fbpx

TRUDEAU INTERDIT LES VENTES D’ARME DE POING AU CANADA!

Justin Trudeau utilise une « mesure administrative » pour interdire toutes les ventes d’armes de poing au Canada

Utilisant les fusillades de masse survenues aux États-Unis comme excuse, le Premier ministre Justin Trudeau caresse l’idée d’interdire ou de « geler » les armes à feu au Canada depuis cet été et il semble maintenant qu’il soit prêt à prendre des mesures unilatérales. M. Trudeau a décidé de geler la vente, l’achat et le transfert d’armes de poing à l’échelle nationale, avec effet immédiat, et d’éviter les législateurs et les opposants politiques au Parlement.

Cette mesure est considérée comme une « action administrative », à l’instar des décrets présidentiels utilisés par les présidents aux États-Unis pour contourner la Constitution et les mécanismes de contrôle du gouvernement.

De telles restrictions directes sont souvent soumises à des obstacles juridiques importants et, du moins aux États-Unis, peuvent être ignorées par les États et le grand public (comme nous l’avons vu avec les mandats de la covid ces deux dernières années).

« Lorsque des gens sont tués, lorsque des gens sont blessés, un leadership responsable exige que nous agissions », a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse vendredi, annonçant la nouvelle mesure.

« Récemment encore, nous avons vu trop d’exemples de tragédies horribles impliquant des armes à feu. »

Encore une fois, le déclencheur de la guerre de Trudeau contre les droits des armes à feu au Canada a été les fusillades de masse aux États-Unis, et non au Canada.

Cependant, il n’est peut-être pas exagéré de souligner que le Premier ministre et participant régulier au Forum économique mondial s’est soudainement intéressé au contrôle des armes à feu peu de temps après les énormes manifestations du convoi de camionneurs contre les tentatives draconiennes du Canada en matière de lois sur les passeports vaccinaux.

Les manifestations des camionneurs ont inspiré une dissidence généralisée au Canada et le refus des transporteurs de se conformer à la loi aurait pu paralyser la chaîne d’approvisionnement du pays.

Cela a donné lieu à une campagne d’attaque de la part du gouvernement et des médias grand public, qui ont cherché à présenter le mouvement anti-passe comme des « terroristes » simplement parce qu’ils ne voulaient pas qu’on leur injecte ce qu’ils considéraient comme un cocktail d’ARNm suspect.

Le géant pharmaceutique Pfizer a récemment admis sous serment qu’il n’avait jamais testé le vaccin pour savoir s’il empêchait la transmission.

Coïncidence ?

La prise de conscience du fait que la non-conformité était bien plus répandue que ne le supposait l’Establishment a donné lieu à de nombreux récits invraisemblables et à des actions législatives aux États-Unis et au Canada dans le but d’étouffer la rébellion.

Le contrôle des armes à feu a été constamment abordé comme un objectif principal par les mêmes personnes qui voulaient désespérément faire appliquer des mandats et des exigences en matière de passeport, mais qui ont échoué.

Il est peu probable qu’il s’agisse d’une pure coïncidence.

Le Canada est l’un des rares pays au monde où l’accès aux armes à feu à grande échelle est similaire à celui des États-Unis, bien que des permis soient toujours nécessaires, ce qui fait des armes à feu davantage un privilège qu’un droit. Trudeau est déterminé à réduire la possession d’armes à feu au Canada et semble suivre un modèle similaire à celui du Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni a interdit la majorité des armes à feu, en commençant par les armes de poing, puis en restreignant progressivement les autres.

Qu’en est-il en Europe?

Les propagandistes du Royaume-Uni et de l’Union européenne affirment que la possession d’armes à feu est « légale » lorsqu’ils demandent de nouvelles limitations aux États-Unis. Il s’agit d’une escroquerie fondée sur le fait que des permis peuvent être obtenus, mais sont rarement accordés par le gouvernement.

Dans la plupart des pays d’Europe, la possession d’une arme à feu est réservée à la classe moyenne supérieure et aux riches, c’est-à-dire aux personnes qui peuvent se permettre la procédure d’obtention d’un permis, les cours et les frais élevés qu’elle implique.

Ces personnes ont généralement un casier judiciaire vierge, possèdent des biens et doivent être en mesure de fournir une « raison » de posséder une arme à feu que les bureaucrates du gouvernement accepteront.

Une grande partie des armes à feu en mains privées au Royaume-Uni sont des fusils de chasse, peut-être l’arme la plus inutile pour la rébellion étant donné sa portée limitée, ce qui explique pourquoi la plupart des régimes autoritaires autorisent encore les citoyens à en posséder longtemps après avoir interdit tout le reste.

Les détenteurs de permis au Royaume-Uni ne représentent qu’environ 3 % de la population totale.

Au fond, les lois sur le contrôle des armes à feu ont tendance à suivre un modèle qui donne au public le sentiment erroné qu’il a toujours accès aux armes à feu alors que la majorité d’entre eux n’y ont pas accès et n’y auront jamais accès.

Les riches obtiennent les armes à feu tandis que la classe moyenne n’a accès à rien, et c’est à dessein. Les différences avec les États-Unis en termes de droits individuels sont énormes.

Le Canada pourrait prendre la même direction que le Royaume-Uni et l’Europe si les Canadiens n’agissent pas en conséquence.

Comment se protéger sans armes? Cliquez ici pour le savoir !

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

One thought on “TRUDEAU INTERDIT LES VENTES D’ARME DE POING AU CANADA!

  • 8 novembre 2022 à 9h17
    Permalink

    Les communistes ont toujours fait la même chose, désarmer le peuple avant leur faire tirer dessus pour créer la dictature. (propos idem pour la raie-publique FR)

    Rien de neuf sous le soleil, ce n’est qu’un pattern habituel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *