fbpx

LA FIN DU SACRÉ ET DU PATRIARCAT AVEC SYLVAIN DURAIN

Géopolitique Profonde a le plaisir de recevoir demain à 19h Sylvain Durain pour un entretien de haute volée !

Auteur, réalisateur de documentaire et éditeur aux « Éditions du Verbe Haut », Sylvain Durain est spécialisé dans les thématiques du patriarcat et du matriarcat, des systèmes familiaux, politiques et religieux, et du retour du sacrifice humain dans nos sociétés modernes.

La fin du sacré qui est l’évènement majeur de notre post-histoire n’est pas tant un déclin du spirituel qu’un retour à l’indifférencié matriarcal du monde païen. Voici la thèse que défend Sylvain Durain dans son nouveau livre.

Dans ce monde moderne victime de son entropie, nous avons besoin de comprendre ce qui a permis de construire la civilisation et nous mener vers le Beau et l’Universel, soit le Sacré.

On vous attend donc nombreux pour cet entretien de haut niveau dimanche 12 novembre à 19h en direct sur la chaîne de Géopolitique Profonde !

Le retour au Sacré, pour sauver la France mais aussi la civilisation ? Pour préparer et/ou compléter votre pensée sur ce sujet, regardez aussi notre entretien avec Jonathan Sturel :

Je partage maintenant !

2 thoughts on “LA FIN DU SACRÉ ET DU PATRIARCAT AVEC SYLVAIN DURAIN

  • 13 novembre 2022 à 7h32
    Permalink

    Je suis les travaux de Sylvain depuis un moment déjà.
    Ses travaux s’insèrent dans un tout, lié aux religions, à la politique, à l’obsession de détruire les gens qui dérangent pour les soumettre (européens), à la fabrication de bébés sans parents etc…

    *Cela s’apelle le communisme, on le trace déjà il y a plusieurs milliers d’années dans un courant religieux (Mauro Biglino,….. H.Ryssen donne des éléments également dommage qu’il n’aie pas compris que les peuples n’ont rien à voir dans les manips d’une nomenklatura, ce n’eets pas une question de race, tous nos pourris trempent là-dedans pour esclavagiser TOUS les peuples) ,

    dans les religions prédisposées au communisme (le catholicisme du nouveau testament et les européens sont moins compatibles au coco mondial),

    la fabrication d’enfants en usine est le rêve de tout dictateur communiste (ceux qui ont étudié l’utilisation des enfants délateurs de leurs propres parents en régime communiste comprendront, les enfants appartiennent à l’état, d’ailleurs Laurence Rossignol l’aura déclaré sans aucune gêne)

    *Fin de la démo sur la digression : Pourquoi l’ONU ne remonte(tait) jamais les bretelles de l’URSS, de la Chine communiste, de Cuba etc…?
    C’est juste qu’ils étaient compatibles avec le projet, fin prêts au communisme mondial.

    *Pour ce qui est du catholicisme, le communiste Bergoglio n’est pas catholique ni de près ni de loin, c’est un apostat, un antipape.
    Il aura déclaré à Saint Patrick aux USA « la crucifixion de Jésus Christ est la marque de son échec », ce qui est purement de l’apostasie. Le suivre c’est adouber un apostat !

    *Pour la secte mondiale FM c’est encore plus évident, c’est en soi, en interne, un système communiste, qui en externe propage le communisme.
    On remarquera que « bizarrement » c’est l’unique secte au monde admise partout, intouchable.

    *Pour l’Afrique c’est encore plus simple, il n’y a rien à faire, la mentalité et les traditions prédisposent les africains au communisme. (ceci explique l’obsession d’importer quasi uniquement de l’africain chez les réfractaires européens)

    *Les tensions entre les états ?
    C’est comme dans tous les régimes communiste, les rats de la nomenklatura se bouffent entre-eux pour le pouvoir sur le soviet suprême.

    ***LIEN AVEC LE SUJET ? ***
    Le matriarcat est taillé sur mesure pour le communisme. Je ne vais pas faire un cours à Sylvain sur les « fonctions » des hommes dans un matriarcat etc…

    La grande mode ‘et même désormais habitude des mères célibataires est purement du matriarcat et du communisme.
    Le père génétique expulsé la mère garde seule l’autorité légitime sur l’enfant, elle est le boss du foyer.
    -Son narcissisme se voit conforté par la conquête d’un nouveau compagnon « je suis tellement exceptionnelle qu’il me prend avec l’enfant d’un autre, et dons se soumet à mon autorité de boss sur le foyer, puisque c’e’st MONN enfant, lui n’est qu’une rustine …à peine toléré »
    -Partant de là il n’y a plus de transmission pour l’enfant, les femmes sont très prédisposées au communisme, donc la formation intellectuelle de l’enfant sans père (ou avec un substitut de passage) sera communiste.
    C’est pour ces raisons, entre-autres, que l’état subventionne, favorise, la monoparentalité et que la garde des enfants est confiée par les juges rouges, à 98% à la mère.

    Je laisse donc Sylvain prendre connaissance (ou pas) de ces pistes de réflexion qui lui permettraient d’élargir ses travaux et les intégrer dans la vue d’ensemble, le tout.

    1) Jésus a dit : Connais ce qui est devant ta face et ce qui t’est caché se révèlera à toi,
    2) car rien n’est caché qui ne doive être manifesté. 😉

    Répondre
    • 14 novembre 2022 à 8h28
      Permalink

      Exercice sociologique :

      Dans son entourage proche quelqu’un a déjà fait le bilan des couples avec enfant dont la mère est encore en couple avec le père de son enfant ?
      Ou même des couples avec ou sans enfants qui durent plus de 5 à 10 ans ?

      Dans mon entourage ancien :
      Sur 20 couples de génération X, de classe moyenne + (chef d’entreprise industrielle, artisan avec plus de 10 salariés, kiné etc..) issus de milieux favorisés souvent .:FM:. ayant eu des enfants…
      …Aucun couple avec enfant n’est resté ensemble, aucun couple avec ou sans enfants n’a dépassé les 10 ans de couple non-plus (plus souvent bien moins de dix ans)

      Je dois être la seule exception avec 20 ans de couple sans aucune alternance ni coup de canif au « contrat », c’est peut-être, entre-autre pour ça qu’on ne se fréquente plus depuis des décennies, ces gens me sont étrangers.
      Peter Pan adulescent superficiel et ultra-conventionnel de la bienpensance à 20 ans ça passe, après trente ans ça devient pathétique.

      On juge un arbre à ses fruits, la raie-publique démoncrassique FM a ces fruits là, en, suis du genocide des Gaulois bien entendu ^^
      De là le matriarcat devient évident, le père génétique n’est qu’une carte bleue, « tot le monde est à tout le monde » (Huxley) et les enfants sont à tout le monde le communisme ultime.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *