fbpx

LES ARMES NUCLÉAIRES AMÉRICAINES SONT DÉJÀ EN PLACE, LES EMPLACEMENTS SONT « SURPRENANTS » !

La guerre nucléaire veut être évitée, même si le climat actuel augmente les risques

En janvier dernier, dans ce qui était une rare démonstration de consensus sur un sujet de sécurité mondiale, les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et la France ont convenu conjointement « qu’une guerre nucléaire ne peut être gagnée et ne doit jamais être menée ».

Cet engagement, fruit de plusieurs mois de pourparlers, a été résumé par un haut fonctionnaire du département d’État américain de l’époque comme suit : « une reconnaissance que c’est quelque chose que nous voulons éviter ».

Aujourd’hui, face à la rhétorique de plus en plus menaçante de la Russie, le président américain Biden a déclaré que Poutine « ne plaisante pas lorsqu’il parle de l’utilisation potentielle d’armes nucléaires tactiques », et il a lancé un avertissement : « Je ne pense pas qu’il soit possible d’utiliser facilement une arme nucléaire tactique sans provoquer l’Armageddon ».

Ajoutant un contexte historique, Biden a déclaré : « Nous n’avons pas été confrontés à la perspective de l’Armageddon depuis Kennedy et la crise des missiles de Cuba ».

Actuellement, comme le note Martin Armstrong de Statista, on estime qu’il y a près de 13 000 ogives nucléaires entre les mains de neuf pays.

Oviges nucléaires en pleine expansion.

En haut de la liste, telle que compilée par la Federation of American Scientists (FAS), se trouvent bien sûr la Russie et les États-Unis avec un arsenal combiné de plus de 11 000 armes. La FAS a averti fin 2021 :

« Qu’au lieu de planifier le désarmement nucléaire, les États dotés d’armes nucléaires semblent prévoir de conserver de grands arsenaux pour un avenir indéfini. Tous continuent à moderniser leurs forces nucléaires restantes… et tous semblent déterminés à conserver des armes nucléaires pour un avenir indéfini. »

Les pays possédant l’arsenal nucléaire mondial:

Estimation des stocks mondiaux d’ogives nucléaires (2022)*

Estimation des stocks mondiaux d'ogives nucléaires (2022).

TRADUCTION :

* inclus les ogives déployées, stockées et retirées en attente de désarmement.

Vous trouverez d’autres infographies sur le site de Statista.

Cependant, Armstrong poursuit en expliquant qu’en 2019, un organisme affilié à l’OTAN a publié puis supprimé un document qui confirmait apparemment quelque chose que l’on soupçonnait depuis longtemps – des armes nucléaires américaines sont stockées dans des bases aériennes dans plusieurs pays européens. Une copie du document a été publiée par le journal belge De Morgen qui affirmait que des bombes nucléaires B61 sont stockées dans six bases en Europe.

Comme le précise une fiche d’information du Center for Arms Control and Non-Proliferation, les bases en question sont Kleine Brogel en Belgique, Büchel en Allemagne, Aviano et Ghedi en Italie, Volkel aux Pays-Bas et Incirlik en Turquie.

Où sont stockées les bombes nucléaires américaines en Europe ?

Bases en Europe où sont stockées des bombes B61, à gravité nucléaire appartenant aux États-Unis.

Estimation du nombre d’armes nucléaires américaines B61 en Europe: 100.

Stockage des bombes nucléaires américaines en Europe.

Vous trouverez d’autres infographies sur Statista.

La présence de ces armes découle d’un accord conclu pendant la guerre froide, dans les années 1960, visant à dissuader l’Union soviétique et à convaincre les pays concernés qu’il n’était pas nécessaire de lancer leurs propres programmes d’armement nucléaire.

La B61 est une bombe gravitationnelle thermonucléaire stratégique et tactique à rendement faible à intermédiaire, dotée d’un système d’implosion par rayonnement à deux étages. Elle peut être déployée sur toute une série d’avions tels que les F-15E, F-16 et Tornado. Elle peut être libérée à des vitesses allant jusqu’à Mach 2 et larguée à une hauteur de 15 mètres, où elle dispose d’un délai de 31 secondes pour permettre à l’avion de livraison d’échapper au rayon de l’explosion.

Pour vous préserver dans ce contexte de fortes tensions géopolitiques, contactez-nous ci-dessous :

Source: ZeroHedge

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *