fbpx

KIEV PRÉPARERAIT UN FALSE FLAG NUCLÉAIRE !

La Russie accuse Kiev de préparer une « bombe sale », les Britanniques réfutent

Une nouvelle accusation majeure et sensationnelle d’un complot ukrainien sous faux drapeau en préparation, lancée par le chef de la défense russe, a déclenché une série d’accusations et de déclarations contradictoires dimanche.

Le ministre russe de la défense, Sergei Shoigu [photo en tête d’article], a affirmé, lors de rares appels téléphoniques auxquels ont participé ses homologues des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et de la Turquie, que les forces ukrainiennes préparaient une « provocation » avec un dispositif radioactif.

Selon un communiqué du Kremlin, il a transmis un avertissement sur « les éventuelles provocations ukrainiennes impliquant une bombe sale ».

Le bureau de Shoigu a déclaré qu’il avait transmis l’avertissement aux chefs de la défense de tous les pays susmentionnés. Quant à sa conversation avec le secrétaire à la défense Lloyd Austin, il s’agissait du deuxième appel téléphonique en seulement trois jours.

Dans les heures qui ont suivi, le Pentagone a déclaré qu’Austin avait dit à Shoigu qu’il « rejetait tout prétexte pour une escalade russe », ce qui suggère fortement que les États-Unis ont le sentiment que Moscou est sur le point d’intensifier encore ses attaques contre les villes ukrainiennes :

Les autorités russes ont à plusieurs reprises allégué que l’Ukraine pourrait faire exploser une bombe sale dans le cadre d’une attaque sous faux drapeau et en rejeter la responsabilité sur Moscou.

Les autorités ukrainiennes, à leur tour, ont accusé le Kremlin d’ourdir un tel plan.

Le Kremlin affirme en outre que cette provocation nucléaire de faible intensité est préparée avec l’aide de la Grande-Bretagne ; toutefois, les alliés occidentaux ont déclaré qu’aucune preuve n’avait été présentée lors des appels téléphoniques accompagnant ces accusations.

Le ministère britannique de la défense a déclaré, dans son communiqué faisant suite à l’appel téléphonique de M. Shoigu avec le secrétaire d’État Ben Wallace, que la partie russe « prétendait que l’Ukraine planifiait des actions facilitées par les pays occidentaux, y compris le Royaume-Uni, afin d’intensifier le conflit en Ukraine. »

« Le secrétaire à la défense a réfuté ces allégations et a averti que de telles allégations ne devraient pas servir de prétexte à une plus grande escalade », a déclaré le ministère.

La Russie affirme qu’une explosion de « bombe sale », qui répandrait des déchets radioactifs et pourrait contaminer de vastes zones urbaines, serait ensuite imputée à Moscou afin de justifier une plus grande intervention occidentale.

L’Ukraine, pour sa part, a dénoncé ce que le bureau de la présidence a appelé une « absurdité absolue et tout à fait prévisible » et un « mensonge » flagrant.

Macron déclare que la paix dépend des Ukrainiens

La France s’est également rangée à l’avis de l’Ukraine, et un communiqué du ministère français des affaires étrangères a averti de manière inquiétante, que la crise « tend vers une escalade incontrôlable ».

Néanmoins, Macron a admis dimanche que « la paix est possible », mais qu’elle dépend du moment où les Ukrainiens « la décideront ».

Traduction:
Qui, exactement, a doté cette personne de l’autorité de décider quand les États-Unis doivent lancer la troisième guerre mondiale en son nom ?

Pendant ce temps, la rhétorique de Zelensky, qui appelle à une intervention militaire occidentale, s’est également intensifiée, ce qui suggère fortement que la guerre va bientôt s’intensifier.

L’Ukraine largement privée d’électricité depuis les dernières offensives Russes

Aujourd’hui, une grande partie de l’Ukraine occidentale, qui se trouve loin des lignes de front des combats, à l’est, est privée d’électricité en raison des nouvelles frappes aériennes du week-end dans le pays.

Dans un discours prononcé samedi soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que de nouvelles frappes « massives » visaient les régions de Dnipropetrovsk, Khmelnytsky, Kirovohrad, Mykolaiv, Odessa, Rivne, Volyn et Zaporizhia.

« Nous continuons à éliminer les conséquences des attaques terroristes d’aujourd’hui sur nos infrastructures », a déclaré M. Zelensky.

« La géographie de cette nouvelle frappe massive est très large ».

Ces derniers jours, des coupures de courant ont déjà eu lieu à Kiev.

Les autorités responsables du réseau énergétique ont mis en garde contre des pannes de courant généralisées et ont exhorté les habitants à prendre des mesures d’économie d’énergie, notamment en évitant de faire fonctionner les gros appareils.

Samedi, l’opérateur national du réseau électrique Ukrenergo a déclaré que les dégâts causés par la dernière série de frappes russes avaient atteint un nouveau record. L’offensive aérienne menée samedi par la Russie a été plus importante que la première grande vague de frappes du début du mois :

Selon le bureau du président ukrainien Volodymyr Zelensky, plus de 1,4 million de foyers ukrainiens ont été privés d’électricité après une matinée de raids aériens russes répétés.

L’état-major ukrainien a indiqué que 40 missiles de croisière et 16 drones, prétendument de fabrication iranienne, ont frappé l’Ukraine au cours de la journée.

Oleksandr Kharchenko, un responsable ukrainien de l’énergie, a déclaré dans une interview accordée aux médias américains que les infrastructures nationales vitales pour la population sont confrontées à des « problèmes vraiment énormes ».

« Lorsque vous n’avez pas d’électricité dans une ville, cela signifie que vous n’avez pas d’eau, vous n’avez pas d’approvisionnement en gaz, vous n’avez rien », a déclaré Kharchenko.

Quelques jours avant l’intensification de l’assaut de samedi, le gouvernement a déclaré qu’un tiers des centrales électriques avaient été touchées ou endommagées par les frappes russes.

Traduction:
La rive droite de Kiev s’est couverte d’obscurité ce soir, les autorités ukrainiennes ayant commencé à mettre en œuvre des coupures de courant planifiées afin d’économiser l’énergie, en raison de la poursuite des frappes russes visant l’infrastructure énergétique de l’Ukraine.

La plupart des nouveaux dégâts énergétiques ont été enregistrés dans l’ouest, le sud et le centre du pays, certains hôpitaux signalant depuis qu’ils fonctionnent sur des générateurs de secours.

Les hôpitaux ont également puisé dans leurs réserves d’oxygène et d’eau douce.

L’Ukraine a introduit dimanche des coupures de courant progressives pour « éviter les accidents », selon The Guardian :

Les coupures ont commencé à 11h13 heure locale (09h30 BST), les foyers de Kiev étant divisés en trois groupes qui seront « déconnectés pendant une certaine période », selon DTEK.

Les ménages de Kiev ont été divisés en trois groupes qui seront « déconnectés pendant un certain temps », a indiqué DTEK, qui a ajouté que les coupures ne devraient pas durer plus de quatre heures, mais qu’elles pourraient être plus longues « en raison de l’ampleur des dommages causés au système d’alimentation électrique ».

Selon la dernière estimation des dégâts rapportée par Reuters :

« La Russie a touché au moins la moitié de la capacité de production thermique de l’Ukraine et causé des milliards de dollars de dégâts lors d’attaques depuis le 10 octobre, mais toutes les unités électriques sinistrées n’ont pas cessé de fonctionner complètement, a déclaré vendredi le ministre ukrainien de l’énergie. »

Traduction:
Confirmé : Les données réseau en direct montrent des pannes d’Internet dans le sud de l’Ukraine, correspondant à de nouvelles attaques de missiles russes ce matin visant les infrastructures critiques ; le bombardement des services publics d’énergie civile s’est intensifié depuis le 10 octobre.

En outre, « Herman Halushchenko a déclaré dans une interview à Reuters que 30 à 40 % de l’ensemble de l’infrastructure électrique nationale avait été touchée lors d’attaques qu’il a décrites comme visant à détruire le système énergétique de l’Ukraine – un objectif qui, selon lui, n’a pas été atteint ».

Cette crise touchera bientôt la France, avez-vous connaissance des fondamentaux pour être prêt ?

Source: Zero Hedge

Je partage maintenant !

One thought on “KIEV PRÉPARERAIT UN FALSE FLAG NUCLÉAIRE !

  • 28 octobre 2022 à 8h39
    Permalink

    Malheureusement rien de neuf, les tarés et les intérêts financiers et multinationales mondialistes qu’il y a derrière font toujours la même chose :

    -Le Lusitania 14-18

    -Pearl Harbor ( ils savaient, ils ont laissé poireauter les diplomates Japonais 24h dans une salle d’attente pour pouvoir dire qu’ils ne savaient pas)

    -L’USS Liberty, là c’est fort, les autorités US de l’époque ont même insisté pour que leur allié fasse un carnage, ce qui a permis aux USA d’aller défoncer l’Egypte (ça tout le monde retient « les zio » mais oublie que le but était d’aller défoncer l’Egypte)

    -La guerre du Vietnam idem, USS Maddox (DD-731) et le USS Turner Joy (DD-951), mangés à la même sauce et dans le même but que l’USS Liberty.

    -Le 911 pareil, prévenus mille fois, s’étant délibérément mis hors service la défense aérienne nationale, le « hazard » . j’en dis pas plus …

    -L’affaire des fausses couveuses au Koweït, sur témoignage de la fille de l’ambassadeur du Koweït aux USA qui a tout vu de ses yeux à partir de sa chambre de fille de diplomate basée aux USA …
    Cela a permis aux tarés de détruire l’Irak

    -Le printemps coloré en Lybie, là la liste des « charges » est immense, Khadafi avait eu l’audace de vouloir se rendre indépendant face au dieu dollar

    -Les gaz de combat en Syrie, Bachar aurait été assez idiot pour autoriser l’ONU à venir vérifier qu’il n’y avait pas de gaz de combat ET envoyer des gaz de combat pile-poil le jour de la visite des inspecteurs de l’ONU.
    (« qui bono ? » la question est vite répondue même si on est si-bête)

    etc…etc… j’en élude un paquet, notamment pour la Serbie etc…

    Maintenant c’est la bombe sale « Russe » fabriquée en Ukraine par des Ukrainiens avec un soutien technique US.
    On sait même la date précise du vol des matériaux essentiels à la fabrication de la bombe sale, l’endroit où ils ont été volés (Tchernobyl) et cela bien avant qu’un seul Russe ne mette les pieds en Ukraine .

    Après ça on me dira que je suis « très vilain » à exiger la mort de l’ONU et la condamnation capitale de tous ses cadres…
    Hé bien moi je trouve qu’en regard de leurs innombrables crimes et complicités de crimes je suis extrêmement modéré.

    Pour rappel, la secte de gouvernement mondial ONU vient d’autoriser mondialement la transformation de tous les vax classiques en vax à arnm !
    Étant extrêmement patient et adorant jouer les simplets, j’attend patiemment la première opportunité à ce que nous-nous occupions très sérieusement de l’ONU et de ses pourris.

    C’est entre-autres pour cela que je reste très méfiant envers Poutine, il a réaffirmé son soutien total à l’ONU (admettons que ce soit une ruse), il ne libère pas des infos historiques cataclysmiques dont il dispose et qui pourtant tiennent en respect depuis 70 ans la masse des citoyens Européens qui, actuellement, lui seraient favorables etc…
    Mais bon, quand on sait la collaboration de Poutine à l’ISS le sous-marin sans entretient le plus faible de la planète, on a le droit de péter de rire.
    (ISS : un sous-marin est démonté intégralement pour entretient tous les 5 ans, pourtant ses contraintes mécaniques sont du centième de ce que subit l’ISS qui « reste en l’air »…
    Le tout sans incident, sans dysfonctionnement majeur, sans entretient majeur, pendant 23 ans…
    N’importe quel ingénieur honnête péterait de rire en privé, ce n’est pas gros, c’est énorme, c’est du compte pour enfants !
    Rien que l’odeur, l’humidité, les spores, les desquamations de peau, de cheveux, ,les particules d’excréments et de résidus de nettoyages qui flottent dans la station en 23 ans d’accumulation …
    Le machinSS est pire que la pire boite de pétri de n’importe quel labo !
    Mieux encore, les types en redescendent nickel, prêts pour un marathon, après avoir passé des mois en apesanteur. Cela fait rêver les gens qui portent un plâtre 30 jours et sont obligés de se taper de la rééducation ^^ )

    Tu me mens une fois, si je te crois c’est de ta faute !
    Tu me mens deux fois, si je te crois c’est de MA faute !

    Pour ce qui est de la crédibilité de nos « élites » mouhahahahaha les teubés passent leur vie à se rendre bêtes en public, les croire encore c’est se montrer encore plus bête que le plus teubé des teubés.
    (Pardon aux rares électeurs du socialiste Macron, je ne voulais pas les vexer… …. ceci dit, dans le monde réel ils doivent ne pas dépasser les 10% des suffrages exprimés.
    Si on peut ostensiblement truquer l’élection de « la plus grande démon-crassie du monde », je ne vous raconte pas l’histopire quand il s’agit de truquer l’élection du confetti Français …) 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *