pologne aux côtés de l’Allemagne .

    L’explication de Mr Fabry de la démagogie prolétarienne des damnés de la terre de Poutine, pour allier le maximum de gens à la cause de la Russie tient la route.

    Malgré cela il attribue trop vite le rattachement des droitards à Poutine pour de l’idolatrie ou de l’identitarisme aveuglant, car il élude ce que les européens vivent depuis 50 ans où justement, nos corrompus ont passé leur vie à se faire les ennemis de leurs propres peuples :
    Piquouse expérimentale, confinements, délocalisations, transhumanisme, falsification de l’histoire, discours clairement anti-Français, remplacement de population, wokisme, religion climatique « green », repentance des sans dents pour les fautes de nos élites d’il y a 200 ans, cathophobie, LGBTisme, justification des crimes francodidaires, adoubement de l’occupation de votre logement par des clandos (fin du droit de propriété et priorité absolue aux clandos) etc …

    Tous ces éléments rendent compréhensibles (pas approuvables mais compréhensibles) que les Français se demandent qui est leur pire ennemi, Poutine ou les USA ou leurs corrompus ?
    Le premier (Poutine) n’a pas eu d’impact sur leur vie personnelle jusqu’à présent et même en cas de 10 ans de guerre avec l’europe en aurait toujours moins que ce que les deux autres (USA et nos corrompus) ont fait pendant 50 ans non-stop.

    La réponse n’est pas vite répondue (Si bête N’Daye) entre :
    -Fin de l’occident premier de la classe et émergence de la Russie et de la Chine $
    VS
    -Sévices continuels dictatoriaux de nos corrompus qui, depuis 50 ans cherchent notre mort avec acharnement pour créer LEUR « nouvel homme clochard international sans racines ni rien d’autre »… (Piquouse expérimentale, confinements, délocalisations, transhumanisme, falsification de l’histoire, discours clairement anti-Français, remplacement de population, wokisme, religion climatique « green », repentance des sans dents pour les fautes de nos élites d’il y a 200 ans, cathophobie, LGBTisme, justification des crimes francodidaires, adoubement de l’occupation de votre logement par des clandos etc …)
    [j’ai abrégé l’inventaire, je l’ai fait sérieusement et cela tient sur plusieurs pages que je ne vous infligerai pas]

    Franchement, même moi qui suis très attaché à l’histoire réelle (à l’opposé de la propagande officielle), j’ai bien du mal à savoir lequel est le moins pire des deux maux .
    Entre la menace Poutine et la menace intérieure de nos politichiens que nous vivons depuis 50 ans, la réponse n’est pas « vite répondue » … loin de là !

    Répondre
    • 6 octobre 2022 à 12h32
      Permalink

      T’inquiétes Holo
      Nos corrompus qui ne réfléchissent pas plus que le bout de leur nez… ou du mobilier national qu’il pillent tels des clochards .
      S’ils avaient un âge mental et des capacités à se projeter supérieurs à 14 ans ils seraient en panique totale et ne joueraient pas les provocateurs contre les Gaulois à chaque fois qu’ils s’expriment.

      Entre autre, ils comprendraient que la haute trahison d’avoir imposé 20% d’extra-continentaux à leur propre population a un coût immense :

      a- Plus aucun Gaulois avec un QI supérieur à 80, trahi qu’il est, n’ira se faire buter pour la raie-publique

      b- Les « chances pour la France » iront encore moins se faire buter pour la raie-publique.

      c- Les « chances pour l’A-France » viennent d’un continent et de pays hachement potes de la Russie, il suffit que leur pays d’origibnne adoré décide d’agiter ses diasporas au bénéfice de la Russie et boum !

      Déjà là c’est poilant comme retour de bâton, mais c’est encore plus marrant quand tu penses aux banques et multinationales qui ont exigé de te noyer sur une concurrence « chance » d’importation .
      Eux-aussi sont partie prenante dans le conflit Russie/UE/USA, et eux aussi pour les raisons des points a, b et c, devraient se bouffer les coucougnettes s’ils n’étaient pas des crétins de pillards réfléchissant au coup par coup comme des neuneus immatures qu’ils sont.

      Tiens, tu veut rigoler sur ces grands pontes de l’industrie ?
      réfléchis aux technologies que ces débiles ont transféré en Chine pour se voir désormais concurrencés par des entreprises Chinoises sur le même créneau. (5G par exemple)
      Nous n’avons pas encore vu le début de l’ombre de la riposte économique Chinoise avec les armes que ces débiles leur ont fourni, mais nous pouvons anticiper pour les 50 prochaines années une concurrence Chinoise sur l’aviation (airbus), sur l’informatique, sur le nucléaire (nous leur en avons construit, etc…
      Tous ces domaines dans lesquels ces débiles leur ont offert un transfert de technologie .

      Là où nos rares corrompus qui ont un QI au moins moyen doivent, dors et déjà se bouffer les coucougnettes, c’est sur le big data, domaine stratégique dans lequel la Chine leur colle une raclée monumentale.

      Illustration par un cas d’école, pour dire si ceux qui se disent élites sont des clochards, des voleurs de poule, des pillards de quartier à QI d’huitre.
      (cette ressemblance fait que nos corrompus adorent cet aspect de la diversité qui leur ressemblent, pillards, QI d’huitre, violeurs etc … et ils détestent des bons comme Idriss Aberkane et d’autres …)
      Exemple :
      Ils ont racheté la boite qui gère les dons du sang en UK pour un prix d’ami, voir carrément une obole (6 ou 800 millions d’euro)
      La transaction s’est faite par biais de corruption totale du ministre de l’époque qui bosse désormais pour cette boite.
      Deux ou trois ans plus tard les USA rachetaient aux Chinois cette boite stratégique UK pour un prix multiplié par ONZE !

      Je te l’ai déjà dit, le clochard aviné du coin de ma rue est intellectuellement beaucoup plus une élite que n’importe lequel de nos corrompus.
      Pour paraphraser ta N’daye adorée « la réponse est vite répondue » n’est-ce pas, et toujours pour paraphraser l’enrichisement par Obono « que nos débiles profonds de corrompus aillent manger leurs morts ! »

      Je suis comme Mélenchon : « Qu’ils s’en aillent tous » Mélenchon y compris, car charité bien ordonnée commence par soi-même, exemplarité oblige ! 😀

      PS : Arrête de penser que nos corrompus sont autre-chose que des clochards physiquement et intellectuellement. Regardes un peu la gueule de François Hollande avec ses sapes râpées, même un clochard ou un réfugié qui vit avec 400€ réussit à être plus propre sur lui !
      T’as juste à faire à des gros porcs incultes, voleurs de poule, violeurs en série qui ne pensent qu’au Q et à la picole (voir la CC) rien d’autre.
      C’est les fonds de cuve de l’humanité .

      Répondre
  • 5 octobre 2022 à 15h22
    Permalink

    Moi j’attend avec impatience ce que Poutine a promis, la diffusion des archives de l’ex URSS concernant la seconde guerre mondiale.

    S’il ne parle ni du traité de Rapallo 1922,
    ni de l’alliance socialiste Staline-Hitler,
    ni de Walter Ratheneau – Trotski et du traité de Rapallo de 1922,
    ni de l’invention de la déportation dès 1915 par Trotski-Bronstein,
    ni de l’invasion et le partage de la Pologne par les grands potes d’alors URSS l’Allemagne,
    ni des accords de Lend-Lease …
    …Hé bien s’il ne parle de rien de tout ça il n’aura parlé de rien du tout et ne fera que de la propagande très peu dérangeante pour ses adversaires actuels !

    Que Poutine n’oublie pas que s’il en est là en 20222, c’est justement parce que la Russie n’a jamais rien révélé ni assumé de tout cela, donc le socialisme mondialiste et le Trotskisme des néo-conservateurs ont continués à sortir indemnes en blancs comme neige de leurs innombrables crimes contre l’humanité !

    (D’ailleurs c’est loin d’être les seuls crimes socialistes, Mao, Pol Pot, Ho Chi Mihn, Castro Guévara, Mussolini, Hitler, Staline …soit les plus grands meurtriers de l’histoire humaine aux côtés de l’Oncle Sam et avec la complicité totale de la Perfide Albion dans 80% des cas sur les personnages cités bien-sûr !
    Je sais ça choque pour la Perfide Albion, pourtant quand on étudie de près tous ces personnages on réalise que la Perfide y a systématiquement joué un rôle immense. )

    Répondre
  • 3 octobre 2022 à 16h51
    Permalink

    Trois guerres mondiales « made in USA » sur l’europe à leur seul bénéfice … et les types pensent vraiment qu’il n’y aura pas de retour de bâton international sur leur propre sol, incessamment sous peu (en temps historique) ?

    Mouais mouais, vu le nombre de gens qui ont des griefs justifiés à leur reprocher en à peine cent ans, je les trouve hachement optimistes les Mickey.
    Savoir qui est l’ennemi vital, c’est déjà pas mal de motivation pour survivre à n’importe quoi en affutant patiemment le flashover.

    Priver l’europe de gaz et d’élctricité, donc d’enngrais et de nourriture, c’est complétement génocidaire et délibéré.
    Même si je devais peser dix kilos et que je vive cent vingt ans, on se retrouvera et ça se payera avec des intérêts tels que la purge de la première guerre mondiale semblera une gentille promenade de santé en comparaison.

    Que nos corrompus complices ne pensent pas être intergénérationnellement épargnés, ce serait un fantasme délirant de leur part.
    La haute trahison ça se paye au prix fort.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *