fbpx

LÉGAL OU ILLÉGAL : LE POINT SUR LA RÉGULATION MONDIALE DU BITCOIN !

Alors que plusieurs pays autorisent les échanges de cryptomonnaies sur leur territoire, plusieurs autres sont encore réticents et les déclarent illégaux. Certaines nations décident d’interdire formellement la détention et les transactions en cryptoactifs.

Il est donc plus judicieux de savoir si un pays l’autorise ou non tout en sachant que la loi est soumise à évolution.

Alors quels sont ces pays où les cryptomonnaies sont illégales ?

Pour être à jour sur le vaisseau amiral de la cryptomonnaie et pouvoir l’utiliser efficacement, consultez notre revue Cryptommonaie & Blockchain du mois d’octobre 2022 :

Je partage maintenant !

One thought on “LÉGAL OU ILLÉGAL : LE POINT SUR LA RÉGULATION MONDIALE DU BITCOIN !

  • 2 novembre 2022 à 16h12
    Permalink

    Je le dis depuis des années, selon mon opinion personnelle les états Occidentaux laisseront les crypto survivre et s’en serviront comme bêta-testeurs des monnaies numériques de banques centrales.

    Une fois que les cryptomonnaies de banques centrales sortiront, d’un trait de plume qu’ils oseront qualifier de « loi », ils interdiront les cryptomonnaies qui font concurrence à celles des banques centrales.

    Les prétextes sont déjà évidents :
    C’est pour lutter contre le terrorisme, les trafics de drogue, les marchés illicites etc…
    Quitte à, comme d’habitude, initier eux-mêmes le précédent documenté pour appuyer leurs propos. (créer soi-même le problème et apporter la solution)
    La « fin de la récréation » se sifflera d’un coup, en une seule question sortie de nulle-part débattue à l’assemblée nationale …et la crypto privée commencera à perdre de la valeur, car tout réside sur la confiance, et sans assurance de survie des cryptos-privées la confiance s’effrite.

    Pour cette technique du false-flag nous remarquerons que « l’agresseur au marteau » de la famille Pelossi fait partie de ces false-flag très arrangeants en période électorale.
    On le dit de la mouvance Q Anon pour le relier directement à Trump, sauf que Q Anon n’existe pas, seul Q existe, soit une personne et une seule.
    L’attaquant est en couple avec une femme d’ultra-gauche militante nudiste, c’est très bizarre pour un Trumpiste.
    L’attaquant est connu pour ses liens avec BLM et le mouvement Woke, ce qui est une impossibilité venant d’un partisan de Trump.
    Pourtant, les kapos merdiatiques et les « fact-checkers » passent leur temps à propager cette fake-news sans aucune vérification, dans le but évident d’entâcher la sincérité des scrutins.

    CONCLUSION
    Si ces satrapes sont capables de faire de pareilles choses pour entacher la sincérité d’un scrutin électoral, ils n’éhisteront pas à créer des affaires de terrorisme financés par cryptos pour détruire les cryptomonnaies libres !

    Comme dans tout marché spéculatif, l’important n’est pas d’avoir de la crypto, l’important est de savoir sortir à temps (donc dès que s’approcheront les échéances de mise en route des cryptos de banques centrales)

    C’est mon avis personnel, c’est le conseil que je donne à mes amis qui brassent des cryptos.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *