fbpx

TENSIONS DIPLOMATIQUES ET ÉCONOMIQUES MAJEURES ENTRE ÉTATS-UNIS ET ARABIE SAOUDITE ?

Un jeu de chantage réciproque entre gel des ventes d’armes US et soutien à l’Ukraine

Les médias d’État saoudiens ont annoncé samedi que le royaume allait fournir 400 millions de dollars d’aide humanitaire à l’Ukraine, suite à un appel téléphonique vendredi entre le prince héritier Mohammed Ben Salman et le président Volodymyr Zelensky.

L’Agence de presse publique Saoudienne [SPA] a déclaré à propos de cet appel :

« Le prince héritier a exprimé la volonté du royaume de poursuivre les efforts de médiation et de soutenir tout ce qui contribue à la désescalade », en référence à l’invasion de l’Ukraine qui dure depuis plus de sept mois.

La date de cette nouvelle aide suscite des interrogations au moment où le Congrès américain appelle de plus en plus à geler toutes les nouvelles ventes d’armes et d’équipements militaires à Riyad et alors que la Maison Blanche a confirmé il y a quelques jours à peine que le président Biden allait réévaluer les liens avec l’Arabie saoudite.

Anti-missile Patriot Américain

Des tensions sur fond de réduction de la production de pétrole Saoudien

« Nous sommes en train de revoir notre position ; nous allons surveiller de très près, discuter avec nos partenaires et les parties prenantes », a déclaré mardi le porte-parole du département d’État, Ned Price, après que les Saoudiens ont ouvert la voie en amenant les principaux producteurs de pétrole à réduire leur production, ce qui est crucial à l’approche des élections de mi-mandat aux États-Unis.

Comme le rapporte la chaîne Al Jazeera, qui a assisté à la conférence de presse de Price :

M. Price a ajouté que le président Biden avait évoqué la nécessité de « recalibrer » les liens avec l’Arabie saoudite pour mieux servir les États-Unis. Une position qui, selon lui, a été rendue évidente par les réductions de pétrole récemment annoncées [par les Saoudiens].

« Notre principe directeur sera de veiller à garantir que cette relation serve nos intérêts. Il ne s’agit pas d’une relation bilatérale qui a toujours servi nos intérêts », a déclaré M. Price.

Graphique via Al Jazeera : Réserves de pétrole des membres de l’OPEP
L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole comprend 13 pays qui possèdent environ 80 % des réserves mondiales prouvées de pétrole brut.

Les Américains accusent, les Saoudiens menacent

Dans une dernière déclaration, M. Price est allé jusqu’à accuser l’OPEP de foncièrement soutenir l’agression de la Russie en Ukraine « contre les intérêts du peuple américain ».

Actuellement, le sénateur Chris Murphy et le représentant Ro Khanna sont à la tête d’une initiative du Congrès visant à obtenir le retrait des systèmes de missiles antiaériens avancés que le Pentagone a stationnés en Arabie saoudite, et leur transfert en Ukraine.

Le sénateur Murphy a annoncé dans un communiqué jeudi :

« Depuis plusieurs années, l’armée américaine a déployé des batteries de défense antimissile Patriot en Arabie saoudite pour aider à défendre les infrastructures pétrolières contre les attaques de missiles et de drones. Ces systèmes avancés de défense aérienne et antimissile devraient être redéployés pour renforcer les défenses des alliés de l’OTAN du flanc est, comme la Pologne et la Roumanie – ou transférés à nos partenaires ukrainiens. »

Traduction:
Le prince saoudien Saoud al-Shaalan, proche de MBS, a tenu ces propos [vidéo en français/anglais] suite aux critiques des démocrates sur la hausse du prix du pétrole :
« Pour quiconque défie l’existence de ce peuple et de ce royaume, nous sommes tous un projet de Djihad et de martyr pour la patrie et pour Dieu . »

En tant que membre de la commission sénatoriale des affaires étrangères, M. Murphy a également prêté sa voix aux appels en cours visant à « geler toute nouvelle aide militaire à l’Arabie saoudite », ce qui pourrait avoir un impact sur la vente et le transfert en cours de missiles air-air avancés de moyenne portée (AMRAAM) à Riyad, sur la base d’un contrat précédemment approuvé de 650 millions de dollars.

Nous sommes à la veille de bouleversements majeurs. Pour les anticiper, prenez connaissance de nos stratégies !

Source: Zero Hedge

Je partage maintenant !

2 thoughts on “TENSIONS DIPLOMATIQUES ET ÉCONOMIQUES MAJEURES ENTRE ÉTATS-UNIS ET ARABIE SAOUDITE ?

  • 29 octobre 2022 à 10h31
    Permalink

    -« suscite des interrogations au moment où le Congrès américain appelle de plus en plus à geler toutes les nouvelles ventes d’armes et d’équipements militaires à Riyad et alors que la Maison Blanche a confirmé il y a quelques jours à peine que le président Biden allait réévaluer les liens avec l’Arabie saoudite. »

    Oui mais dernièrement l’Arabie Saoudite a désobéi aux despotes mondiaux que sont le dollar.FED-banquiers-multinationales .
    MBS a eu l’outrecuidance (sic) de ne pas obéir à la seconde quand les USA ont exigé de lui un ajustement de production du pétrole, en plus il a commis le blasphème de ne pas obéîr au dogme de tenir des propos belliqueux envers Poutine.
    Ceci explique cela.

    Après j’ai une opinion sur la façon de régler la chose mais elle ne plaira pas .. fin du dollar à l’international, échanges internationaux adossés sur l’or, fin de la bourse et de la spéculation reposant sur aucune valeur ajoutée (déjà commencer par une cotation des entreprises tous les six mois c’est bien suffisant, tous les trimestres c’est totalement débile, c’est du vent) , guerre antitrust mondiale avec destruction définitive des GAFAM et multinationales apatrides, fin de la monnaie adossée sur rien, fin de la création monétaire à partir des dettes des emprunteurs, fin de l’anonymat et des fonds d’investissement cachette tels Vanguard et Blackrock, démantèlement total et châtiment historique des VIP des fondations-sectes comme Rockefeller, Gates, Tavistock, Club de Rome, CFR, Bilderberg, secte ONU…. et surtout extermination des Banques Centrales qui sont privées n’est-ce pas ^^ etc etc…
    En gros cela revient à écraser comme des étrons qu’ils sont ceux qui nous esclavagisent depuis 230 ans .

    Pour que des spéculateurs qui ne produisent rien et détruisent tout puissent se gaver, il faut VOLER le fruit de leur gavage aux producteurs et consommateurs. (rien ne se perd, rien ne se crée etc… vous connaissez la chanson)
    Enn fin de course, là où nous en sommes, les rongeurs que sont ces spéculateurs commandent les états et chaque être humain sur la planète, alors que ces gens ne sont que des parasites vivant aux dépends de leurs victimes.

    Répondre
    • 30 octobre 2022 à 11h27
      Permalink

      Mince, même l’ancien député européen de l’UKIP, Godfrey Bloom pense exactement comme-moi :
      https://odysee.com/@Quartz:1/bank-2:8c

      Le système bancaire est une immense cavalerie, une pyramide de Ponzi .
      Est-ce que les ex-clients de Bernad Madoff lui doivent quoi que ce soit ?
      Bon, alors pourquoi nous devrions quoi que ce soit aux escrocs qui font pareil que lui, à plus grande échelle, depuis plus longtemps ?

      -« Ha oui mais les escrocs te feraient payer ta dette par l’inflation »
      Là je réponds non, c’est ce que les gens qui vivent grassement de ce système de vol et veulent le conserver veulent nous faire croire.

      1-Destruction de la bulle spéculative de l’or papier, histoire de voir plus clair dans les stocks d’or existants.
      (bien entendu après la destruction de la mafia bancaire comme je l’ai décrite au commentaire précédent)

      2- Inventaire de l’or en stock pour tous les états, avec analyses de sa qualité (masse, spectro, chimie etc…) on a plus que toute la technologie nécessaire pour faire les choses bien.

      3- Marquage chimique, radiologique, laser de tous les stocks inventoriés au point N°2 (histoire qu’on ne nous fasse pas compter deux fois le même lingot)

      4- Retour aux échanges internationaux en or et au standard or !

      Si ces 4 points sont respectés aucun escroc qui n’existe plus ne pourra vous faire payer la sortir de sa pyramide de Ponzi par de l’inflation.

      Hé oui, ça rebattra les cartes à l’international…
      Et alors, je pensais que nos corrompus étaient woke, égalitaristes, humanistes !?? Les voilà rassasiés ! 😉
      Défoncer les tas profond, les banques centrales, les banquiers et spéculateurs avec leurs propres armes, je trouve cela pas trop déloyal n’est-ce pas. 😀
      Après tout, d’après ce que ces dégénérés nous disent, on vit dans le monde de Candy, on est tous frères, il n’y a pas de comptes d’apothicaire à faire « en famille » n’est-ce pas ^^

      Quelque-chose me dit que si ça se faisait, les pyramides et les obélisques deviendraient hachement moins présents dans notre environnement urbain et symbolique.
      Certains « clubs de bons enfants » disparaitraient en un claquement de doigts …
      (Je parle de ceux qui recrutent principalement dans les seuls milieux où on s’exonère de la justice des « moldus » pour ne se juger qu’entre « frères » : politique, médecine, droit … au nom de l’égalitarisme là-aussi peut-être ? Faut qu’ils arrêtent de se foutre de nos goules, ça devient dangereux pour eux-mêmes !)

      _______________________________________

      PS :
      Après on pourra parler de l’aspect légal et moral à faire payer ses dettes par ses enfants qui ne les ont pas contractées et ne les ont pas signées.
      Seuls quelques fonctionnaires de l’état, pas les citoyens, contractent les dettes de l’état pour distribuer du fric à Zelenski ou ou donner 26 milliard d’euro/an à l’eurodictature, ou pour donner de l’aide au développement à la Chine ….
      Pourtant en droit, y compris en droit bancaire, nul ne peut contracter de dettes au nom de quelqu’un d’autre sans même sa signature, c’est la base.
      Là aussi c’est quelque-chose de légalement impossible … à moins que … (voir ce qui est écrit entre parenthèses au paragraphe précédent …)

      Si tel n’était pas le cas, j’irai de suite contracter un crédit de trois milliards d’euro au nom d’Emmanuel Macron ! (après-tout c’est mon larbin in fine, si mon larbin peut contracter des dettes en mon nom je peux logiquement en contracter en son nom )

      D’autant que n’hériter que des dettes et de rien d’autre, puisque « -les Français n’existent pas, je vois des comoriens, des algériens, des camerounais, des marocains … » et que -« un pays c’est un hôtel », ce n’est pas légal.
      Soit on assume les dettes en héritant d’un bien sur lequel on a l’usufruit total, soit on n’a ni les dettes ni le bien.
      Là on n’existe pas (les Français), on n’hérite de rien mais on doit payer les dettes contractées par d’autres ?
      Mouhahahaha ça ne marche que parce que les gens s’y soumettent, moi je ne m’y soumet pas !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *