fbpx

UKRAINE : ELON MUSK A FAIT L’ERREUR DE PROPOSER LA PAIX SUR TWITTER !

C’est la guerre sur Twitter après que Musk ait publié un sondage sur la « paix entre la Russie et l’Ukraine »

Les gardiens de la marque à carreaux bleus, les journalistes, les robots, les experts et même les représentants du gouvernement ont réagi en force et en colère au tweet d’Elon Musk de lundi, qui ne faisait qu’explorer les possibilités de résolution pacifique en Ukraine.

Musk a présenté une proposition de paix entre l’Ukraine et la Russie, et a encouragé ses followers à voter pour dire s’ils pensent que c’est une bonne idée ou non, en proposant de « refaire » les référendums pour les quatre régions annexées de l’est de l’Ukraine que Vladimir Poutine a déclaré faire partie de la Fédération de Russie la semaine dernière. Cette proposition serait également conditionnée par la neutralité de l’Ukraine vis-à-vis d’une future adhésion à l’OTAN.

« Il est fort probable que ce soit le résultat final – il s’agit juste de savoir combien de personnes mourront d’ici là. » – Elon Musk (@elonmusk) 3 octobre 2022


Il a poursuivi en disant que les conditions ci-dessus pour un cessez-le-feu et un règlement pacifique sont « hautement susceptibles d’être le résultat final », peu importe à quel point cela exaspère les personnes prêtes à soutenir l’Ukraine à tout prix. Comme l’a fait remarquer M. Musk, « la question est de savoir combien de personnes mourront d’ici là ».

Quelques heures après la mise en ligne du sondage, qui comptait alors près de 40 % de « oui » et un peu plus de 60 % de votes négatifs, M. Musk a déclaré que le sondage était attaqué par des bots.

Des diplomates ukrainiens, dont l’ambassadeur de Kiev en Allemagne, ont réagi… « Va te faire foutre, voilà ma réponse très diplomatique à votre égard », a déclaré l’ambassadeur Andrij Melnyk.

Parce qu’il pose une question sur la Paix, Musk devient obligatoirement pro-russe

Le sondage et la proposition de « paix Ukraine-Russie » ont même attiré l’attention du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Zelensky a proposé sarcastiquement son propre sondage, qui a étrangement présenté l’ensemble de l’affaire comme une sorte de concours de popularité, demandant à ses plus de six millions d’adeptes s’ils préfèreraient qu’Elon « soutienne l’Ukraine » ou « soutienne la Russie » – alors qu’il est évident que le tweet original d’Elon et le sondage n’exprimaient en rien un « soutien » à la Russie.

Mais alors, comme certains l’ont souligné, Zelensky remettant en question le soutien d’Elon au « bon » côté de la guerre est un peu ironique et gonflé quand on considère le déploiement de Starlink en Ukraine…

Traduction : « J’aime l’Elon qui soutient la paix et qui est contre la guerre nucléaire. Nous savons quel Elon vous avez soutenu quand il vous a branché avec Starlink..« 

Certains ont souligné ce qui se passe clairement avec le carambolage continu :

Traduction : « Le fait que @elonmusk puisse être attaqué comme « pro-russe » simplement pour avoir suggéré un possible accord de paix – même s’il a donné Starlink à l’effort de guerre ukrainien – montre à quel point la conversation publique est devenue déformée et intolérante. »

À un moment donné, Musk a engagé la conversation avec certains de ses fans furieux (peut-être maintenant anciens) qui ont fait remarquer qu’il risquait d’enrager de nombreux Ukrainiens.

Musk a répondu : « Vous supposez que je souhaite être populaire. Ce n’est pas le cas. Je me soucie que des millions de personnes puissent mourir inutilement pour un résultat essentiellement identique. »

Sans se décourager, Musk a doublé la mise et a proposé un autre sondage, soulignant la question difficile des résultats démocratiques dans le Donbas, longtemps pro-Kremlin et russophone. Il a également épinglé un tweet soulignant la nature à somme nulle de la poursuite de la montée en puissance et de l’escalade, qui n’aboutira qu’à des quantités énormes de morts « dévastatrices ».

« Si vous vous souciez du peuple ukrainien, cherchez la paix« , a déclaré Musk.

Naturellement, cela aussi a entraîné une avalanche de courriers et de réponses haineuses accusant essentiellement l’homme d’affaires milliardaire d’être en quelque sorte un larbin pro-Kremlin.

Traduction : « Essayons ceci : la volonté des personnes qui vivent dans le Donbas et en Crimée devrait décider si elles font partie de la Russie ou de l’Ukraine. » et en réponse : « Le nouveau logo de Tezla. »

Bloomberg a observé que les tweets de Musk « s’attirent les foudres des Ukrainiens » pour avoir proposé une solution négociée qui impliquerait de céder définitivement la Crimée, et pour avoir suggéré que les citoyens des zones occupées devraient « décider s’ils veulent vivre en Russie ou en Ukraine », selon le rapport.

La veille au soir, le journaliste Michael Tracey faisait remarquer ce qui suit, ce qui est bien illustré par la controverse de lundi sur Twitter concernant Elon Musk en Ukraine…

« Les médias devraient faire un bien meilleur travail pour expliquer aux Américains que la raison pour laquelle ils sont exposés à un risque nucléaire accru en ce moment est que le gouvernement américain a savamment choisi de les exposer à un risque nucléaire accru », a déclaré Tracey. « Les zélateurs idéologiques pro-guerre leur ont délibérément imposé ce risque. »

Pour être libre d’agiter le monde comme Musk, il faut de la « Fuck you money ». Contactez nous pour connaître toutes nos solutions d’investissements :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

One thought on “UKRAINE : ELON MUSK A FAIT L’ERREUR DE PROPOSER LA PAIX SUR TWITTER !

  • 6 octobre 2022 à 12h48
    Permalink

    Les types qui veulent toujours le plus la guerre sont systématiquement ceux qui la connaissent le moins, les autres sont vaccinés .
    C’est vrai pour les civils VS les gars qui ont servi en extérieur.
    C’est également vrai pour les pays, les USA qui n’ont jamais mangé à domicile seront toujours plus belliqueux que des pays qui l’ont vécu, même s’ils l’ont vécue il y a plusieurs générations…

    Conclusion :
    Si on veut que les vampire US calment leur soif de sang un jour … hé bien ils vont devoir bien, bien bien goûter à domicile !
    C’est malheureux mais ça marche comme ça.
    Ca se fera vu la proportion de la population mondiale (en occident y compris) dont les USA se sont fait des ennemis pour la vie .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *