fbpx

BOLSONARO SORT DU SILENCE SUITE AUX ÉLECTIONS !

Bolsonaro ne reconnait pas explicitement sa défaite

Le président brésilien Jair Bolsonaro s’est enfin exprimé publiquement pour la première fois depuis qu’il a perdu l’élection de dimanche par une marge étroite. Beaucoup s’attendaient, ou espéraient, un discours de concession – mais cela ne s’est pas produit.

Il semble que le court événement de presse en lui-même était entièrement consacré à l’acceptation de la défaite.

Il s’est engagé à « respecter la Constitution » et a appelé à « l’ordre » dans le pays.

Il n’a toutefois pas explicitement reconnu sa défaite ni félicité le vainqueur déclaré, Lula da Silva, pour sa victoire à la présidence du Brésil. La date de prise en charge de ses fonctions : 1er janvier prochain. Dans le même temps, Bolsonaro n’a pas non plus contesté le résultat.

Comme l’a déclaré un média national brésilien à propos de ce discours très bref, « Jair Bolsonaro n’a pas dit s’il acceptait le résultat des élections. Il n’a pas mentionné Lula et n’a même pas félicité le nouveau président élu. C’était une déclaration subtile ».

Traduction: « Au pupitre maintenant: @jairbolsonaro. »

Cependant, selon les dernières nouvelles…

Le chef de cabinet du Brésil a commencé le processus de transition avec le président Lula.

Pendant ce temps, les manifestations qui font rage dans certaines parties du pays se poursuivent, bien qu’elles aient apparemment perdu de leur intensité et de leur portée depuis la nuit précédente…

Traduction :
« ALERTE : Les camionneurs et d’autres manifestants ont bloqué mardi les autoroutes pour la deuxième journée en soutien au président Jair Bolsonaro, qui n’a toujours pas accepté sa défaite électorale face au gauchiste Luiz Inacio Lula da Silva https://cutt.ly/INUQThy. »

Les manifestants ont bloqué les autoroutes en soutien au président Jair Bolsonaro.

Le président sortant Jair Bolsonaro n’a toujours pas reconnu sa défaite par des déclarations publiques, plus d’un jour après que Luiz Inacio Lula da Silva ait été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle brésilienne de 2022 qui s’est tenue dimanche.

Selon les médias locaux, le président Bolsonaro, qui devrait désormais quitter ses fonctions le 1er janvier, n’a même pas fait de commentaires officiels aux ministres du gouvernement.

Lula da Silva a déclaré à une foule de partisans alors qu’il célébrait sa victoire historique dimanche soir :

  • « Partout ailleurs dans le monde, le président qui a perdu m’aurait déjà appelé pour reconnaître sa défaite ».
Les manifestants ont bloqué les autoroutes en soutien au président Jair Bolsonaro.

Lula a déclaré qu’il restait « en partie heureux et en partie inquiet » quant au transfert du pouvoir, étant donné « qu’il n’a toujours pas appelé, je ne sais pas s’il le fera et je ne sais pas s’il concédera ».

Comme nous l’avons détaillé précédemment, de nombreux dirigeants mondiaux, y compris ceux qui étaient auparavant considérés comme des alliés mondiaux clés de Bolsonaro, ont appelé pour présenter leurs félicitations à Lula, notamment le Russe Vladimir Poutine et le Chinois Xi Jinping, parmi beaucoup d’autres, ainsi que le président américain Joe Biden.

CNN note que le processus officiel de certification du vote est en cours :

« C’est le Tribunal suprême électoral du Brésil qui valide officiellement les résultats des élections et les communique au Sénat, à la Chambre des députés et aux assemblées des États. »

Traduction:
« Plusieurs grandes autoroutes du Brésil bloquées par des chauffeurs de camion et d’autres partisans de Bolsonaro qui refusent d’accepter la victoire de Lula aux élections. Beaucoup de nos interlocuteurs appellent ouvertement à une prise de contrôle du pays par l’armée… Rien n’indique que ce soit le cas, mais la situation est tendue ».

Cependant, ce processus de validation n’est pas encore terminé :

« Un attaché de presse du tribunal électoral a déclaré à CNN que les résultats du vote sont déjà considérés comme validés, depuis que le tribunal a déclaré le résultat dimanche. Une session ultérieure du tribunal confirmera formellement la victoire, mais aucune date n’a encore été fixée, a-t-il dit, » selon le rapport de CNN.

Les protestations des partisans de Bolsonaro contre les résultats de l’élection – qui ont vu Lula recevoir 50,9 % des voix contre 49,10 % pour Bolsonaro – sont apparues dans plus de 100 endroits. Les partisans de Bolsonaro affirment que l’élection a été « volée »…

Traduction :
« HAPPENING NOW : Les choses évoluent rapidement au Brésil, et pas dans le bon sens après l’élection qui a été VOLÉE à Bolsonaro. La police commence à se joindre aux camionneurs bolsonaristes qui protestent contre les résultats frauduleux de l’élection brésilienne ».

Lula profite du carnage électoral. Il n'y a plus de règles - à l'image de l'état profond qui nous emmène au fond.

La BBC rapporte mardi matin que « les chauffeurs de camions au Brésil, fidèles au président Jair Bolsonaro, ont bloqué les routes à travers le pays, après sa défaite électorale face à son rival de gauche Lula ».

Le rapport décrit : « Des blocages ont été signalés dans tous les États sauf deux, provoquant des perturbations considérables et affectant les chaînes d’approvisionnement alimentaire ».

Et plus encore :

Lundi soir, la police fédérale des autoroutes a signalé 342 incidents de ce type, les manifestations les plus importantes se déroulant dans le sud du pays. Certains des blocages ont ensuite été levés par la police.

…Le juge de la Cour suprême Alexandre de Moraes a ordonné lundi à la police de disperser immédiatement les barrages routiers. Il a averti que tous ceux qui bloqueraient encore les routes mardi se verraient infliger une amende de 100 000 reals Brésiliens (16 700 £ : 19 300 $) par heure….

Bolsonaro a récemment exprimé son inquiétude quant à la possibilité que les machines à voter du pays soient manipulées ou trafiquées, ce que ses adversaires politiques ont rejeté comme une rhétorique de déni d’élection « à la Trump ».

Traduction:
« Des producteurs ruraux et des camionneurs bloquent les autoroutes après la défaite du président Jair Bolsonaro. Quelques manifestations ont lieu dans l’intérieur du Mato Grosso et de Santa Catarina. #Brésil #Politique »

Jusqu’à mardi matin, rien n’a été posté sur les comptes officiels de Bolsonaro sur les médias sociaux depuis la nuit précédant le vote de dimanche.

Revêtez-vous de toute l'armure de Dieu, afin de pouvoir résister aux ruses du diable. Passage de la Bible prévient Bolsonaro.

Le dernier tweet de Bolsonaro est intervenu peu avant minuit, la veille de l’élection. Il a cité un passage de la Bible, le livre des Éphésiens, qui dit :

« Revêtez-vous de toute l’armure de Dieu, afin de pouvoir résister aux ruses du diable… ».

Certains y voient un signe qu’il pourrait se préparer à ne pas se laisser abattre sans un combat politique pour contester les résultats des élections.

Le New York Times rapporte quant à lui que le président Bolsonaro devrait prononcer un discours, mais on ignore quand et ce qu’il dira précisément.

Regardez l’excellente émission avec Antoine Bachelin Sena sur radio-québec :

N’oubliez pas, en ces temps troublés, de connaître vos options avec nos stratégies :

Source : ZeroHedge

Je partage maintenant !

One thought on “BOLSONARO SORT DU SILENCE SUITE AUX ÉLECTIONS !

  • 9 novembre 2022 à 9h40
    Permalink

    Pour rappel Lula le prolétarien anticapitaliste est un taulard à la tète d’un immense detournement de fonds « au nom de l’anticapitalisme » bien-sûr :

    « Au Brésil, Lula à nouveau lourdement condamné pour corruption
    Lula, qui a présidé la plus grande puissance d’Amérique latine de 2003 à 2010, purge déjà une peine de douze ans et un mois de prison pour corruption et blanchiment d’argent.
    « Lula fait toujours peur »
    Cette fois-ci, l’ancien métallo considéré par la juge Hardt comme « le capitaine d’un schéma criminel » aurait « de façon consciente et volontaire » profité de l’argent de groupes de BTP, Odebrecht, OAS et Schahin, pour faire des travaux de rénovation dans le site d’Atibaia. Les sommes estimées à plus d’un million de reais (238 000 euros),

    Ils sont amusants les prolétariens, c’est toujours la même chanson …
    Zelenski le troubadour millionnaire, les Biden et leur rapport Marco Polo, les Clinton … et même à moindre échelle tout aussi révélateur : la très socialiste affaire Cahuzac et tellement d’autres comme l’affaire Corbières-Garrido …

    « La misère certains la vivent pour que d’autres en vivent très grassement »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *