fbpx

FAUX DRAPEAU : NORD STREAM, LE NOUVEAU 11 SEPTEMBRE AVEC BERTRAND SCHOLLER

Entretien en direct vendredi 7 octobre à 11h sur la chaîne Géopolitique Profonde avec Bertrand Scholler !

Le sujet est brûlant et fondamental, l’explosion de Nord Stream 2. Ceux à l’origine de ce sabotage, ses conséquences et bien plus…

Pour tout savoir sur cet événement terrible pour l’Europe qui va devoir affronter la pire crise énergétique de son histoire, comprendre les conséquences qui seront semblables aux événements du 11 Septembre 2001, rejoignez-nous le 7 octobre à 11h !

Si vous n’êtes pas prêt face à la crise générale, dépêchez-vous et protégez votre épargne, vouée à disparaître, grâce à nos solutions adaptées à tous les profils :

Je partage maintenant !

3 thoughts on “FAUX DRAPEAU : NORD STREAM, LE NOUVEAU 11 SEPTEMBRE AVEC BERTRAND SCHOLLER

  • 11 octobre 2022 à 1h39
    Permalink

    Bonjour
    Il y a une erreur concernant les sous marins, le blindage est superieur cad 4.5cms à tres superieur 6.5 Cms
    Tout est trouvable dans le Wiki
    Pour les chars c’est encore plus
    Par contre effectivement il n’y a pas une coiffe de beton armé autour

    Pour exemple pendant la seconde guerre mondiale c’est des portes de 50 cm d’épaisseur qui ont étées percées avec des simples charges creuses , qui forcément ne pesaient pas très lord car le groupe d’intervention Nazi est intervenu et déposé via des … planeurs pour etre discrets
    Cherchez l’histoire du fort en Belgique

    Donc pas besoin de centaines de kgs d’explosifs, surtout des explos modernes à haute vélocité
    (donc à forte capacité de rupture).

    Il est visiblement encore plus beotien que moi en la matiere…
    Le wiki permet de vérifier et de faire un audit facile lorsqu’on a un doute.

    Par contre ce n’est effectivement pas à la porté d’un amateur au fond de son garage ce genre de choses
    Un ou des états sonts probablement derriere.
    Bonne journée,

    Répondre
    • 12 octobre 2022 à 12h25
      Permalink

      Vous mélangez tout et regardez les choses sans voir la définition
      De l acier de 50cm d’épaisseur … pour un char 😉

      La notion d épaisseur de blindage prend tout en compte pour un char (regardez dans le détail)

      Ensuite pour les sous marins – ils ont des Systeme de double ou triples coques qui amènent au type de blindage dont vous parlez
      Mais chaque couche est plus fine (…)

      D’ailleurs comme vous devez vous en douter
      L’important c est la vélocité d’un sous marin et sous invisibilité – mais également sa capacité à porter des charges lourdes

      Donc heureusement que pour un sous marin de 250metres de long et 10 mètres de diamètre … les parois ne font pas 6cm

      Sinon il pèserait des centaines de milliers de tonnes

      Un morceau de tube de nord stream qui ne fait qu’1,4m de diamètre pèse 21 tonnes … imaginez le belgorod avec vos affirmations …

      Bref vérifiez en profondeurs avant de prétendre que les autres ont tord

      Merci

      Répondre
  • 7 octobre 2022 à 12h55
    Permalink

    Très bonne vidéo précédente, très bon interviewer ce Nicolas Stocker qui n’hésite pas à apporter la contradiction parfois 😉

    La seule chose à reprocher à Bertrand c’est son enthousiasme concernant les armes secrètes Russes, là-dessus il faut être extrêmement prudent, l’histoire, notamment l’histoire avec la Russie et l’Allemagne, regorgent d’annecdotes de vraies fausses armes ultimes futuristes qui n’ont jamais existé.
    Communiquer sur des capacités militaires supposées fait partie du soft power, la propagande dans des buts préventifs.

    Quand bien même un état présente une arme absolue avec une ou deux démonstrations réussies, cela ne signifie pas que c’est reproductible de façon fiable avec un matériel mobile et à grande échelle.
    Quand bien même on nous vente des précisions hallucinantes pour des projectiles prétendument autonomes, rien n’assure qu’ils soient réellement autonomes et non guidés avec un support satellite. (l’important de la phrase est « autonome »)
    Le diable du mensonge se cache dans les détails, il faut rester très méfiant.

    Pour la théorie Fabry-cienne de l’explosion naturelle :
    Donc 4 cm d’acier + 15 cm de bêton + des agrégats au dessus (pierres et sable) + des soupapes mécaniques de sécurité partout pour protéger des surpressions + la contre-pression assurée par l’immersion du gazoduc…

    Du coup l’une des théories de Philippe Fabry disant que l’explosion pouvait être due à une surpression « naturelle » devient de plus en plus intenable.
    Sans vouloir charger Philippe méchamment, son autre théorie selon laquelle la Russie aurait elle-même pu faire péter le gazoduc, une source de revenus et un argument de négociation à 55 milliards d’euro pour justifier de ne pas fournir…
    Là aussi ça ne tient pas la route, c’est ridicule.

    Philippe F va devoir faire attention, ce n’est pas très bon de sombrer dans la pure propagande mainstream dans son créneau …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *