fbpx

HUNTER BIDEN DANS LE COLLIMATEUR DE LA COMMISSION DE SURVEILLANCE, L’INCULPATION EST PROCHE !

Le président Joe Biden a déclaré mardi avoir « une grande confiance » en son fils

Joe Biden minimise les informations selon lesquelles les enquêteurs fédéraux disposent de suffisamment de preuves pour inculper le fils aîné de délits fiscaux et d’une fausse déclaration lors d’un achat d’armes.

Le pouvoir d'un Président qui protège Hunter Biden, un fils drogué et dangereux.
Le président américain Joe Biden (à gauche) nous salue, au côté de son fils Hunter Biden après avoir assisté à une messe à l’église catholique Holy Spirit à Johns Island, en Caroline du Sud, le 13 août 2022. (Nicholas Kamm/AFP via Getty Images)

M. Biden a fait cette remarque lors d’une interview avec CNN, alors que le président était invité à commenter un article du Washington Post du 6 octobre, qui citait des sources anonymes affirmant que les agents fédéraux avaient « déterminé il y a plusieurs mois » qu’ils avaient monté un dossier criminel viable contre Hunter Biden.

« Personnellement et politiquement, comment réagissez-vous à cela ? » L’animateur de CNN Jake Tapper a demandé à Biden.

« Eh bien, tout d’abord, je suis fier de mon fils », a répondu Biden. « C’est un enfant qui s’est, non pas un enfant – c’est un adulte. Il a été happé – comme beaucoup de familles l’ont été – par la drogue. Il a surmonté cela. Il a commencé une nouvelle vie. »

M. Biden a ajouté qu’il était « confiant » que ce que son fils « dit et fait est conforme à ce qui se passe ».

Pour donner un exemple, il a cité les mémoires de son fils, « Beautiful Things », et a déclaré que Hunter Biden était « franc » dans son livre.

la double vie d'Hunter Biden la drogue et les passe droit.
Hunter Biden se dirige vers Marine One sur l’Ellipse à l’extérieur de la Maison Blanche à Washington le 22 mai 2021. (Brendan Smialowski/AFP via Getty Images)

Déni de réalité, maladie ou stratégie d’évitement ?

Le président a défendu son fils face aux allégations selon lesquelles Hunter Biden aurait menti lors d’une vérification des antécédents avant d’acheter une arme de poing en octobre 2018.

« Cette histoire d’arme à feu, je n’en savais rien », a déclaré Biden. « Mais il s’avère que lorsqu’il a fait la demande d’achat d’une arme à feu, ce qui s’est passé était … on vous pose une question, êtes-vous sous l’emprise de la drogue, ou consommez-vous des drogues ? Il a répondu non. Et il a écrit sur le fait de dire non dans son livre. »

Selon le Post, Biden a répondu « non » à la question de savoir s’il était « un utilisateur illégal de, ou dépendant de, la marijuana ou de tout dépresseur, stimulant, stupéfiant, ou toute autre substance contrôlée ? ».

Cette question figure sur le formulaire 4473 (Firearms Transaction Record), un formulaire de six pages (pdf) prescrit par le Bureau américain des alcools, tabacs, armes à feu et explosifs, qui doit être rempli lors de l’achat d’une arme à feu.

Mentir sur le formulaire 4473 est une infraction fédérale passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans et d’une amende de 250 000 dollars.

Hunter Biden a écrit dans ses mémoires qu’il luttait contre l’addiction en 2018.

« Donc, j’ai une grande confiance en mon fils », a poursuivi Biden. « Je l’aime et il est sur le droit chemin, et il l’est depuis quelques années maintenant. Et je suis tout simplement très fier de lui. »

En réponse au rapport du Post, l’avocat de Hunter Biden, Chris Clark, n’a pas dit s’il pense que son client sera inculpé. Dans une déclaration, Clark a dit :

« C’est le travail des procureurs. Ils ne devraient pas être mis sous pression, pressés ou critiqués pour avoir fait leur travail. »

La décision d’inculper ou non Hunter Biden revient au procureur américain David Weiss, un vestige de l’administration Trump qui supervise l’enquête sur le fils du président.

La face émergée de l’iceberg

Les républicains de la commission de surveillance de la Chambre des représentants se sont rendus sur Twitter le 6 octobre pour dire que les délits fiscaux et d’achat d’armes à feu présumés de Hunter Biden, tels que rapportés par le Post, ne sont que « la partie émergée de l’iceberg ».

« Hunter et la famille Biden ont colporté des accès pour s’enrichir, accumulant 150 déclarations de soupçon pour des affaires louches », ont écrit les législateurs du GOP. « Pire encore, nous savons que Joe était impliqué dans la vente de gaz naturel américain à la Chine. Nous continuerons à faire pression pour la transparence et la responsabilité. »

Les banques américaines sont tenues par la loi de signaler les transactions en espèces dépassant 10 000 dollars par jour et de déposer automatiquement des rapports d’activité suspecte (SAR) dans le but de prévenir les activités criminelles, telles que le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale.

James Comer prend la parole lors d'une audience de la commission de la Chambre des Représentants sur le contrôle et la réforme.
Le membre principal et représentant James Comer (R.Ky.), prend la parole lors d’une audience de la commission de la Chambre des Représentants sur le contrôle et la réforme, dans le Rayburn House Office Building, à Washington, le 16 novembre 2021. (Anna Moneymaker/Getty Images)

« Les messages texte montrent que Hunter Biden était au courant de ces SAR et a pris des mesures pour éviter d’être détecté dans ses transactions financières. » , a écrit le représentant James Comer (R-Ky.), dans une lettre adressée au conseiller financier de Hunter Biden en juillet, en indiquant 150 SAR signalés par 13 banques, dont Bank of America, Citi Bank et Bank of China.

Comer, le principal républicain de la commission de surveillance de la Chambre, a révélé en septembre que la famille Biden vendait du gaz naturel américain à la Chine en 2017. À l’époque, Biden était conscient de la façon dont son fils rendait cette vente possible.

Le 8 octobre, le leader du GOP à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy (R-Calif.), a pris la parole sur Twitter pour énumérer ce qu’il dit être des faits sur la famille Biden.

  • « Les membres de la famille de Joe Biden ont profité de régions étrangères où il avait de l’influence en tant que vice-président. »
  • « Hunter Biden a siégé au conseil d’administration d’une entreprise ukrainienne dans un secteur où il n’avait aucune expérience », a écrit M. McCarthy.
  • « La famille Biden a ciblé des entreprises étrangères – y compris des accords avec le parti communiste chinois. »
  • « Contrairement à la déclaration de Joe Biden selon laquelle il n’a jamais parlé à Hunter de ses transactions commerciales à l’étranger, il existe des preuves de l’existence d’une somme d’argent directe mise de côté pour « le Grand » – que les témoins ont identifié comme étant Joe Biden – provenant de ressortissants étrangers », a ajouté McCarthy.

Les républicains de la Chambre des représentants ont déclaré qu’ils lanceraient une enquête sur Hunter Biden s’ils reprenaient la majorité à la Chambre en novembre.

« Hunter Biden s’en est tiré à bon compte pendant trop longtemps », a écrit sur Twitter le 6 octobre le représentant Ronny Jackson (R-Texas), qui siège à la commission des affaires étrangères de la Chambre. « Il est temps qu’il soit inculpé ! Sans plus de délais !! ».

Malgré ces histoires n’oublions pas ce qui concerne directement le peuple. La crise. Préparez-vous :

Source : Zero Hedge

Je partage maintenant !

One thought on “HUNTER BIDEN DANS LE COLLIMATEUR DE LA COMMISSION DE SURVEILLANCE, L’INCULPATION EST PROCHE !

  • 24 octobre 2022 à 14h59
    Permalink

    Avis personnel et expérimenté de plus de trois décennies à suivre la politique et toutes ses affaires salaces :

    OK la commission de surveillance et l’inculpation sont assurés mais pour quels chefs d’inculpation…
    Déjà là on connait la chanson par cœur concernant nos fonctionnaires du mondialisme dits « élus » et leurs familles.

    Ne rêvons pas trop n’est-ce pas, on nous a fait le coup systématiquement :
    1- Les chefs d’inculpation seront purgés des pires qui étaient légalement possibles

    2- On nous parlera d’immunité ceci ou cela

    3- On nous évoquera le « droit au secret des affaires » (pour dire « ça semble avéré mais non… au nom du secret des affaires tu ne peux rien prouver même si tout le monde sait la véracité du délit qui saute aux yeux »

    4- On nous fera un procès spectacle larmoyant …. larmoyant sur la pauvre famille Bidon, des gens au service du bien commun, des immaculés conception injustement traînés dans la boue, de grands serviteurs de l’état … et on nous pondra le traumatisme que ces salauds de sans-dents font subir à la famille saint-bidon.
    Tout ce que le pays compte de manipulateurs de l’esprit se mettra en branle pour vous faire accepter que « justice a été faite sans la faire » .
    Faire les gros yeux sans aucune peine de prison on nous dira que c’est déjà « terrible », une quasi « shoah » pour le pauvre petit Hunter.

    Tiens ces trucs là ça marche comme le différentiel d’émotion et d’inddignation autorisés commandée par nos Staline actuels dans nos grandes dictatures avec décors de supermarché qu’esrt l’occident Google-isé :

    -Autorisation de s’indigner, manifester, chialer, tuer, casser des villes entières si un toxico, braqueur multirécidiviste, violeur, décède de crise cardiaque lors de son interpellation pour « bon comportement » .
    Des millions de dollar pour la famille et encore plus pour des associations de soutien à la sociopathie (littéral)
    C’est super bien vu, c’est du virtue signaling même si vous tuez quelqu’un en profitant de ce fait divers ou que vous casser des villes entières….

    -Par contre pour une gamine de 12 ans violée, décapitée, torturée là c’est « indigne » de s’indigner (Pascal Prot), là il n’y a pas des millions d’euro, personne ne met le genoux à terre, personne ne dit « européan lives matters » etc…
    Et c’est même carrément mal vu de s’indigner de la torture et de l’assassinat d’une fillette Française par des clandestins Algériens en situation illégale, c’est même qualifié de « racisme »
    (Pour rappel quand l’overdosé Ricain braque le ventre d’une femme enceinte white, là ce n’est pas du racisme bien-sur)

    Le système de terrorisme d’état et terrorisme social par les merdias et VIP sera le même pour l’affaire Hunter Biden. On le sait tous.

    Dans la même veine un Alex Jones qui parle d’acteurs de crise se voit condamné à verser un milliard de dollar aux familles des victimes pour avoir osé douter.
    (lol la liberté d’opinion et d’esxpression, les droits de l’homme itou )
    A contrario pour Lola là tout ce que le pays compte de rats sont autorisés à douter de tout et minimiser les faits jusqu’à l’ignominie … C’est tout juste si de 12 ans elle ne passe pas « majeure ayant bien vécu, et quasi cherché » .

    Je ne cesse de dire que trois castes doivent être immédiatement purgés de l’intérgralité de leurs malfaisants et leurs complices « qui ne dit mot consent » (donc 99% de la profession) : Droit, Sciences-Po, Médecine.
    Et même si ça leur troue les fesses je ne cesserai de le dire à chaque occasion.

    PS : Je n’oublie pas les fact checker à 3000€/mois qui ont d’immenses responsabilités de mensonges argumentés et validation de mensonges d’état ayant causé des centaines de morts, pour eux ça ne se passe pas comme pour Alex Jones n’est-ce pas… mais ils ne perdent rien pour attendre. Les kapos des camps rigolaient en 1943, ils rigolaient beaucoup moins en 1944…
    La patience clame froide et déterminée, il n’y a que ça de vrai.

    Il faut factuellement adorer se laisser prendre pour des faibles, soumis, vaincus, cela permet de prendre des notes et de réserver un backflash aux kapos engagés bénévoles : Il ne faut pas sous-estimer la nuisance de ces armées de sans-dents couards kapos moralistes engagés volontaires.
    Personnellement j’adore les voir venir me faire la morale sophiste, je me dis « un de plus dans la liste, merci de t’être carbonisé le kapo » .
    Après la pluie vient le beau temps mais y’a rien qui passe sans qu’il rapace 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *