fbpx

PAYPAL SOUHAITE VOLER SES CLIENTS « SELON SON SEUL JUGEMENT » MAIS CURIEUSEMENT SE RÉTRACTE !

Retour sur les origines du scandale

Le week-end dernier, le géant des paiements en ligne PayPal s’est retrouvé au cœur de la tourmente.

En cause, ses futures conditions d’utilisation favorisaient explicitement l’usage de la censure à l’encontre de ses clients.

D’après ce document, toute personne ne respectant pas les règles d’utilisation de PayPal pouvait se voir infliger une amende allant jusqu’à 2 500 dollars, déduits directement du compte de l’utilisateur.

Pour reprendre les mots du fichier :

« La violation de ces conditions d’utilisation constitue une violation du contrat d’utilisation de PayPal et peut vous exposer à des dommages et intérêts allant jusqu’à 2 500 $ par violation, lesquels peuvent être directement débités de votre compte PayPal […]. »

Toujours dans le même document, l’entreprise américaine précisait qu’elle pouvait appliquer son amende « selon son seul jugement ».

Sans rentrer dans les détails liés au caractère légal ou non d’une telle mesure, l’entreprise avait donc pris position en faveur d’une potentielle censure applicable à ses utilisateurs.

Après la révélation de ses futures conditions d’utilisation, PayPal a subi un grand mouvement de désinscription.

Depuis, l’entreprise américaine est revenue sur ses pas, laissant derrière elle un goût amer de censure à ses clients.

Traduction:
BREAKING : « PayPal volera tout votre argent si vous envoyez, postez, ou publiez « n’importe quels messages, contenu, ou matériaux qui, au seul regard de PayPal, sont nuisibles, obscènes, harcelants, ou répréhensibles. »

Cette situation est un rappel du pouvoir de censure acquis par les grandes entreprises, où les prises de décisions sont centralisées.

D’ailleurs, c’est en voulant combattre cette centralisation que la cryptomonnaie Bitcoin est née.

PayPal enclenche la marche arrière

Après la publication de ces nouvelles conditions d’utilisation, qui devaient entrer en application à partir du 3 novembre 2022une vague de désinscription a frappé la plateforme.

Sur Twitter, de nombreux internautes ont publié des captures d’écrans montrant leur désinscription aux services de l’entreprise américaine.

De son côté, David Marcus (ancien président de PayPal) a affirmé son opposition aux nouvelles règles souhaitées par PayPal :

« Les nouvelles règles de PayPal vont contre toutes mes convictions. Une entreprise privée peut maintenant décider de prendre votre argent si vous dites quelque chose en désaccord avec elle. C’est de la folie. »

Après ces quelques heures de tempête médiatique, l’entreprise a fini par répondre à ses opposants.

D’après un communiqué de presse, PayPal affirme que le document contenant ses futures conditions d’utilisation était « une erreur ».

Par ailleurs, la société de paiement souligne qu’elle n’a « jamais eu l’intention d’insérer ces règles » dans ses conditions d’utilisation.

Malgré tout, pour de nombreux internautes, la pilule a du mal à passer.

Certains se demandent comment un document de plusieurs pages a pu être écrit et publié de manière accidentelle. En d’autres termes, que cette erreur soit intentionnelle ou non, l’entreprise a perdu la confiance de sa clientèle.

L’héritage de PayPal est-il assuré ?

Le scandale de PayPal est un avertissement des internautes à l’encontre des entreprises centralisées.

Depuis quelques années, les cryptomonnaies sont apparues comme une alternative à ces institutions.

De ce fait, les acteurs économiques du secteur des technologies sont tous préoccupés par les thématiques liées au Web3.

L’entreprise PayPal est connue pour avoir été le vivier entrepreneurial du Web2Nous pouvons nommer :

  • Les fondateurs de YouTube (Chad Hurley, Steve Chen, Jawed Karim) ;
  • L’un des co-fondateurs de LinkedIn (Reid Hoffman) ;
  • Le directeur des opérations de Square (Keith Rabois) ;
  • Le PDG de Tesla et SpaceX (Elon Musk).

Certains acteurs ont déjà pris des positions sur le secteur des cryptomonnaies.

Malgré sa récente polémique, PayPal a adopté les cryptomonnaies depuis bientôt 2 ans. De son côté, Elon Musk est connu pour son attitude ambivalente à l’égard de Bitcoin.

En d’autres termes, le Web3 semble être une composante essentielle de l’avenir d’Internet : que cela soit l’entreprise PayPal ou les institutions bancaires dans leur globalité, toutes vont devoir s’adapter pour répondre aux nouveaux besoins de liberté, désirés par une partie de plus en plus importante de la population.

Survivre à l’effondrement économique en cours ? Accédez à nos stratégies en nous contactant :

Source : Cryptoast

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *