fbpx

COMMENT RÉSISTER AUX CBDC : 5 FAÇONS DE SE SOUSTRAIRE À CET AVENIR DYSTOPIQUE !

Toutes sortes de choses horribles et totalitaires sont possibles, si nous entrons dans le schéma des CBDC

Elles permettent aux gouvernements de suivre et de contrôler chaque centime que vous gagnez, épargnez et dépensez. Elles constituent un outil puissant permettant aux politiciens de confisquer et de redistribuer la richesse comme bon leur semble.

Les CBDC permettront aux banques centrales d’imposer des taux d’intérêt très négatifs, qui ne sont en fait qu’un euphémisme pour désigner une taxe sur l’épargne.

Les gouvernements pourraient programmer les CBDC de manière à ce qu’elles aient une date d’expiration – comme les miles des compagnies aériennes – afin d’obliger les gens à les dépenser, ou de perdre toute valeur avant la fin du mois.

Les CBDC permettront de mettre en place une ingénierie sociale sournoise en permettant aux gouvernements de punir et de récompenser les gens d’une manière qui leur était auparavant impossible.

Supposons que les gouvernements imposent à nouveau des mesures de confinement pour la saison de la grippe, le soi-disant « changement climatique » ou tout autre prétexte qui leur convient. Les CBDC pourraient être programmées pour ne fonctionner que dans une zone géographique donnée. Par exemple, vos paiements pourraient être refusés si vous vous déplacez à plus d’un kilomètre de votre domicile pendant un autre confinement.

Supposons que les responsables souhaitent « encourager » les gens à prendre un produit pharmaceutique. Avec les CBDC, ils pourraient facilement déposer de l’argent dans les comptes de ceux qui s’y conforment et le déduire de ceux qui ne le font pas.

Il ne fait aucun doute que les CBDC seront associées à une sorte de système de crédit social. Un tel système est déjà en place en Chine aujourd’hui. En Occident, il sera probablement d’une autre nature. Peut-être les CBDC seront-elles associées à un score ESG.

  • Avez-vous commis un crime intellectuel sur les médias sociaux ?
  • Ou peut-être avez-vous lu trop d’articles politiquement incorrects en ligne ?
  • Vous avez dépassé votre quota mensuel de consommation de viande ?
  • Alors attendez-vous à une punition financière grâce aux CBDC !

Les CBDC sont, sans aucun doute, un instrument d’asservissement. Elles représentent un bond en arrière dans la liberté humaine.

Malheureusement, elles arrivent bientôt.

Les gouvernements imposeront probablement les CBDC comme « solution » lors de la prochaine crise, réelle ou artificielle, qui n’est probablement pas loin. C’est la mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle est que les CBDC sont vouées à l’échec.

Malgré tout le battage médiatique, les CBDC ne sont rien d’autre que la même escroquerie à la monnaie fiduciaire sous stéroïdes.

Il n’est pas certain que les CBDC puissent sauver des monnaies fondamentalement défectueuses – comme toutes les monnaies fiduciaires, à mon avis.

Si le système actuel de monnaie fiduciaire n’est pas viable, alors les CBDC le sont encore moins, car elles permettent au gouvernement de s’engager dans une dépréciation encore plus importante de la monnaie.

Une CBDC aurait-elle sauvé le dollar du Zimbabwe, le bolivar vénézuélien, le peso argentin ou la lire libanaise ?

Je ne le pense pas. Et une CBDC ne sauvera pas non plus le dollar américain ou l’euro.

Mais cela ne signifie pas que les gouvernements n’essaieront pas de mettre en place des CBDC… avec des conséquences immensément destructrices pour de nombreuses personnes.

Si je pense que les CBDC s’autodétruiront inévitablement, personne ne sait combien de temps il faudra pour que cela se produise. Le communisme était également destiné à s’autodétruire, mais cela a pris des générations. Je ne pense pas qu’il faudra autant de temps pour que les CBDC échouent, mais ce n’est qu’une supposition.

La grande question que tout le monde devrait se poser est la suivante…

la catastrophe quand les gouvernements obligeront tout le monde à utiliser les CBDC.

Que ferez-vous lorsque le gouvernement obligera tout le monde à utiliser les CBDC ?

Je crois qu’il incombe aux individus libres de rejeter les CBDC. Ce sera un défi, mais la récompense – le maintien de votre souveraineté – sera inestimable.

Je présente ci-dessous cinq façons de le faire, tout en gardant à l’esprit les sages paroles de Ron Paul :

« Ce qu’aucun d’entre eux (les politiciens) ne veut admettre, c’est que le marché est plus puissant que les banques centrales et tous les planificateurs économiques réunis. Même si cela peut prendre du temps, le marché gagne toujours. »

Quels que soient les édits, décrets ou lois que les politiciens adoptent, ils ne pourront jamais éteindre complètement le désir des gens d’utiliser des alternatives aux CBDC. Cela ouvre la porte à d’autres options.

Par exemple, considérons que le Venezuela, le Zimbabwe, l’Argentine, le Liban et de nombreux autres pays restreignent aujourd’hui l’utilisation des dollars américains. Cependant, cela ne fait que créer un marché noir florissant – ou, plus exactement, un marché libre – pour les dollars américains et un système financier parallèle.

Nous pouvons nous attendre au même genre de dynamique si les gouvernements imposent des CBDC. Je ne doute pas que d’importants systèmes parallèles et marchés souterrains émergeront naturellement.

Quiconque veut éviter l’asservissement par lES CBDC doit apprendre à nager dans ces eaux.

Vous trouverez ci-dessous cinq mesures que chacun peut prendre pour échapper à cette dystopie.

Étape #1 : Utiliser de l’or et de l’argent physiques

Pour éviter les CBDC, il faut utiliser d’autres formes d’argent.

Bien que les gens utilisent de l’argent tous les jours, peu d’entre eux s’interrogent sur ce qu’il est réellement ou sur ce qui constitue une bonne monnaie.

Demander aux gens « Qu’est-ce que l’argent ? », c’est comme demander à un poisson « Qu’est-ce que l’eau ? ».

Le poisson ne remarque probablement pas l’eau, sauf si elle est polluée ou si quelque chose ne va pas.

La compréhension de l’argent est intuitive et simple. L’argent est simplement quelque chose d’utile pour stocker et échanger de la valeur. C’est tout.

  • L’argent est un bien, comme tout autre bien dans une économie. Et ce n’est pas une notion complexe à saisir. Il n’est pas nécessaire de comprendre des formules mathématiques alambiquées et des théories compliquées, comme le font les gardiens du monde universitaire, des médias et du gouvernement, qui induisent de nombreuses personnes en erreur.
  • Pensez à l’argent comme à un droit sur le temps humain. C’est comme une vie ou une énergie stockée.

Malheureusement, aujourd’hui, la plupart des individus acceptent sans réfléchir ce que leur gouvernement leur donne comme argent. Cependant, l’argent ne doit pas nécessairement provenir du gouvernement. C’est un terme totalement erroné que l’on a fait croire à l’homme moyen.

C’est comme si vous vous transportiez dans le passé et demandiez à un citoyen moyen de l’Union soviétique : « D’où viennent les chaussures ? ». Ils répondraient : « Eh bien, le gouvernement fabrique les chaussures. D’où pourraient-elles provenir sinon ? Qui d’autre pourrait fabriquer les chaussures ? ».

C’est la même mentalité ici concernant l’argent aujourd’hui – sauf que c’est beaucoup plus répandu.

La vérité est que l’argent n’a pas besoin de venir du gouvernement, pas plus que les chaussures.

Les gens ont utilisé des pierres, des perles de verre, du sel, du bétail, des coquillages, de l’or, de l’argent et d’autres marchandises comme monnaie à différentes époques. Cependant, depuis plus de 2 500 ans, l’or est la forme de monnaie la plus durable de l’humanité.

L’or n’est pas devenu de la monnaie par accident ou parce que des politiciens l’ont décrété. Au contraire, il est devenu de l’argent parce que d’innombrables individus, tout au long de l’histoire et dans de nombreuses civilisations différentes, sont arrivés subjectivement à la même conclusion : l’or est de l’argent.

C’est le résultat d’un processus de marché dans lequel des personnes ont cherché le meilleur moyen de stocker et d’échanger de la valeur. Alors, pourquoi ont-ils choisi l’or ? Qu’est-ce qui rend l’or intéressant comme monnaie ? Voici pourquoi:

  • L’or possède un ensemble de caractéristiques uniques qui le rend approprié comme monnaie.
  • L’or est durable, divisible, constant, pratique, rare et, surtout, la plus « dure » de toutes les marchandises physiques. En d’autres termes, l’or est « difficile à produire » par rapport aux stocks existants et est la marchandise physique la plus résistante à l’inflation de son offre. C’est ce qui confère à l’or ses propriétés monétaires.
  • Tout le monde peut se passer des CBDC en utilisant de l’or et de l’argent physiques pour stocker et échanger de la valeur.
  • L’or physique est optimal pour l’épargne à long terme et les transactions importantes. Le meilleur moyen d’y parvenir est d’utiliser des pièces d’or en lingot largement reconnues, comme la Feuille d’érable en or canadienne ou l’Aigle en or américain.

Cependant, les pièces d’or sont généralement peu pratiques à utiliser pour les petites transactions. Les pièces d’argent sont ici plus pratiques.

Étape #2 : Obtenir la souveraineté financière avec le bitcoin

Les CBDC et le bitcoin partagent certaines caractéristiques.

Par exemple, ils sont tous deux numériques et facilitent les paiements rapides à partir d’un téléphone portable. Mais les similitudes s’arrêtent là.

  • En réalité, les CBDC et le bitcoin sont entièrement différents sur les points les plus fondamentaux.
  • L’utilisation d’une CBDC nécessite l’autorisation et la bénédiction du gouvernement, alors que le bitcoin ne nécessite aucune autorisation.
  • Les gouvernements peuvent (et vont) créer autant d’unités monétaires CBDC qu’ils le souhaitent. Avec Bitcoin, il ne peut jamais y avoir plus de 21 millions d’unités, et personne ne peut faire quoi que ce soit pour gonfler l’offre au-delà du montant prédéterminé dans le protocole.
  • Les CBDC sont centralisées. Bitcoin est décentralisé.
  • Les gouvernements peuvent censurer les transactions et geler et confisquer les unités des CBDC. Bitcoin est résistant à la censure. Les lois d’aucun pays ne peuvent affecter le protocole.

Il n’y a pas de confidentialité avec les CBDC. Cependant, si vous prenez des mesures spécifiques avec Bitcoin, il est possible de maintenir une confidentialité raisonnable.

Les CBDC sont des monnaies d’État faciles à produire qui donnent aux politiciens un contrôle terrifiant sur la vie des gens. En revanche, Bitcoin est une monnaie dure non étatique qui aide à libérer les individus du contrôle gouvernemental.

  • Bitcoin permet à chacun d’être sa propre banque.
  • Bitcoin vous permet d’envoyer et de recevoir de la valeur de n’importe qui, n’importe où, sans dépendre de tiers.

Si vous évitez les CBDC, cela signifie presque certainement que vous éviterez le système financier traditionnel. Il sera essentiel de savoir comment utiliser Bitcoin de la manière la plus souveraine possible.

Étape #3 : S’organiser au niveau local

Apprenez à connaître les gens de votre communauté locale.

Si vous évitez les CBDC, de nombreuses commodités de la société ne seront plus disponibles.

  • Vous ne pourrez probablement pas faire vos courses dans les grandes surfaces et grands magasins de toutes sortes, car ils seront tous intégrés au système des CBDC.
  • Vous devrez devenir autosuffisants et compter sur votre communauté locale pour obtenir ce dont vous avez besoin. Et cela commence par savoir qui peut vous fournir les choses que vous voulez et dont vous avez besoin.

Les humains ont inventé l’argent pour résoudre les difficultés du troc.

  • Les Amish connaissent un succès incroyable à cet égard. Je ne dis pas que vous devez devenir Amish à 100% pour éviter les CBDC. Mais nous pouvons apprendre comment leurs sociétés fonctionnent en dehors du système traditionnel et imiter les domaines qui ont un sens dans nos communautés locales.

Étape #4 : Échanger de la valeur contre de la valeur

Les humains ont inventé la monnaie pour résoudre les difficultés du troc.

Mais avec les CBDC, les gouvernements auront perverti l’argent d’une technologie qui facilite l’échange économique en un outil d’asservissement. Avec les CBDC, le troc n’est pas si mal.

La clé est de comprendre quelle valeur vous pouvez apporter aux autres membres de votre communauté locale et comment vous pouvez l’échanger contre quelque chose que vous voulez.

Par exemple: vous pourriez effectuer des travaux d’aménagement paysager pour votre dentiste en échange d’une carie ou laver la voiture de votre boucher en échange de bœuf haché.

Étape #5 : Devenir un survivaliste

Pour minimiser les inconvénients du troc, l’idéal est de devenir autosuffisant dans le plus grand nombre de domaines possible.

Cela implique de stocker des fournitures et d’acquérir des connaissances et des compétences en matière de survie.

Si vous avez déjà ce dont vous avez besoin – ou si vous pouvez le produire vous-même – cela réduit le besoin de l’obtenir des autres.

Conclusion

Malheureusement, les CBDC – et toutes les choses terribles qui les accompagnent – sont probablement pour bientôt.

En résumé, voici cinq mesures à retenir pour que chacun puisse se soustraire à ce terrible système.

  • Étape #1 : Utiliser de l’or et de l’argent physiques
  • Étape #2 : Obtenir la souveraineté financière avec le bitcoin
  • Étape #3 : S’organiser localement
  • Étape #4 : Échanger de la valeur contre de la valeur
  • Étape #5 : Devenir un survivaliste

La trajectoire économique est inquiétante. Malheureusement, il y a peu de choses qu’un individu puisse faire pour changer le cours de ces tendances en mouvement.

Le mieux que vous puissiez et deviez faire est de rester informé afin de pouvoir vous protéger au mieux, et même de profiter de la situation.

C’est précisément la raison pour laquelle l’auteur à succès Doug Casey et ses collègues viennent de publier un nouveau rapport PDF urgent, qui explique ce qui pourrait arriver et ce que vous pouvez faire.

Cliquez ici pour le télécharger maintenant.

Survivre à l’effondrement économique en cours ? Accédez à nos stratégies en nous contactant :

Source: ZeroHedge

Je partage maintenant !

3 thoughts on “COMMENT RÉSISTER AUX CBDC : 5 FAÇONS DE SE SOUSTRAIRE À CET AVENIR DYSTOPIQUE !

  • 28 octobre 2022 à 14h45
    Permalink

    Le troc et les systèmes d’échange de temps et compétences sont encore plus une façon de résister ultra-prioritaire par rapport au BC.

    Ils échappent à tout contrôle, tout impôt, toute surveillance, pire encore ils recréent du lien social et développent des compétences.
    Tout ce que nos corrompus ne veulent pas, c’est justement pour cela qu’il faut le faire !

    Avec de tels systèmes de troc-échange, il y a moyen de totalement marginaliser « les tas », les politichiens, l’administration.
    Au bout du bout, les politichiens ne feront plus que des discours pour les fonctionnaires, les fonctionnaires « fonctionneront » plus que pour les multinationales et les politichiens, les-tas ce sera toujours eux mais ils seront seuls.
    Ils seront seuls comme ils le méritent et ne pourront plus se gaver sur leurs esclaves aux dépends de qui ils vivent tout en les méprisant : Nous !

    Vu qu’ils sont incapables de respecter leurs devoirs régaliens, et pire encore s’inventent des droits « régaliens » qu’ils n’ont jamais eu (faire la morale aux administrés, contrôler leurs pensées, en faire des suspects permanents qui ont la charge de prouver leur innocence)…. …. se séparer de les-tas, les politichiens, et l’administration serait une véritable libération !

    Si les gens étaient curieux ils comprendraient que dans nombre de villes de France, la masse salariale en activité réénumérée à temps plein comporte 50% de fonctionnaires et assimilés (de tous types de fonction publiques, territoriale, locale, nationale etc…)
    L’URSS elle-même n’était pas allée aussi loin !

    Et le pire est et restera que les trois catégories en question se permettent encore (souvent, trop souvent) de vous parler comme à un esclave, à un gosse, leur obligé, vous demander des comptes en toute chose même des plus intimes, et violer votre vie privée d’une façon et à un point tel qu’eux-mêmes ne toléreraient pas .
    On ne bronche pas et on joue les simplets pour ne pas en venir à ce qu’ils méritent (aux mains) car ces mégalos ont des moyens de rétorsion, mais intérieurement on bout … tout en souriant et jouant les simplets.
    Face à des mégalos qui vous prennent pour un con le mieux c’est de jouer le super con, super simplet, ils se sont défoulés mais ils finissent désarmés.
    Ils vous traitent comme un con vous le savez, vous jouez le simplet en retour et ils ne peuvent absolument rien y faire.
    Aïkido à l’usage de la vie de tous les jours, les arts traditionnels c’est aussi ça, ce n’est pas seulement au dojo.

    Répondre
  • 28 octobre 2022 à 10h14
    Permalink

    Bonjour,
    Il faut également parler des choses positives que les Cryptos peuvent faire pour être tout à fait complet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *